Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Expérience de travail

par Staff Writer / Montréal Canadiens

PITTSBURGH - À son huitième départ seulement dans la LNH, le gardien Mike Condon a vécu une autre première mercredi soir.



Après avoir obtenu son premier départ – et sa première victoire – dans la LNH le 11 octobre dernier à Ottawa, puis être devenu le premier gardien des Canadiens depuis Wayne Thomas en 1972-1973 à remporter ses quatre premiers matchs avec le club et finalement être nommé la troisième étoile de la dernière dans la LNH, Condon a disputé sa première séance de tirs de barrage dans le circuit Bettman.

Si le résultat final n’était évidemment pas celui souhaité, le Tricolore étant défait 4 à 3, cela lui a permis de cocher une autre expérience de sa courte feuille de route dans les ligues majeures - et d’être toujours invaincu à la régulière.

« Tu dois essayer d’être le plus gros possible dans le filet et de rester patient », a expliqué Condon, qui a cédé sur les tirs de David Perron et Sidney Crosby en fusillade. « Ils ont des mains très rapides et j’étais un peu en retard sur les deux tirs, mais tu ne veux pas mordre trop vite non plus. »

« C’était un bon match. Ils ont beaucoup de vitesse et d’habiletés. Nous avons contenu la tempête en première, dominé en deuxième période et bien joué en troisième. Nous avons eu quelques mauvais bonds. C’était une partie excitante et nous allons prendre le point », a poursuivi le cerbère qui a accordé plus de deux buts dans un match pour la première fois depuis le début de la saison. « Ce sont des choses qui arrivent. Ils forment une équipe rapide, et je crois que nous avons fait du bon travail pour ne pas baisser les bras et rester dans le match. »

Le Tricolore aurait effectivement facilement pu baisser les bras tôt dans la rencontre, 13 secondes après le début de celle-ci en fait, lorsque Pascal Dupuis a redirigé la passe de Sidney Crosby derrière Condon. Loin d’être abattus, les hommes de Michel Therrien ont répliqué moins de quatre minutes plus tard et ont gardé le rythme jusqu’à la dernière minute de jeu.

« Nous n’avons pas eu le départ souhaité, mais je crois que nous avons fait du très bon travail pour revenir de l’arrière. À un certain point, les tirs étaient 30 à 15 pour nous », a ajouté P.K. Subban, qui a obtenu deux mentions d’assistance pour rejoindre Tomas Plekanec au premier rang des pointeurs de l’équipe et du classement des pointeurs chez les défenseurs de la Ligue. « Dans les tirs de barrage, tout peut arriver, mais au bout du compte, Condon nous a donné la chance de gagner une autre partie et c’est tout ce qu’on peut demander de lui. Il a fait des arrêts clés pour nous permettre de nous rendre en prolongation. Il n’y aurait pas eu de 3 contre 3 sans lui ce soir. »

Le 3 contre 3 est d’ailleurs devenu un 4 contre 3 au milieu de la période de prolongation lorsque le Tricolore a été pris en défaut pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire. Mais encore là, Condon a tenu le fort.

« Avec Kessel, Crosby, Malkin et Letang qui tournent autour, ils peuvent faire beaucoup de dommage. Chapeau aux gars de les avoir contenu », a souligné Condon, qui a réalisé 31 arrêts dans la défaite.

Max Pacioretty, employé par Michel Therrien lors de ce désavantage numérique crucial, se disait déçu de ne pas avoir obtenu les deux points pour Condon.

« Il a été bon. Il nous a donné une chance et c’est frustrant, parce qu’on voulait le faire paraître aussi bien qu’il nous fait paraître », a laissé entendre le capitaine, qui a dirigé six tirs au but vers le filet de Marc-André Fleury et récolté une passe. « Nous souhaitions avoir les deux points pour lui parce qu’il a offert une autre performance éclatante ce soir.»

Même son de cloche du côté de l’entraîneur, qui a toutefois reconnu le talent et la force de frappe des Penguins.

« Condon a été très solide, il nous a encore donné une chance de l’emporter. Il a fait des gros arrêts, tout comme Fleury lors des deux première périodes », a expliqué Michel Therrien lors de son point de presse d’après-match. « Nous étion en position pour remporter ce match-là, ce qui est décevant. Mais nous n’avons pas joué un mauvais match. En troisième période, ils ont vraiment ouvert la machine, et on connait tous le talent des Penguins. »
 
« C’est un match excitant, mais il reste encore du travail à faire sur certains points », a conclu le pilote du Tricolore.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 11 novembre 2015
Faits saillants: Penguins @ Canadiens
De fiers papas
Tenir le fort

Mike Condon nommé troisième étoile de la semaine dans la LNH

En voir plus