Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La saison en revue - Dominic Moore

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Être échangé au beau milieu d’une saison n’est pas facile pour aucun joueur. Mais quand le téléphone de Dominic Moore a sonné au mois de février, il s’est vite rendu compte que la destination finale était la bonne.


Arborant le chandail d’une septième équipe en huit ans, s’adapter à un nouvel environnement n’a rien de bien sorcier pour Moore. Mais quand même, être lancé au cœur d’une course aux séries éliminatoires plus serrée que jamais dans un Montréal fou du hockey n’était pas une tâche facile lorsqu’il s’est amené à la date limite des échanges cette saison. Loin de se faner sous la lumière des projecteurs, Moore a pris à bras-le-corps son nouvel environnement.

« Tout le monde répond différemment au fait de jouer dans un endroit comme ici », a décrit le vétéran joueur de centre qui affiche également des séjours avec les Leafs et les Rangers dans son cv. «Certaines personnes détestent ça et d’autres adorent. J’ai beaucoup apprécié et j’ai eu du plaisir. »

Accumulant 11 points en 21 matchs, Moore a donné une profondeur essentielle aux Canadiens lors des séries éliminatoires. Il a peut-être piloté avec brio le troisième trio, remporté des mises en jeu cruciales et apporté une certaine énergie à l’alignement, mais les Canadiens ont obtenu encore plus que ça lorsqu’ils sont allés chercher ce joueur de 29 ans.

Menant tous les joueurs de centre des Canadiens au chapitre des mises en jeu avec une efficacité de 53,2% en saison régulière, Moore a également émergé comme un des meilleurs en désavantage numérique, jouant 32 min 27s en pareille circonstance en séries de fin de saison. L’attaquant a marqué quatre buts ce printemps, notamment le but qui a donné la victoire aux siens dans le match numéro 7 de la série contre Washington, en première ronde.

«Je retire beaucoup de fierté à jouer ce genre de jeu et je crois que ça a paru au cours des séries à quel point ce rôle est important », a laissé savoir Moore, qui a terminé avec un différentiel de +/- 1 en séries 2010. «Pour avoir du succès, il faut avoir cette profondeur, spécialement dans la position de centre. »

Moore n’a peut-être que quatre mois d’expérience avec les Canadiens derrière la cravate, mais en obtenant son autonomie cet été, il pourrait bien lorgner de nouveau du côté de Montréal lorsqu’arrivera le premier juillet.

« Ça a été une expérience incroyable. Nous sommes encore un peu déçus, mais dans quelques semaines, je pourrai prendre du recul et retirer de la fierté de ce que nous avons accompli », a philosophé Moore. « De jouer dans un endroit comme ici où le hockey représente tout, c’est vraiment spécial. »

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

Voir aussi
La saison en revue – Josh Gorges
L’année en revue – Marc-André Bergeron 
Faites vos jeux 
S’entraîner à s’entraîner 
En voir plus