Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Laissez un message

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Mathieu Darche

BROSSARD - Il faut croire Mathieu Darche lorsqu’il dit qu’il a reçu une tonne de courriels, de textos et d’appels lorsque les Canadiens ont décidé de faire appel à lui mercredi dernier.

«Mon téléphone n’a pas arrêté de sonner dans la journée. À un certain moment, j’ai dû le fermer pour pouvoir me concentrer sur le match. Tout le monde voulait des billets pour la rencontre » a mentionné Darche, au lendemain de son tout premier match dans l’uniforme tricolore. «Après le match, je suis allé manger avec des amis et des membres de ma famille et ils se permettaient de faire des commentaires sur la partie que j’ai disputée. »

Pour son baptême dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, Darche a joué 9 :55, en plus d’obtenir deux tirs au but. «C’est sûr qu’au moment d’embarquer sur la patinoire, j’étais un peu nerveux. J’étais déjà venu au Centre Bell, mais en tant qu’équipe adverse », rappelle celui qui comptait déjà une expérience de 101 matchs dans la LNH avec le match de mercredi. «C’est un sentiment très spécial. Mais une fois que la rencontre est commencée, il faut oublier ça. Ça devient strictement un match de hockey. »

Commentant sa performance, Darche avoue qu’il y a un léger saut à faire entre le jeu de la LNH et celui de la Ligue américaine. «Je suis certain qu’à chaque rencontre, je peux continuer à m’améliorer. Ça peut vraiment paraître cliché, mais il faut vraiment y aller un match à la fois. C’est quand on commence à penser deux ou trois matchs à l’avance que tout s’écroule » explique le vétéran de l’AHL, où il a marqué son 200e but en carrière plus tôt dans la saison.

Et les gars des Bulldogs ne l’ont pas oublié dans toute cette aventure. «Il n’y a vraiment aucune jalousie de la part des autre gars. Tous ceux qui ont été rappelés cette année savent tous que les Canadiens font monter le gars qui joue le mieux au moment précis où ils en ont besoin » explique Darche. «C’est vraiment la première année dans ma carrière où il y a une ambiance comme celle-là et que je sens qu’il n’y a aucune jalousie. »

Il sera un ailier gauche très occupé dans les prochains jours. Non seulement devra-t-il jouer au hockey, mais il devra également répondre à tous les messages qu’il a reçu. «Au moins la moitié des Bulldogs m’ont envoyé des messages, y compris mon grand ami David Desharnais. Je vais essayer de répondre à certains d’entre eux aujourd’hui, » explique Darche.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
Face à face: Canadiens - Devils
Dans le calepin - 21 janv. 2010
À la croisée des chemins 
Rapport des Bulldogs - 20 janv. 2010 
En voir plus