Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour de match: Canadiens @ Rangers

par Staff Writer / Montréal Canadiens

- Les Canadiens ont tenu un entraînement optionnel jeudi matin au Madison Square Garden à New York, en vue de leur rencontre en soirée avec les Rangers.

- L’attaquant Gabriel Dumont, rappelé mardi soir des Bulldogs de Hamilton, a fait le voyage avec l’équipe et participait à son deuxième entraînement en autant de jours avec la troupe de Michel Therrien. Dumont n’aura toutefois pas la chance de disputer un premier match cette saison dans l’uniforme des Canadiens, puisqu’il regardera la rencontre de la galerie de presse.

- En défensive, c’est Mike Weaver qui cèdera sa place encore une fois, le vétéran défenseur ratant un troisième match de suite. C’est donc dire qu’il n’y aura aucun changement à la formation tricolore contre les Rangers par rapport à la rencontre de mardi, contre les Stars, au Centre Bell.

- Pierre-Alexandre Parenteau, toujours aux prises avec une commotion cérébrale, n’a pas fait le voyage à New York avec l’équipe. L’attaquant a raté les trois derniers matchs des Canadiens.

- Ayant accordé 42 tirs à l’adversaire lors de la rencontre de mardi soir, les Canadiens espèrent bien limiter les Rangers à ce chapitre. La troupe d’Alain Vigneault présente une moyenne de 30,2 tirs par match cette saison, bon pour le 12e rang de la LNH. Ils en ont toutefois envoyé 41 vers le filet adverse lors de leur dernier affrontement, contre les Islanders.

« On ne peut pas se fier tout le temps à Carey. Nous sommes conscients qu’il est un rouage important de notre équipe, mais on ne peut pas donner 40 lancers et plus », a mentionné Michel Therrien au sujet de son gardien étoile qui, lors de ses deux derniers départs, n’a cédé que trois fois sur 79 tirs. « Ce soir, on joue contre une équipe qui obtient beaucoup de tirs au but, ce qui fait que le défi sera encore plus grand. Ils ont joué contre une bonne équipe dernièrement, les Islanders. Ils n’ont pas gagné le match, mais ils ont quand même réussi à obtenir 40 lancers. Ils sont agressifs sur le porteur de la rondelle, obtiennent beaucoup de lancers et c’est difficile de les affronter. »

- Au retour de la pause des étoiles, alors que tous les yeux sont tournés vers les performances extraordinaires de Carey Price devant la cage du Tricolore, Michel Therrien a tenu à souligner l’importance du rôle qu’a le gardien de 27 ans pour sa formation.

« Carey Price est un leader. Il ne faut pas oublier que nous sommes en transition. Cette transition a commencé il y a deux ans et demi, à notre arrivée. Beaucoup de nouveaux joueurs, beaucoup de nouveaux rôles pour les joueurs. C’est un processus », a mentionné Therrien, soulignant toutefois à quel point il est heureux que malgré la transition, l’équipe soit demeurée très compétitive. « Le fait d’avoir un gardien élite comme Carey Price rend cette transition plus facile et nous permet de rester compétitifs. »

C’est d’ailleurs Price qui sera devant le filet des Canadiens pour affronter les Rangers. Le cerbère présente une moyenne de buts alloués de 1,99 et une fiche de 9-5-1 contre les Blueshirts.

- Ayant maintenant trouvé le fond du filet à huit reprises en avantage numérique au cours de ses cinq derniers matchs, les Canadiens apprécient largement le succès qu’ils obtiennent lorsque l’arbitre lève le bras, ce qui contraste grandement avec les résultats du début de saison.

« Nous avions besoin que l’avantage soit meilleur et dernièrement, c’est le cas », admet Brendan Gallagher, qui a marqué en supériorité numérique mardi dernier contre Dallas, faisant scintiller la lumière rouge pour une 12e fois cette saison. « C’est une explication de la raison pour laquelle nous gagnons nos match. Nous obtenons de gros buts, à des moments importants. Mais nous savons tous que ça peut aller dans l’autre sens rapidement. Ça va être important de continuer à faire ce qu’on fait. »

Malgré les récents succès de l’équipe, qui à un moment au cours de la saison n’a pas trouvé le fond du filet avec l’avantage d’un homme pendant dix matchs de suite, David Desharnais n’est pas prêt à crier victoire et rappelle l’importance de garder un équilibre.

« C’est toujours une question de temps avant que ça se place. En même temps, on est dans un haut en ce moment. Ça ne veut pas dire qu’on ne va pas tomber dans un creux éventuellement », mentionne celui qui a obtenu 17 points en avantage numérique cette saison. « Il faut trouver une façon d’être dans le milieu et d’être productifs chaque match, peut-être pas tout le temps dans les 30 ou 40%. »

- Les Rangers sont des adversaires coriaces, surtout au Madison Square Garden. Au cours des dix dernières années, les Canadiens y ont joué 20 fois, présentant une fiche de 8-11-1. Après y avoir vu leur saison s’y finir, puis après y avoir perdu leur première rencontre en 2014-2015 par la marque de 5 à 0, les Canadiens comptent bien exorciser leurs démons jeudi soir.

« La dernière fois que nous sommes venus ici, c’était en novembre, lors du voyage avec nos mères. Nous n’avions pas été à la hauteur. Nous n’étions pas non plus satisfaits des résultats obtenus en séries l’an dernier », a laissé savoir Max Pacioretty, originaire de New Canaan, au Connecticut, à une heure de route de Manhattan. « Parfois en tant que joueur, tu te sens confortable dans certains amphithéâtres. Ici, il est temps de tourner la page et de recommencer. Ce soir est une bonne opportunité pour ça. On va souvent les affronter et possiblement en séries, alors c’est encore plus important d’être confortable ici. »

- La rencontre débute à 19h au Madison Square Garden de New York. Elle est télédiffusée sur les réseaux RDS et Sportsnet.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Face à face: Canadiens @ Rangers
Vaincre ses démons
Frais et dispo

En voir plus