Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Il continue encore et encore...

par Staff Writer / Montréal Canadiens
À son retour au jeu samedi, Steve Bégin a fait sentir sa présence en jetant les gants devant Shane Hnidy.

MONTRÉAL –  Les sentiments ne sont toujours faits pour être partagés. Alors qu’un joueur des Canadiens était impatient de revenir au jeu, ceux des Bruins n’avaient aucune envie de passer la soirée de samedi à faire plus ample connaissance avec la baie vitrée du Centre Bell avec Steve Bégin pour jouer les entremetteurs.

Après une absence de 11 rencontres, Bégin, le lapin Energizer version Bleu-Blanc-Rouge, a fait plus que sentir sa présence en appliquant huit mises en échec, un sommet dans la rencontre, au plus grand plaisir de son entraîneur.

« Ça paraissait que Steve était impatient de revenir au jeu », a indiqué Guy Carbonneau. « Il a été notre bougie d’allumage. »

La saison 2007-2008 a été éprouvante pour le numéro 22 des Canadiens qui a dû s’absenter à plusieurs reprises cette saison en raison de diverses blessures, dont la dernière à l’aine.

« J’avais hâte de revenir au jeu », a admis l’attaquant de 29 ans. « J’avais assez patiné au cours de la dernière semaine. Mon aine a passé le test. J’ai eu la chance de donner quelques bons coups d’épaule. Ça m’a donné beaucoup d’énergie. »

« J’ai joué comme Steve Bégin se doit de jouer », a poursuivi Bégin avant de recevoir les félicitations du président de l’équipe Pierre Boivin. « C’est de la façon dont je jouais avant d’être blessé. C’était important pour moi de connaître un gros match. Je crois que j’ai fait mon travail.

Le train Bégin a notamment frappé de plein fouet le gros défenseur des Bruins Shane Hnidy qui s’est gentiment retrouvé sur son séant avant de retrouver le fougueux attaquant des Canadiens dans le coin de la patinoire pour s’échanger quelques vœux de Pâques.

  Informations reliées
Huit en huit!  
Le jeu des chiffres - 22 mars  
Séquences victorieuses 101  
«Lorsque tu distribues une telle mise en échec, ça met les gars de l’équipe adverse sur les talons », a lancé Bégin, tout sourire. « Ça faisait deux fois que les joueurs des Bruins venaient me voir alors je m’attendais à devoir jeter les gants. C’était toutefois un drôle de combat puisque Maxim [Lapierre] lui est arrivé dans le dos alors que nos gants étaient sur la glace. Ce n’est pas de cette façon que tu veux amorcer un combat, mais bon… »

Son compagnon Tom Kostopoulos, qui avait jeté les gants lors de la dernière rencontre contre les Bruins, était bien heureux de revoir la petite peste de retour dans l’alignement à ses côtés.

« Steve apporte de l’énergie à toute l’équipe », a indiqué Kostopoulos. « Il y a eu une séquence en deuxième période où nous n’avions pas de jus et puis il est arrivé avec cette grosse mise en échec et son combat pour nous redonner le momemtum. Il nous a procuré de l’énergie à toute l’équipe. C’est ça, Steve Bégin.»


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus