Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le revoilà!

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Le capitaine est prêt à revenir au jeu.

Max Pacioretty sera de retour dans l’alignement jeudi soir pour affronter les Sénateurs d’Ottawa, trois mois après avoir subi une blessure au genou gauche.

« Ça fera 12 semaines jeudi, donc ça fait longtemps que le processus de remise en forme est commencé. C’est beaucoup de travail, mais nous sommes payés pour ça – nous sommes des professionnels », d’indiquer Pacioretty, qui sera employé au sein d’un trio complété par Tomas Plekanec et Brendan Gallagher. « Je crois avoir fait un bon travail jusqu’à présent, mais j’aurai à continuer ainsi pendant un bon bout de temps. Je suis en forme et je fais des progrès. »

D’avoir pu participer à l’entraînement avec contacts pour la première fois mercredi en est un bon exemple. Et même si Pacioretty est prêt à disputer des matchs, le processus de remise en forme ne s’arrête pas là pour autant.

« J’ai encore un peu de difficulté à marcher, mais patiner est plus facile parce qu’on glisse. Je me sens mieux sur la glace que sur le sol, et c’est normal selon ce que les médecins m’ont dit », d’ajouter l’Américain, qui portera pendant quelques temps une attelle au genou pour plus de support et pour le protéger. « Je crois que je vais la porter pour un peu plus longtemps que prévu. C’est plus facile que si la blessure était survenue au milieu de la saison. Je n’ai pas touché à la glace pendant quatre mois, donc je me suis vite habitué à la porter et j’ai pu l’ajuster à mon équipement. »

Pour Michel Therrien, le retour de son nouveau capitaine à ce stade-ci du camp d’entraînement, alors qu’on se questionnait au début du camp s’il allait être prêt à disputer le premier match de la campagane, n’a rien d’étonnant, considérant tous les efforts qu’il a mis depuis qu’est survenue sa blessure.

« Est-ce que je suis surpris? Non, parce qu’il a travaillé tellement fort cet été pour revenir au jeu le plus vite possible », reconnaît l’entraîneur-chef des Canadiens, qui assure avoir un plan de retour progressif pour l’attaquant. « On va prendre les matchs un à la fois, on va voir comment ça va, mais nous sommes certainement très contents qu’il soit de retour. »

Prendre les matchs un à la fois et ne pas se brusquer sont évidemment des éléments importants du plan de réhabilitation de Pacioretty, qui veut surtout mettre à l’épreuve sa condition de jeu. Car rien ne prépare aussi bien à un vrai match… qu’un vrai match.

« C’est important pour moi de retrouver ma vitesse et mon timing. C’est un processus, mais ça peut s’accélèrer si je peux jouer un vrai match. Je me sens bien en pratique, mais le seul moyen de savoir si ce sera la même chose durant un match est d’en jouer un », de préciser Pacioretty, qui a rejoint ses coéquipiers à l'entraînement pour la première fois jeudi dernier. « Nous avons encore deux parties au calendrier préparatoire. Normalement, je joue trois ou quatre matchs pendant la même période. Si j’en joue deux, ce sera bien. »

Même son de cloche du côté de son entraîneur.

« Au moment où on se parle, il est un peu en arrière des autres [par rapport à sa mise en forme] et je m’attends à ça. Tu peux être en forme, mais être prêt à jouer un match, c’est autre chose », d’ajouter Therrien. « Le fait qu’il puisse revenir au jeu demain l’avantagera pour son début de saison. »

Dans le vestiaire, on était aussi heureux d’apprendre que le meilleur buteur et pointeur du Tricolore la saison dernière était prêt à renouer avec l’action.

« C’est l’un de nos leaders et ce qu’il amène offensivement sur la glace n’est pas négligeable. Il possède un très bon tir et tout un coup de patin », d’admettre Alex Galchenyuk, qui a obtenu deux points (1B-1A) en autant de rencontres depuis le début du calendrier préparatoire. « C’est excitant pour nous de le voir en santé et nous avons très hâte de le revoir jouer. »

« Il a travaillé très fort pour être de retour. C’est toujours difficile d’être au camp d’entraînement et de ne pas pouvoir jouer de match », d’ajouter P.K. Subban, qui compte lui aussi deux points (2A) à sa fiche depuis le début du camp. « Le fait qu’il puisse disputer une rencontre l’aidera certainement à être prêt pour le début de la saison.»

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
Échos de vestiaire
Baptême réussi
Le jeu des chiffres - 28 septembre 2015

Le calepin du camp: 27 septembre 

En voir plus