Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La présence de Stéphane Waite a permis à Carey Price d'évoluer

par Staff Writer / Montréal Canadiens

NEW YORK -- Carey Price, des Canadiens de Montréal, est le grand favori pour remporter pour la première fois le trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la LNH. Il est aussi un candidat de premier plan pour le trophée Hart, décerné au joueur le plus utile à son équipe dans la Ligue.

Les statistiques de Price militent clairement en sa faveur. Il occupe le premier rang dans toutes les principales catégories impliquant les gardiens, alors qu'il mène notamment la Ligue aux chapitres des victoires (42), de la moyenne de buts alloués par match (1,93) et du pourcentage d'arrêts (,935). Ses neuf jeux blancs lui donnent une égalité au premier rang dans la LNH.

Alors au lieu de participer à la discussion déjà en cours concernant sa candidature pour les différents trophées individuels de fin de saison, et plutôt que d'essayer d'évaluer comment se compare sa prestation cette saison à celles d'autres grands gardiens du passé, nous avons choisi d'examiner de plus près les habiletés que Price a développées au fil des ans et qui lui ont permis de s'élever au-dessus du lot, particulièrement au cours des deux dernières campagnes.

En partie, son développement est certes attribuable au fait qu'il ait gagné en maturité et en expérience, ce qui amènera tout gardien à s'améliorer avec le temps, surtout s'il a autant de talent, travaille de façon aussi acharnée et a autant de passion pour le hockey que Price. La dose de confiance insufflée par sa participation aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, alors qu'il a mené le Canada à la conquête d'une médaille d'or, a également aidé, même s'il est un gardien qui n'a jamais semblé manquer de confiance. Mais il y a aussi d'autres changements à l'approche de Price qui l'ont aidé à atteindre de nouveaux sommets cette saison.

En dehors de la glace, la différence la plus évidente est l'embauche de l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite, avant le début de saison 2013-14. Waite est revenu à la maison au Québec fort d'une grande crédibilité gagnée en raison du fait qu'il ait remporté deux fois la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago, équipe avec laquelle il a dirigé deux gardiens qui n'étaient pas établis et qui avaient des styles différents.

Comme il l'a fait à Chicago, Waite a ajouté une autre couche importante à la bulle qui protège Price du bruit ambiant qui ne cesse jamais à Montréal, alors qu'il s'est assuré de filtrer toutes les discussions, même celles venant des autres entraîneurs du personnel.

L'influence positive de Waite s'est étendue jusqu'au niveau de la patinoire.

Price a toujours préféré jouer en bougeant de l'extérieur vers l'intérieur, donc à reculons. Il aime commencer au-dessus de sa surface et synchroniser sa retraite avec l'attaque adverse, même si certains entraîneurs de gardiens du passé auraient préféré une approche plus compacte, avec moins de mouvement. Vers la fin de la saison 2012-13, Price était devenu inutilement combatif dans son positionnement, se donnant souvent trop d'espace à couvrir quand les attaquants adverses effectuaient des passes, ou encore dans les déplacements pour arrêter les retours. Même s'il bougeait de façon très fluide, cela ne suffisait pas à compenser pour cette faiblesse dans son jeu.

Le mouvement à reculons fait toujours partie de l'approche que préconise Price de nos jours, mais elle est encadrée de façon beaucoup plus serrée depuis que Waite est là.

« J'essaie juste de rester au sommet de la surface; d'habitude, les talons sont à l'intérieur et les orteils, à l'extérieur », a déclaré Price à LNH.com la saison dernière, en expliquant sa nouvelle façon de se placer devant son filet.

Ce système plus compact réduit les distances que Price doit franchir entre chaque mouvement qu'il fait pour se mettre en position de réaliser un arrêt, mais le gardien des Canadiens aussi amélioré sa façon de se déplacer en adoptant une position de base différente. Cette modification n'a pas attiré autant l'attention, mais la décision de changer la position de Price aux hanches et de lui demander de rester plus penché est possiblement l'élément le plus important de sa nouvelle approche.

Regardez les photos de Price qui se prépare à faire un arrêt en 2013 et vous pourrez voir que son maillot touche à la ceinture de ses culottes de gardien. Trouvez une photo similaire récente et vous ne serez probablement pas en mesure de voir le logo du « CH » au complet sur sa poitrine parce qu'il est niché au-dessus de ses jambières étant donné la façon dont il se place. Alors, dans quel but cette modification a-t-elle été apportée?

« Avec sa nouvelle position, [Price] va plus vite latéralement pour battre la passe, et il est en meilleure position pour suivre la rondelle à travers la circulation lourde », a indiqué Waite.

Repérer la rondelle en regardant autour des joueurs qui font écran, au lieu d'essayer de regarder au-dessus, lui rend la tâche plus facile, et fait en sorte que Price n'est pas obligé de se redresser constamment; il devient donc moins susceptible de se faire surprendre par des tirs bas qui, par le passé, avaient tendance à se faufiler sous lui ou encore à travers lui.

Et si une approche plus compacte permet à Price d'être plus rapide dans ses mouvements latéraux, il semble que c'est largement en raison de la façon dont il bouge la tête. Au lieu de suivre les passes de gauche à droite en tournant la tête, ce qui l'amène à ouvrir ce côté-là de son corps et à retarder son mouvement, la nouvelle position de base permet à Price de rester plus en contrôle.

Si cela ressemble étrangement à l'approche de « la trajectoire de la tête » que Devan Dubnyk a expliquée à LNH.com, c'est effectivement le cas, reconnaît le gardien du Wild du Minnesota.

« Carey le fait tellement bien », a souligné Dubnyk.

Cela ne veut pas nécessairement dire, toutefois, que Price et Waite utilisent exactement la même approche. La position plus active et engagée de Price fait en sorte qu'il risque moins souvent de perdre de vue un tir haut, mais il y a encore des occasions où ça lui arrive en raison du mouvement de sa tête. Reste que les effets de la nouvelle position ont donné des résultats suffisamment similaires pour qu'un autre gardien de la LNH le remarque.

L'évolution de Price ne se limite pas à son style de jeu. Le joueur vedette des Canadiens a également innové en matière d'équipement, alors qu'il a apporté des changements afin d'améliorer son niveau de jeu.

Ç'a commencé avec la courroie élastique qui entoure son genou.

Price a été le premier à attacher la courroie à l'extérieur de son mollet au lieu de le placer directement autour de son genou. Cette modification a libéré la région du genou, laissant la jambière pendre légèrement vers l'intérieur, ce qui réduit un peu l'ouverture apparente entre les jambières lorsqu'il se retrouve en position de base. Cela laisse aussi la jambière tourner de manière plus fluide durant la phase de transition vers le papillon.

La saison dernière, Price a complètement enlevé sa courroie de patin, qui va habituellement du bas de la jambière jusque sous le patin du gardien. En se débarrassant de cette courroie, Price fait en sorte que sa jambière n'est plus tirée vers le bas quand il se laisse tomber en position papillon. Plus important encore, cela accroît la mobilité de sa cheville, lui facilitant la tâche au moment d'effectuer une poussée latérale.

Price s'assure aussi que sa courroie entre le bas de sa jambière et le bout de son patin reste très relâchée. Cette marge de manœuvre accrue réduit non seulement la pression sur la cheville, le genou et la hanche en laissant le patin toucher la glace plus facilement en position papillon, mais Price s'en sert aussi pour améliorer son jeu après l'arrêt. Ça lui permet de bien sceller l'espace entre la jambière et le poteau, tout en laissant son patin libre à l'intérieur du poteau.

La façon personnalisée de Price de placer la courroie au genou a été imitée par plusieurs et c'est maintenant une option standard offerte par plusieurs marques de jambières en vente au détail. La courroie de bâton amovible sera quant à elle disponible en stock avec les nouvelles jambières CCM, dont le lancement aura lieu vendredi.

Cela signifie que les jeunes hockeyeurs un peu partout pourront porter leur équipement de gardien exactement comme Price. Mais s'ils veulent jouer comme lui, ils devront continuer de l'observer attentivement parce c'est une approche en constante évolution qui a permis à Price d'être aussi dominant cette saison.

Author: Kevin Woodley | Correspondant LNH.com

En voir plus