Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Freiner le Tsar

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL - Le nom d’Alexander Ovechkin était sur toutes les lèvres dans le vestiaire du Tricolore mercredi, et pour cause.

Le capitaine des Capitals de Washington, qui seront de passage au Centre Bell jeudi soir, a réalisé mardi ce que très peu de joueurs de la LNH ont réussi, en inscrivant son 50e but de la saison, un exploit qu’il répétait pour la sixième fois de sa carrière.

En fait, l’attaquant russe a rejoint un club très sélect composé de seulement cinq joueurs qui ont réussi au moins six campagnes de 50 filets ou plus : Mike Bossy (9), Wayne Gretzky (9), Marcel Dionne (6), Guy Lafleur (6) et Mario Lemieux (6).

« C’est incroyable de voir les noms de ceux qui ont réussi six saisons de 50 buts, mais c’était dans les années où les gardiens étaient un peu moins bons. Ça ne leur enlève rien, mais ça en dit beaucoup sur Ovechkin sans aucun doute », a laissé tomber David Desharnais, qui devrait évoluer au centre d’Alex Galchenyuk et de Pierre-Alexandre Parenteau face aux Capitals.

« Je suis le genre de joueur qui aime affronter les meilleurs éléments de la Ligue », a pour sa part déclaré P.K. Subban. « C’est comme ça que tu te testes toi-même. C’est un joueur d’impact, il représente tout un défi, mais nous avons déjà affronté les Capitals. Tout le monde sur la glace doit faire le travail, nous devons être alertes lorsqu’il saute sur la patinoire et ne pas lui donner trop de temps ni d’espace. »

Ce que les troupiers de Michel Therrien ont quand même bien réussi à faire depuis le début de la saison contre Ovechkin et sa bande. En deux rencontres, les Canadiens ont limité les Capitals à un seul but et blanchi le meilleur marqueur de la Ligue de la feuille de pointage, un exploit pas si banal lorsqu’on constate que l’attaquant russe a inscrit des buts contre toutes les équipes du circuit Bettman cette saison, sauf quatre : les Red Wings de Détroit, les Canucks de Vancouver, les Flames de Calgary et le Tricolore.

Autre raison pour le surveiller de près : Ovechkin a fait mouche à 21 occasions en 27 matchs depuis le dernier affrontement entre les Capitals et les Canadiens en janvier dernier.

« Il peut marquer de partout, il tire de partout, tu dois être conscient de sa présence sur la patinoire. On ne doit pas jouer différemment et ne pas se faire prendre hors-position », d’ajouter Tom Gilbert, qui devrait effectuer un retour au jeu face aux Capitals, après avoir subi une fracture de la mâchoire il y a un peu moins de deux semaines.

La visite d’Ovechkin et des Capitals arrive à point pour le Tricolore, qui espère rebondir après une performance en demi-teinte face au Lightning de Tampa Bay lundi, à moins de deux semaines du début des séries éliminatoires.

« En ce moment, il faut tout simplement exécuter le plan de match chaque soir et s’assurer d’être au sommet de notre forme », a rappelé Subban, qui a établi un nouveau sommet personnel en inscrivant un 54e point cette saison face au Lightning lundi. « À ce moment de l’année, ce sont les détails qui sont importants. Nous devons comprendre notre système, où nous devons nous positionner, qu’est-ce que nous devons faire, et se parler sur la glace. »

Affronter le meilleur buteur de la Ligue et un adversaire potentiel de première ronde devrait suffire à inspirer le Tricolore, qui a connu un faux départ lundi.

« Ça va ajouter quelque chose au match [d’affronter un possible adversaire en séries], c’est certain. Les gars vont être excités », de conclure Pierre-Alexandre Parenteau.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
La leçon
Le chaud et le froid

Andrei Markov choisi candidat des Canadiens de Montréal pour le trophée Bill-Masterton en 2014-2015

Jamais trop de robustesse
 

En voir plus