Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le meilleur est à venir

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Si l’élimination du Tricolore est encore fraîche à l’esprit de ses leaders, tous sont unanimes lorsqu’il est question du futur de l’équipe.

Il y a trois ans à peine, les Canadiens avaient terminé au bas fond de l’Association de l’Est et au 28e rang au classement général de la LNH. En 2015, la formation montréalaise a conclu sa saison avec une récolte de 50 victoires et 110 points, des résultats jamais vus en plus de 20 ans à Montréal. Et ce, avec un nouveau groupe de leaders à l’avant-plan au cours d’une saison qui avait été qualifiée de transition en septembre.

Même s’ils avaient voulu au moins retourner dans le carré d’as du circuit comme ils l’avaient fait la saison précédente, les joueurs ont de quoi être fiers de ce qu’ils ont accompli au cours des derniers mois. Sachant qu’ils se dirigent dans la bonne direction, ils sont tous conscients qu’ils ont franchi un autre pas dans la bonne voie et qu’ils ont établi de bonnes bases sur lesquelles ils pourront continuer l’an prochain.

« Peu importe lorsque vous ne gagnez pas, vous avez un sentiment de vide en fin de saison. Ce n’est pas différent aujourd’hui. Mais nous avons accompli beaucoup cette saison en enregistrant 50 victoires. Nous avons eu beaucoup de plaisir comme groupe. Nous sommes déçus de la façon que ça s’est terminé, mais je crois que nous avons gagné beaucoup en expérience. Beaucoup de gars ici ont connu de très bonnes saisons, ce qui nous laisse entrevoir de grandes choses pour l’an prochain », admet Carey Price, qui se concentrera maintenant sur la remise des trophées de la LNH qui aura lieu en juin, alors qu’il est un sérieux prétendant aux trophées Hart, Vézina et Ted Lindsay. « Nous avons un bon et solide groupe de gars ici. Espérons qu’ils seront tous ici pendant encore longtemps. J’adore être avec eux. Peu importe, quand vous avez 50 victoires, vous faites quelque chose de bien. Nous ne voulons pas que ça change. »

En vrac: Price

Parlant du gardien vedette, il en avait surpris plusieurs en prenant le blâme suite à la défaite des siens lors du sixième match à Tampa, mardi soir, affirmant qu’il aurait dû allouer moins de buts face au Lightning. Sachant qu’il est loin d’être l’unique responsable de cette sortie du Tricolore au printemps, l’aîné du groupe de leaders s’est rapidement porté à la défense de Price, ajoutant que tous et chacun auraient pu en donner davantage en séries.

« Croyez-moi, ce n’est pas de sa faute. Nous sommes tous responsables de ce résultat. Il a fait de son mieux. Nous ne l’avons pas assez aidé pour remporter cette série », indique Andrei Markov, qui a terminé les séries avec une récolte de deux points et un différentiel de moins-1. « La saison régulière était bonne pour nous, mais les séries l’ont moins été. Ainsi vont la vie et le sport. Nous devrons travailler plus fort. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui peuvent être meilleurs l’an prochain. Nous devons demeurer positifs et aller de l’avant. Nous allons dans la bonne direction. »

Une autre des raisons qui a été soulevée pour expliquer la sortie des Canadiens du tournoi printanier est la faible production offensive de l’équipe, pas seulement en séries mais également lors du calendrier régulier. Les 24 buts marqués par le Tricolore au terme des deux premières rondes était le sixième plus haut total sur les huit équipe encore en lice à cette étape, un de plus que les formations au huitième rang. Si plusieurs ont critiqué le système préconisé qui met l’accent sur la défensive, ce fameux système est justement celui qui leur a permis de remporter un championnat de division et d’obtenir la deuxième plus haute récolte de points de tout le circuit. Si certains aspects sont encore à peaufiner, les succès obtenus sont là pour prouver que tout n’est pas à changer complètement.

En vrac: Pacioretty

« Au cours des trois dernières années, je suis devenu meilleur à chaque saison. Je me suis amélioré dans chaque aspect de mon jeu. Je suis meilleur défensivement et je tue les punitions tout en ayant obtenu les meilleures statistiques de ma carrière. Je ne crois pas que je pourrais dire que notre système ne fait pas de nous de meilleurs joueurs, », souligne Max Pacioretty, qui a confirmé lors de cette dernière journée qu’il avait bel et bien subi une commotion cérébrale en fin de saison en Floride, ce qui l’avait fait rater les deux derniers matchs du calendrier régulier et le premier match contre les Sénateurs en première ronde. « Nous disputons 82 matchs de la même façon que nous le faisons en séries, ce qui explique nos succès. Ça avait porté fruit l’an dernier et nous pensions au moins pouvoir nous rendre à la ronde suivante cette année. Nous n’avons pas atteint notre objectif ultime, mais nous allons dans la bonne direction. »

Alors que la prochaine fois que l’équipe se retrouvera au même endroit n’est qu’en septembre et qu’ils passeront l’été à se préparer pour la saison 2015-2016, l’un des sujets chauds d’ici là sera assurément l’identité du prochain capitaine du Tricolore. L’expérience qu’a mis en place par la direction du club lors du dernier tournoi de golf aura permis à de nouvelles voix de se faire entendre et de s’intégrer aux vétérans déjà bien établis à Montréal. Les expériences acquises au cours des derniers mois et des dernières saisons n’auront fait que mieux préparer le prochain candidat qui portera le « C », qui qu’il soit.

En vrac: Subban

« Nous sommes les Canadiens de Montréal et ce genre de situation n’est pas prise à la légère. On ne donne pas une lettre comme ça ici. Cette année, notre plus grande force a été que plusieurs leaders se sont levés durant la saison. C’est comme ça que vous remportez un championnat de division et que vous devenez une des meilleures équipes de la ligue. Ça ne revient pas qu’à quelques joueurs, mais à l’équipe en entier. Il y avait des gars comme Manny [Malhotra], Lars Eller et Dale Weise et des vétérans comme Sergei [Gonchar] qui sont arrivés ici et qui ont aidé. Nous avons de jeunes leaders ici, des gars sur qui on peut compter et ça aide beaucoup d’avoir des gars expérimentés. Il y avait beaucoup de leadership dans notre vestiaire cette année et ce sera important d’en avoir l’année prochaine aussi. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Ce qu'ils ont dit
Tous les échos de vestiaire
À court de munitions

En voir plus