Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Heurtés par l'indiscipline

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – C’est lorsque tout va bien et que les choses vont rondement que l’on peut être rapidement ramené sur terre.



Le mot «indiscipline» se faisait entendre dans les quatre coins du vestiaire des Canadiens après la défaite de 4 à 2 subie face au Lightning mardi soir au Centre Bell. Ayant la chance d’ajouter une septième victoire d’affilée à sa fiche depuis avril 2006, le Tricolore s’est buté à ses rivaux de division leur concédant les deux points qui ont permis à la troupe de Jon Cooper de rafler le premier rang de l’Association de l’Est précédemment détenu par Montréal. Si tout roulait comme sur des roulettes depuis quelques semaines, les Canadiens sont revenus à la réalité en écopant de pénalités coûteuses qui ont fait mal en bout de ligne, comme le mentionne Max Pacioretty, l’auteur du deuxième but du match.

« Nous avons parlé de discipline plus tôt au courant de la saison et nous avons pris trop de pénalités ce soir », affirme honnêtement l’assistant-capitaine du Tricolore. « En plus de l’indiscipline, nous n’avons pas fourni l’effort nécessaire pendant au moins la moitié du match. C’était bien de remporter six rencontres d’affilée, mais il y a une raison pour tout ce succès. On ne peut pas jouer de la sorte face à une équipe comme la leur. »

La clé du succès pour les Canadiens depuis leur voyage fructueux du temps des Fêtes était l’éthique de travail et la discipline. Et bien sûr, le fait de marquer le premier but des matchs a fait grimper la confiance d’un cran. Michel Therrien est d’avis que les largesses de l’équipe dans certaines facettes du jeu ont été fatales pour l’issue du match.

« Nous avons oublié la raison de notre succès ce soir. Nous ne méritions pas la victoire », reconnaît l’entraîneur-chef Michel Therrien qui en était à son 360e match en carrière à la barre du bleu-blanc-rouge. « On a joué contre une très bonne équipe et il faut définitivement mieux jouer. Notre niveau de compétition n’était pas élevé et on a été indisciplinés. Lorsque tu mets ces deux ingrédients ensemble, ça donne une recette pas très bonne! Nous devons mettre cette rencontre derrière nous, retrouver notre concentration, rétablir notre éthique de travail et notre discipline pour le match contre les Penguins de samedi soir. »

À 10:23 de la deuxième période, alors que la marque était 1 à 1, P.K. Subban s’en est pris à Brett Connolly à partir du banc des joueurs, lui qui venait de mettre en échec sévèrement Andrei Markov. Dix-neuf secondes plus tard, Tyler Johnson marquait son 16e but de la saison. L’intensité et l’esprit d’équipe du défenseur a malheureusement pris le dessus sur lui lors de ce moment en particulier.

« J’ai tendance à laisser la frustration l’emporter sur moi. Marky est mon coéquipier et je veux me lever pour lui, mais je ne peux pas faire ce que j’ai fait avec une marque de 1 à 1 », constate humblement le numéro 76 qui a été le joueur le plus utilisé des deux équipes avec 24:53 de temps de glace. « C’est probablement quelque chose que je dois améliorer. Des fois, c’est ce qui arrive quand les émotions prennent le dessus sur toi. Je dois apprendre de tout ça et progresser. »

Avec une marque de 4 à 1, on aurait pu croire que l’équipe montréalaise baisserait les bras, mais ce ne fut pas le cas. À 5:01 de la troisième période, Max Pacioretty déjoua Ben Bishop d’un tir précis sous le gant du gardien du Lightning, soulevant la foule du Centre Bell. Le travail acharné de l’équipe lors du troisième vingt a permis d’y croire, mais le temps est devenu rapidement insuffisant. Selon Nathan Beaulieu, l’équipe aurait dû être en mesure de garder la foule dans le match.

« Le momentum était là après le premier but, il aurait fallu qu’on construise là-dessus. Ça nous a fait mal quand ils ont marqué le deuxième puis le troisième but. On a réussi à répliquer avec un but et on a montré du caractère à la fin du match, il y aurait ça de positif à noter », décortique le jeune défenseur de 22 ans. « L’indiscipline a été un problème. C’est dommage parce que les choses allaient si bien. Si on veut faire partie de l’élite, nous devons nous présenter d’une manière plus convaincante. Nous avons bien exécuté quelques parcelles du jeu, mais ce n’était pas suffisant et nous n’avons pas fourni l’effort nécessaire durant 60 minutes. »

Malgré cette défaite, il n’y a pas raison d’être pessimiste : les Canadiens sont deuxièmes dans l’Association de l’Est avec 54 points, ils ont obtenu leur seule défaite de la saison après avoir marqué le premier but ce soir et ils pourront se reprendre dès samedi prochain alors que Sidney Crosby les Penguins de Pittsburgh s’amèneront en ville.

Philippe Frenette-Roy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Faits saillants
Passer le flambeau
Carey Price remporte la coupe Molson en décembre
Esprit de corps

En voir plus