Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

La muraille

par Staff Writer / Montréal Canadiens

TORONTO – Mike Condon n’a fait qu’une chose depuis le début du camp d’entraînement : arrêter des rondelles.



S’il a pleinement savouré sa toute première apparition dans un match préparatoire de la LNH à l’âge de 25 ans, jeudi soir au Centre Bell, Mike Condon était en extase samedi soir au Centre Air Canada. Dans une rencontre impliquant deux vieux rivaux habitués aux duels du samedi soir, le gardien originaire de Needham, dans le Massachussetts, avait des allures de vieux routiers à son premier départ, aucunement impressionné par les nombreux réflecteurs braqués sur lui.


Affichant un calme olympien durant toute la rencontre, Condon a une fois de plus offert une performance sans faille, stoppant chacun des 17 tirs dirigés vers lui en temps réglementaire pour permettre au Tricolore de savourer une victoire de 1 à 0 sur les Maple Leafs, une première pour son équipe depuis le début du camp d’entraînement.

« C’était un match amusant. Les gars ont bien répondu. Ils étaient incroyables pour sortir la rondelle de la zone et pour bloquer des tirs. Je crois qu’ils ont très bien joué », admet Condon, qui a été nommé première étoile de la rencontre de samedi. « C’était bien de pouvoir mettre la main sur cette première victoire au camp pour les gars. Aujourd’hui était une longue journée puisque nous avons pris l’avion en après-midi et disputé un match le soir même sur la route. »

Même si son nom était méconnu de plusieurs depuis que le Tricolore l’avait initialement mis sous contrat comme joueur autonome en mai 2013, Condon a discrètement fait son bout de chemin dans l’organisation au cours des deux dernières années. Une victoire par-ci, un jeu blanc par-là, le gardien de 6-pieds-2 et 197 livres s’est rapidement fait connaître du côté des dirigeants montréalais, faisant entre autres partie des « Black Aces » au cours des deux dernières séries éliminatoires avec le grand club, à Montréal. Étant encore avec les Canadiens au terme de la première semaine du camp, Condon a très bien répondu à l’appel jusqu’à présent et plus encore. Ne voulant pas penser trop loin et à quel endroit il amorcera la prochaine saison, il sait qu’il a encore beaucoup à faire et qu’il ne prendra rien pour acquis.

« Il y a encore beaucoup de matchs à disputer et beaucoup de séances d’entraînement au programme. Ça recommence demain matin », indique celui qui suite à sa performance de samedi, n’a pas alloué de buts sur 38 tirs au cours de ses deux sorties cette semaine. « C’est la meilleure manière de présenter la situation. Il faut simplement tenter de demeurer calme et de s’amuser. Depuis le début du camp, j’ai tenté de m’isoler des distractions, de garder les choses simples et de ne pas me mettre de pression. Je veux simplement avoir du plaisir.»

Aux premières loges des performances de son gardien, Michel Therrien n’a pas voulu s’embarquer dans le jeu des suppositions quant à savoir si le poste de Dustin Tokarski était en jeu à la lumières des succès de Condon. Sachant que son cerbère a été très solide pour un deuxième match d’affilé, le pilote du Tricolore n’est aucunement pressé de prendre une décision concernant cette situation.

« Il va très bien. C’est un excellent gardien de but. L’équipe a bien joué malgré elle devant lui, accordant trois ou quatre lancers en deuxième et en troisième période. Il est solide et est confiant. C’est un très bon signe », souligne Therrien lorsqu’interrogé sur le jeu de Condon depuis le début du camp d’entraînement. « Je ne dirais pas qu’il y a une course pour le poste de gardien adjoint. Carey va bien de ce côté-là. On prendra une décision en temps et lieu. On va laisser ses performances dicter la suite. Il va bien et il connait un très bon camp. »

Condon nous faisait d’ailleurs penser au récent lauréat des trophées Vézina et Hart samedi soir, lui qui est demeuré calme et composé en tout temps, malgré le fait de s’être ramassé les quatre fers en l’air à quelques reprises en raison de contact avec les joueurs des Maple Leafs. Pouvoir compter sur la présence de Price sur une base quotidienne n’a pu qu’être bénéfique au gardien américain. Qu’il commence la saison avec les Canadiens ou les IceCaps, les leçons qu’il apprend de tous ceux qu’il côtoie à Montréal ne feront que l’aider pour la suite de sa carrière.

« Il est le gars que tout gardien veut imiter. Il est un gars cool. Lorsqu’on le regarde dans un match, rien ne le déconcentre. C’est incroyable à regarder », conclut Condon. « Vous n’avez même pas besoin de lui parler, vous pouvez simplement observer comment il est calme et détendu et l’équipe se nourrit de ça. C’est quelque chose à laquelle je devrai m’attarder. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants Canadiens - Maple Leafs
Le jeu des chiffres - 26 septembre 2015
17 joueurs réaffectés aux IceCaps de St. John’s dans la Ligue américaine
Fier compétiteur

Francis Bouillon annonce officiellement sa retraite comme joueur actif dans la LNH
 

En voir plus