Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Kovy affontera les Sénateurs

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Après avoir fait les manchettes cette semaine pour ne pas avoir été de l’alignement, Alex Kovalev est impatient de faire de même lorsqu’il sautera de nouveau sur la glace du Centre Bell contre les Sénateurs ce samedi.


Après avoir rencontré le directeur général Bob Gainey en début de semaine, Kovalev avait accepté de demeurer à la maison alors que l’équipe devait disputer deux rencontres en autant de jours sur la route. Bien que la pilule ait été difficile à avaler d’entrée de jeu, le numéro 27 des Canadiens ne regrette pas d’avoir pu prendre ce recul selon Gainey.

« Je crois que ce repos lui a fait du bien », a indiqué Gainey. « Même si Alex n'était pas en faveur du congé au départ, il a reconnu que cela lui avait permis de reprendre des forces physiquement et mentalement.

« Il est de retour avec l'équipe parce que nous avons trouvé un terrain d'entente », a poursuivi Gainey. « Alex et moi avons eu la chance de discuter à plusieurs reprises au cours des derniers jours.  Nous avons pu établir quelles étaient ses attentes et ceux du personnel d'entraîneurs pour lui permettre de réintégrer l'équipe. »

Alors que l’équipe connaît des difficultés de la pause du Match des étoiles, Gainey a reconnu que son talentueux ailier droit tentait peut-être d’en faire trop pour sortir l’équipe de sa mauvaise séquence.

« Alex est un homme sincère, un joueur passionné», a renchéri Gainey.  « Alors que certains de nos meilleurs éléments étaient absents comme Saku Koivu, Alex Tanguay et maintenant Robert Lang, Alex a pris cette pression sur ses épaules. Il a essayé d'en faire et la pression était devenue très lourde. Il a tenté de trouver toutes les solutions par lui-même et ça ne pouvait fonctionner. »

Après avoir passé près de 90 minutes sur la glace à son premier entraînement avec l’équipe depuis mardi, Kovalev s’est présenté devant les médias, visiblement serein.

« J'ai très hâte de revenir au jeu », a indiqué l’attaquant de 35 ans. « C’est certain que j’étais fâché lorsque Bob m’a annoncé la nouvelle, mais après une bonne nuit de sommeil, je me sentais très bien. Lorsque j’ai sauté sur la glace aujourd’hui, je me sentais différent, j’étais bien. »

Les discussions qu’il a eues avec Gainey lui ont également été bénéfiques.

« Je ne suis pas le genre de personne qui est extravertie, qui raconte ses problèmes à tout le monde », a confié Kovalev. « Bob est probablement la seule personne à qui je me confie. Il est en mesure de me comprendre, et ce, depuis que je suis ici. »

Kovalev étant fin prêt à secouer sa difficile séquence, ses deux fidèles complices, Tomas Plekanec et Andrei Kostitsyn, ont au cours de son absence générer l’essentiel de l’attaque de l’équipe avec une production combinée de neuf points au cours des deux dernières.

« C’est à mon tour », a lancé Kovalev, tout sourire. « Je suis vraiment heureux pour mes deux coéquipiers que j’ai tenté d’aider quand les choses n’allaient pas bien et qui ont essayé la même chose pour moi. Ça sera à eux de me dire quoi faire, je ne veux surtout pas ruiner leur bonne séquence. »

L’entraîneur-chef des Canadiens Guy Carbonneau sera également heureux de compter sur les services de son vétéran attaquant.

« Alex a été clair envers moi et Bob à quel point il voulait rester ici et se battre pour les Canadiens de Montréal », a expliqué Carbonneau. « C’est la chose la plus importante et c’est pourquoi ce fut une décision assez facile pour moi qu’il allait jouait contre les Sénateurs. »

Et le pilote du Tricolore a tenu à clarifier une chose.

« Je n’ai jamais eu de chicane avec Alex en trois ans depuis mon arrivée ici », a conclu Carbonneau. « Peu importe ce qui a été rapporté à la télé, dans les journaux, à la radio. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus