Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Jour de match: Canadiens vs. Sénateurs #5

par Staff Writer / Montréal Canadiens

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal optionnel au Complexe sportif Bell en vue de la rencontre numéro 5 de la série les opposant aux Sénateurs d’Ottawa, qui sera disputée au Centre Bell, vendredi soir.

- Michel Therrien a confirmé lors de son point de presse suivant l’entraînement qu’il n’apporterait aucun changement à sa formation en vue de la rencontre en soirée. C’est donc dire que Sergei Gonchar, Mike Weaver, Pierre-Alexandre Parenteau et Manny Malhotra ne seront pas en uniforme pour le match 5.

- Les joueurs mis en candidature pour l’obtention du trophée Selke remis au meilleur attaquant défensif de la LNH ont été dévoilés mercredi soir. Alors que plusieurs voyaient déjà Max Pacioretty ou Tomas Plekanec se retrouver parmi les finalistes, c’est finalement Patrice Bergeron, Anze Kopitar et Jonathan Toews qui ont obtenu la faveur des membres de l’association des journalistes couvrant la LNH, qui votent pour ce trophée.

«Chaque équipe aimerait sûrement voir ses joueurs en nomination. De notre côté, Tomas Plekanec et Max Pacioretty sont deux joueurs qui retirent beaucoup de fierté de leur jeu défensif. Ils auraient mérité d’être là, mais c’est la même chose pour plusieurs équipes. On ne peut pas critiquer la décision de choisir ces trois gars, mais il y aurait pu en avoir beaucoup d’autres», a lancé Michel Therrien.

D’ailleurs, la récolte de buts d’un joueur comme Max Pacioretty (37) n’a eu d’égal que son rendement défensif, en 2014-2015, le jeune vétéran affichant un plus-38, lui permettant de trôner à égalité au sommet de la LNH. En séries, l’attaquant de 26 ans n’a marqué qu’un seul but en trois rencontres, trouvant le fond du filet lors de son premier match avant d’être blanchi de la feuille de pointage dans les deux suivants.

«Les responsabilités de tous nos joueurs sont les mêmes. Il faut être responsable sur la glace, que ce soit offensivement ou défensivement, que l’on aille la rondelle ou non. C’est certain qu’un gars comme Max veut marquer des buts et se sent bien quand il marque », lance Michel Therrien à propos de celui qu’il emploie avec David Desharnais et Devante Smith-Pelly. «Quand il ne connaît pas de succès, il se bat pour en avoir. Mais la seule pression qu’il doit se mettre sur les épaules, c’est de s’assurer que son jeu est solide, qu’il patine bien, qu’il ouvre la machine. Éventuellement, les rondelles vont trouver le chemin du filet. »

- Depuis l’arrivée de Craig Anderson devant la cage des Sénateurs lors du match 3, les défensives des deux formations ont été très avares en matière de buts. Au total, seulement quatre filets ont été marqués, les deux équipes confondues. Et les deux gardiens présentent d’incroyables moyennes de buts alloués. Pour Price, 1,67 et pour Anderson, 0,93. De quoi s’assurer de tout un duel de gardiens (encore) vendredi soir.

«Les deux gardiens de but excellent. Quand on regarde les deux derniers matchs, on a réussi à marquer deux buts et les Sénateurs ont réussi à marquer deux buts. Il n’y a pas beaucoup de buts accordés. Quand il y a des chances des marquer, les gardiens sont bons et font les arrêts. Ça joue du hockey vraiment serré», mentionne le pilote des Canadiens qui enverra Carey Price dans la mêlée pour un huitième départ de suite, le cerbère présentant une fiche de 6-1 à ses sept derniers matchs. « Il faut donner du crédit aux deux équipes pour le jeu défensif, particulièrement lors des deux derniers matchs. On a une victoire, ils en ont une. C’est du hockey serré. »

- Depuis le début de cette série, les Canadiens ont pris la fâcheuse habitude d’accorder le premier but. Jusqu’ici, cet état de fait s’est seulement fait sentir dans la plus récente rencontre, les hommes de Michel Therrien réussissant à revenir de l’arrière pour l’emporter lors des trois affrontements précédents.

«C’est certain que de connaître un bon départ est important. On aimerait bien mieux marquer les premiers plutôt que de jouer du hockey de rattrapage. Cela étant dit, on a prouvé par le passé qu’on pouvait également revenir de l’arrière. Ce qui arrivera arrivera, mais on voudrait bien établir le tempo rapidement, surtout devant nos partisans », a offert Lars Eller. «Tout ce qui compte, c’est ce soir. Nous sommes où nous voulons être. Nous avons une autre chance de mettre fin à la série et on veut que ça se finisse ce soir. »

Dans un effort pour marquer le premier but, les hommes de Michel Therrien pourront certainement compter sur l’appui de la foule. De marquer en premier serait une excellente façon de rendre le Centre Bell encore plus hostile qu’il ne l’est déjà pour l’opposition.

«C’est dur de jouer ici pour les autres équipes. Notre travail est de mettre de la vie chez les partisans et faire perdre le momentum à Ottawa grâce à ça. C’est tout un avantage de jouer à la maison, mais ce l’est seulement si on réussit à les faire embarquer dans le match », mentionne Max Pacioretty. «Il faut jouer avec énergie en début de match. C’est la seule façon d’y arriver. »

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Prédictions
Face à face: Sénateurs @ Canadiens - Match 5
Cinq choses à savoir: match #5
CH à coeur – Denis Coderre

En voir plus