Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

En quête de buts

par Staff Writer / Montréal Canadiens
NASHVILLE – Dans le calepin de match, l’importance de la pensée positive et l’ingrédient manquant.


DOMINER PARTOUT SAUF… -- La rencontre de lundi soir a ressemblé étrangement à plusieurs des rencontres des trois dernières semaines du côté des Canadiens. Une avalanche de tirs au but, des chances de marquer à la tonne, une domination générale sur la plupart des aspects à l’exception de la plus importante…

«Le seul aspect où on est pas en mesure de dominer, c’est au pointage. Dans tous les autres aspects du jeu, que ce soit les chances de marquer, les lancers, les possessions de rondelles, on domine. En temps normal quand tu mets tout ça ensemble, tu es en mesure de gagner des matchs », a lancé Michel Therrien après la rencontre où il a vu ses hommes diriger 36 tirs vers le filet défendu par Pekka Rinne.

Au cours de la séquence de neuf matchs où les Canadiens ont connu leur part de difficultés, ils ont dirigé 30 tirs ou plus vers le filet adverse à six reprises. C’est arrivé à seulement deux occasions que leur adversaire obtienne plus de tirs qu’eux.

«Présentement je ne peux pas reprocher à ce groupe-là son éthique de travail et sa concentration. Encore une fois les gars ont travaillé de façon remarquable et c’est au pointage qu’on a de la difficulté », laisse savoir Therrien qui n’a pas hésité à retirer son gardien en fin de match malgré l’écart presque insurmontable de trois buts qui existait entre les formations. «Je trouvais que mes gars méritaient de marquer un autre but. Ce n’était vraiment pas pour la marque. C’était pour démontrer mon support à l’effort qu’ils ont fait. »

PENSÉE POSITIVE – De passer par une mauvaise séquence n’est pas nécessairement une mauvaise chose pour une équipe de sport professionnel. Et il vaut mieux que cette séquence arrive en décembre qu’en mars quand on parle de hockey. Si elles ne sont certes pas désirées, ces vagues de défaites n’ont pas nécessairement l’effet que l’on pourrait penser.

«Il faut passer par ces moments au cours d’une saison. En tant qu’équipe tu as toujours hâte aux victoires et aux bons moments, mais c’est là qu’on a besoin de faire ressortir notre caractère et que les gars doivent pousser vers l’avant. Ce n’est pas facile pour personne, mais je crois qu’au final, c’est une bonne chose ce qui nous arrive en ce moment et on va en sortir grandis », explique P.K. Subban qui a joué plus de 25 minutes contre les Predators, obtenant sa 23e mention d’aide de la saison sur le seul filet des Canadiens dans la rencontre, celui d’Alex Galchenyuk. «On doit trouver une solution pour s’en sortir. En ce moment nous n’avons pas les résultats que nous méritons. On joue du bon hockey et il faut trouver une façon de passer au travers. Il faut rester positif. Je sais que c’est facile de tomber dans la négativité, mais il faut tenir ça loin du vestiaire. Ça commence dès demain. La bonne chose c’est qu’on peut tout recommencer dès demain soir. »

RETOUR AU TRAVAIL – Même si ça faisait près de 300 jours qu’il n’avait pas joué un match dans la LNH, Jarred Tinordi a repris exactement là où il avait laissé, en février dernier. Malgré un différentiel de moins-3 au terme de la rencontre pour le défenseur, l’entraîneur-chef du Tricolore s’est dit satisfait du jeu de Tinordi. De son côté, le principal intéressé avoue que le temps passé loin des patinoires du circuit Bettman a quand même laissé des traces.

«C’est difficile de ne pas jouer. Mentalement tu dois rester positif. Tu dois venir à l’aréna chaque jour. On ne sait jamais dans cette ligue, les choses changent rapidement. Je veux vraiment briller par mon éthique de travail chaque jour que je n’avais pas l’occasion de jouer », a mentionné Tinordi qui a décerné trois mises en échec au cours de sa soirée de travail. «Ce soir j’ai eu l’impression de jouer un bon match physique et d’être fiable. Au fil du match ils ont eu quelques bons rebonds et ils ont marqué, mais en général, j’ai l’impression d’avoir joué un match solide. »

Les hommes de Michel Therrien auront l’occasion de rapidement renouer avec l’action alors qu’ils affrontent le Wild du Minnesota dès mardi soir, avant la courte pause de Noël.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants: Canadiens @ Predators
Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - 21 décembre 2015
À surveiller cette semaine

En voir plus