Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Excellente première impression

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Si Tomas Fleischmann souhaitait forcer la main du Tricolore, sa performance de jeudi n’a sûrement pas nui à sa quête d’un contrat.



Avec un camp d’entraînement durant seulement deux semaines où sept rencontres sont prévues au calendrier préparatoire, le temps presse pour n’importe quel prétendant à un des rares postes disponibles à Montréal. Ne détenant aucune garantie après avoir obtenu un essai professionnel au début du mois de septembre, Tomas Fleischmann sait qu’il devra en mettre plein la vue s’il espère que son séjour avec les Canadiens en soit un d’au moins quelques mois.

À son premier véritable test avec sa nouvelle équipe, l’attaquant tchèque n’aurait pas pu mieux espérer comme soirée, terminant avec une récolte d’un but et une mention d’aide en plus d’être nommé deuxième étoile de la rencontre, dans ce qui s’est avéré toutefois être un revers de 4 à 3 en tirs de barrage pour le Tricolore.

« La rondelle me suivait ce soir et mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé. C’était un bon match », a lancé d’entrée de jeu Fleischmann, qui a paru très à l’aise aux côté de David Desharnais et de Dale Weise tout au long de la soirée. « Nous avons pratiqué ensemble pour la première fois mercredi et ça a bien été ce soir. Ce n’est pas uniquement une question de points, mais également la façon que je joue. J’ai 20 jours pour prouver quelque chose et chaque jour est important pour moi. »

Avec 581 matchs derrière la cravate, l’attaquant de 31 ans en a vu des choses durant ses 10 saisons dans la LNH. Il sait comment s’adapter à différentes situations et peut évoluer à plusieurs types de compagnons de trio différent. Il l’a prouvé face aux Capitals jeudi en affichant beaucoup d’aisance avec Desharnais et Weise malgré le peu de temps qu’ils ont passé ensemble. Ils ont toutefois rapidement constaté un élément particulier, Fleischmann leur rend la vie facile sur la glace.

« Fleisch a tellement de talent. Sur son but, je croyais qu’il allait manquer d’espace. J’attendais de l’autre côté et il a réussi à pousser la rondelle dans le filet. Il a beaucoup d’habiletés et c’est facile jouer avec lui », admet Weise, qui a terminé la partie avec une mention d’aide sur le but de Fleischmann. « Il est un gars d’expérience qui a disputé beaucoup de matchs et qui affiche d’excellentes statistiques. Il peut exécuter des jeux et est très bon sur l’avantage numérique. Je crois qu’il peut vraiment nous aider. »

Sachant qu’il devra offrir d’autres performances similaires à celle de jeudi afin de réaliser son objectif, Fleischmann ne veut pas s’asseoir sur ses lauriers pour la suite des choses. Il sait que la lutte est féroce, mais le fait qu’il est un attaquant polyvalent et qu’il a prouvé qu’il peut tirer son épingle du jeu dans plusieurs types de situations ne le nuira pas lorsque viendra le temps du couperet,

En vrac: Fleischmann
« Je sens que je peux contribuer sur l’avantage numérique ainsi qu’en infériorité numérique. C’est probablement pour cette raison que je suis ici, pour créer des chances de marquer. Je ne sens pas de pression additionnelle », indique Fleischmann, auteur de 123 buts et 310 points dans la LNH. « Je veux simplement démontrer ce que je suis capable de faire et s’ils aiment ce qu’ils voient, j’obtiendrai un contrat. C’est comme ça que je vois cette situation. »

Avec trois matchs en quatre jours au programme pour le Tricolore, Fleischmann risque d’être de nouveau jeté dans la mêlée très rapidement, et ce peut-être même vendredi lorsque les Blackhawks de Chicago seront de passage au Centre Bell. Cette décision reviendra toutefois à Michel Therrien et à ses adjoints. Bien qu’il soit encore trop tôt pour qu’il se prononce dans le cas du vétéran attaquant, le pilote des Canadiens a apprécié ce qu’il a vu à son premier match.

« C’est un joueur qui possède une bonne expérience. Il est capable d’évoluer dans différentes situations. Je trouvais qu’avec l’alignement que nous avions ce soir, c’était le genre de match où je pouvais le voir évoluer dans différents aspects du jeu. Autant en avantage numérique ou en désavantage numérique », conclut Therrien. « Nous savons quel type de joueur il est. Nous devons aussi évaluer nos jeunes. Nous devrons en apprendre un peu plus sur lui avant de pouvoir prendre une décision. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants - Canadiens vs. Capitals
Échos de vestiaire
Les Canadiens s'entendent sur les modalités d'un contrat de trois ans avec le gardien Michael McNiven
Nouvelle voix, nouvelles idées

Mac Attaque

En voir plus