Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La course folle ne fait que commencer

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Les cinq prochains matchs seront tous des « Match de l’année ».


Il y a quelques semaines, tous les signes indiquaient que la course aux séries dans la Conférence de l’Est serait serrée jusqu’au fil d’arrivée. Il est maintenant plus clair que jamais que les dés sont loin d’être joués. Tandis que les Canadiens regardaient devant et doivent maintenant regarder dans le rétroviseur, leur mission n’a pas changé.

« Nous faisons toutes les bonnes choses, mais les résultats n’arrivent pas », a admis Hal Gill. « Des fois, lorsque vous faites toutes les bonnes choses et que ça ne fonctionne pas, vous commencez à les faire de la mauvaise façon parce que ce que vous faisiez n’aboutit pas. Je crois que nous étions coupables de ceci ce soir. Nous savions ce que nous avions à faire ce soir et pour les prochains matchs et c’est ce que nous avons fait pour la majeure partie du match ce soir. »

Toujours en contrôle de leur destin, les Canadiens ont maintenant que cinq matchs à disputer au calendrier et chaque match sera le match le plus important de l’année. Aussi frustrante soit une défaite aux mains des Hurricanes, qui ont hissé le drapeau blanc depuis belles lurettes, l’heure n’est pas à la frustration et à la panique.

« C’est une défaite frustrante, c’est sûr », a expliqué Tomas Plekanec. « Ces deux points étaient importants. Nous devons maintenant concentrer nos énergies sur les éléments positifs. La frustration va nous apporter strictement rien. Le prochain match est maintenant le plus important. »

Seule étoile de la rencontre du côté du Tricolore, Carey Price n’avait pas l’intention de se laisser abattre suite à une autre brillante performance sans toutefois pouvoir ajouter une victoire à sa fiche. Les adversaires pensant que la confiance du gardien de 22 ans est ébranlée devront se raviser.
 
«Tout ce que je peux faire est de bien jouer », a expliqué Price, qui n’avait pas l’air d’un jeune homme ayant besoin de se faire remonter le moral. « Si je ne suis pas récompensé le soir où je dispute un bon match, il n’y a pas grand-chose que je puisse faire. »

Ses coéquipiers, qui l’ont vu encaisser des revers lors de ses sorties précédentes malgré des performances de 40 et 37 arrêts, savent qu’ils en doivent une à Price.

« On se sent mal pour lui de ne pas être capable de gagner pour lui », a expliqué Mathieu Darche. « Il travaille tellement fort. Il avait été excellent à Buffalo et on n’a pas été en mesure de garder l’avance qu’il avait conservée pour nous. »

Même son de cloche du côté de Michael Cammalleri.

« Nous aimons beaucoup Carey », a expliqué le meilleur franc-tireur du Tricolore. « Nous sommes frustrés tout autant que les partisans que nous n’ayons pas gagné. Carey a joué un excellent match et nous a donné une chance de gagner en troisième. »

Tandis que l’ambiance n’était pas à la rigolade dans le vestiaire du Tricolore, un fier compétiteur a rappelé à tous ce que cette période de l’année représentait.

« Nous ne devons pas oublier que cette période de l’année est ce qui rend le hockey si excitant », a expliqué Price, le regard déterminé, et qui semblait prêt à mettre son équipement encore mouillé pour affronter les Flyers vendredi . « Mais c’est certain que c’est encore plus agréable lorsque le résultat est celui souhaité »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Le Tricolore se bute à Cam Ward 
Votez pour les étoiles de la rencontre
Le jeu des chiffres - 31 mars 2010 
Le dernier droit
Subban parmi les étoiles  
Rapport des Bulldogs – 30 mars 2010 
En voir plus