Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le Club de hockey Canadien attristé par le décès de Richard « Dickie » Moore

par Staff Writer / Montréal Canadiens

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL – C’est avec beaucoup de tristesse que le Club de hockey Canadien a appris le décès de M. Richard « Dickie » Moore, survenu le 19 décembre à l’âge de 84 ans. Membre des Canadiens durant 12 saisons, il a également évolué avec les Canadiens juniors de 1949 à 1951.

Né dans le quartier Parc Extension, à Montréal, le 6 janvier 1931, Dickie Moore fut sans contredit l’un des joueurs les plus excitants et les plus productifs de son époque. Après avoir remporté la coupe Memorial, d’abord en 1949 avec les Royals Jr. de Montréal, puis avec les Canadiens Jr. en 1950, amassant 24 points en seulement 13 matchs en route vers cette seconde consécration, Dickie Moore effectuait ses débuts à mi-chemin de la saison 1951-1952. À 21 ans, il inscrivait 33 points en 33 rencontres, ce qui lui valut une considération pour le titre de recrue par excellence dans la LNH.

C’est véritablement en 1954-1955, après qu’il eut gravé son nom pour la première fois sur la coupe Stanley en 1953, que la carrière de Moore prit son envol. L’ailier gauche allait rapidement s’imposer comme l’un des attaquants les plus redoutés du circuit. Après des saisons de 36, 50 puis 58 points de 1954 à 1957, Moore menait la LNH avec 36 buts en 1957-1958, méritant le trophée Art-Ross, comme meilleur pointeur de la ligue, avec une récolte de 86 points. Considérant que Moore joua les trois derniers mois du calendrier régulier avec un plâtre qui recouvrait son avant-bras gauche, l’exploit de mener les pointeurs du circuit est d’autant plus remarquable. La saison suivante, il fait scintiller la lumière rouge à 41 reprises et amasse 96 points, brisant au passage le record de 95 points en une saison appartenant à Gordie Howe et se voit remettre le trophée Art-Ross pour une deuxième saison consécutive.

Il terminera sa carrière avec les Canadiens au terme de la saison 1962-1963, avec à sa fiche 594 points, dont 254 buts, en 654 matchs de saison régulière. Moore se classe au troisième rang chez les ailiers gauches dans l’histoire de l’équipe au chapitre des buts et des points. Dans la LNH, il revendique 608 points en 719 matchs et 110 points en 135 matchs éliminatoires.

En 1974, Dickie Moore est intronisé au Temple de la renommée du hockey et, en 1998, le réputé périodique The Hockey News le consacre parmi les 50 meilleurs joueurs de l’histoire de la LNH. Il fut aussi honoré par le Club de hockey Canadien qui a procédé au retrait de son chandail numéro 12, le 12 novembre 2005.

Dickie Moore laisse dans le deuil sa fille Lianne, son fils John et leurs conjoints respectifs de même que plusieurs petits-enfants.

En voir plus