Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Exemple à suivre

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Au cours de la dernière semaine, on peut dire que le flambeau a été tenu bien haut par Tomas Plekanec et ses compagnons de trios.


Lors des quatre dernières rencontres, l’attaquant tchèque a obtenu près de 20% de la totalité de ses points de la saison jusqu’ici. Une récolte enviable de trois buts et cinq mentions d’aide. De quoi inspirer grandement ses coéquipiers au cours des prochaines semaines.

«Absolument, je peux vraiment regarder ce qu’un gars comme Plekanec fait en ce moment et m’en inspirer. Je dois en faire plus. Tout le monde a des passes difficiles. Pleky joue très très bien en ce moment et je dois faire comme lui», a humblement mentionné David Desharnais qui a été tenu à l’écart de la feuille de pointage au cours des sept dernières rencontres des Canadiens.

Si en ce moment le trio de Plekanec fait flèche de tout bois, les autres unités offensives devront connaître du succès si l’équipe veut aspirer à poursuivre la séquence de trois victoires amorcée le 6 février.

«On doit se relayer un peu tout le monde si on veut avoir une bonne séquence. Au début de l’année, tout le monde participait, il y avait un héros différent chaque match », souligne Desharnais au sujet notamment du mois d’octobre, où 17 joueurs différents se sont vus octroyer une étoile dans un match, un nombre se rapprochant vraiment très près du nombre de joueurs total dans l’équipe. «Il ne faut pas se décourager, quand ça va être à notre tour on doit être là. Présentement la ligne à Pleky fait un très bon travail. Si on veut coller des victoires, il faudra que ce ne soit pas toujours les mêmes. Il ne faut pas se décourager, il faut juste être prêt quand ça va être à nous. »

Pour s’y préparer, Desharnais et Pacioretty ont été réunis à Sven Andrighetto, décision prise par Michel Therrien en deuxième période mardi soir. Pour Andrighetto, c’est l’occasion d’évoluer avec ce qui représente probablement la paire la plus prolifique chez les Canadiens au cours des quatre dernières années.

«C’est une belle occasion pour moi de jouer avec ces deux gars. Ce sont d’excellents joueurs dans la LNH. C’est toute une opportunité qui s’offre de pouvoir apprendre, de trouver ma place et de les rendre meilleurs grâce à mes atouts», explique l’ailier droit qui a principalement évolué avec Alex Galchenyuk et Lars Eller comme joueurs de centre. «Je ne dirais pas que je ressens de la pression par rapport au fait de jouer avec ces gars-là. Je suis surtout très excité à cette idée, en espérant que ça fonctionne. »

Questionné sur sa décision de camper David Desharnais dans un rôle plus offensif qu’au début de la saison, moment où il avait connu un certain succès, Michel Therrien assure qu’il s’agit d’une expérience et qu’il compte bien la mener à terme. Et il faut dire que c’est une expérience qui a déjà porté ses fruits par le passé. Depuis la saison 2011-2012, le duo Pacioretty-Desharnais est celui qui a évolué le plus souvent ensemble chez le Tricolore.

«Des gars comme Pacioretty et Desharnais ont connu du succès ensemble pendant des années. J’ai toujours confiance qu’ils vont en connaître à nouveau », a laissé tomber le pilote des Canadiens lors de son point de presse. «C’est un duo qui a toujours trouvé le moyen de performer et de produire et c’est pour ça que j’ai confiance en eux.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Retour imminent
Se lever au bon moment 
Tracer son chemin
En voir plus