Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le conférencier

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD -- Avant le début de la série, Jacques Martin risque de rencontrer ses joueurs à de multiples reprises. Lors de l’une de ses rencontres, il devrait inviter comme conférencier Hal Gill, pour qu’il parle du cas Ovi.

Évoluant avec les Penguins l’an dernier, le défenseur format géant, qui formait une paire avec Rob Scuderi, a croisé sur son chemin les Capitals en finale de conférence. Sa mission lors de cette série : stopper Alex Ovechkin. Fort du succès de cette mission, le duo défensif a réussi à contenir Ovi et ainsi passer en grande finale pour une série revanche contre les Red Wings pour finalement mettre la main sur le trophée tant convoité.

«Vous voulez savoir quel était notre plan de match?», a demandé le vétéran défenseur à la suite d’un entraînement. « L’idée de base était simplement de passer du temps dans leur zone. Ils ont beaucoup d’armes offensives et ils savent s’en servir, alors le plus de temps on passe dans leur zone, le mieux c’est. »

Concernant celui dont le nom est sur toutes les lèvres, Gill donnera fort probablement d’excellents conseils à ses coéquipiers.

« La clé c’est de lui enlever son temps et son espace. Il faut le bousculer, toujours être dans sa figure », explique Gill. « Plus il dispose de temps pour réfléchir à son jeu et le préparer, plus dangereux il est. »

Les façons de le contrer ne sont peut-être pas un secret d’État, mais malgré la meilleure volonté, le colosse défenseur laisse quand même entrevoir une part d’inquiétude.

« C’est dur. Il a des sursauts d’énergie et tout d’un coup il fonce, dans une espèce de folie et il est tout excité », confie Gill, qui a vu Ovechkin faire ce genre de geste plus souvent qu’autrement. «Il faut s’assurer de s’en rendre compte rapidement et de s’assurer qu’il soit menotté à ce moment-là. On peut sentir ces moments-là. »

Les Capitals ne sont pas l’affaire d’un seul homme et ça aussi, Gill ne le sait que trop bien.

« C’est une nouvelle saison et il faut être conscient de leurs armes. Nous avons bien joué contre eux au cours de la saison et nous pouvons continuer dans la même veine. Il va falloir y aller présence par présence et rester alertes, parce qu’ils seront au sommet de leurs capacités et ils peuvent nous faire mal», a laissé savoir Gill qui croit toutefois qu’il s’agit d’une toute autre situation que celle qu’il a vécue l’an dernier.

« Nous avons une équipe qui est différente de celle avec qui j’étais l’an passé », a admis Gill. « Nous avons des forces différentes et nous devons utiliser ces forces à notre avantage.»

Il ne reste plus qu’à souhaiter que Gill divulgue à ses coéquipiers les autres secrets… ceux qu’il ne peut pas dire à tous vents.

Shauna Denis et Vincent Cauchy écrivent pour canadiens.com.

Voir aussi
Séries 2010
Objectif : fâcher Ovechkin
Impression de déjà vu 
La cigale et la fourmi 
Votez pour le jeu de la semaine - 12 avril 
Le calendrier de la première ronde dévoilé 
En voir plus