Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dur rendez-vous

par Staff Writer / Montréal Canadiens

SAN JOSE – Le match suivant la date limite des échanges n’est jamais facile. Surtout si vous êtes les Canadiens et que celui-ci vous oppose aux Sharks, à San Jose.



Les partisans des Canadiens en Californie devront encore attendre avant de voir leurs favoris quitter le SAP Center avec une victoire en poche, le Tricolore s’inclinant finalement par la marque de 6 à 2. Depuis 1999 que les Canadiens n’ont pas inscrit de V à côté de cette destination et cela n’aura pas changé après la rencontre de lundi soir. Et pourtant, les choses avaient bien débuté.

En première période, Brendan Gallagher a mis fin à la guigne qui frappait le Tricolore au SAP Center en marquant d’un angle impossible pour battre Martin Jones. Il s’agissait du premier filet par un joueur en bleu-blanc-rouge dans le territoire des Sharks depuis celui marqué par Erik Cole le 1er décembre 2011.

« C’est une bonne équipe, nous le savons. Nous savions qu’au cours de ce voyage, nous allions affronter de très bonnes équipes. Mais on ne peut pas être satisfait de ce genre d’effort », a affirmé Gallagher après la rencontre, lui qui a marqué son 18e de la présente campagne. « Nous leur avons donné du temps et de l’espace. Les bons joueurs vont en tirer avantage. Nous pouvons avoir le contrôle sur ce genre de chose. Notre niveau de compétition n’était pas là où il aurait dû être. »

Parmi leurs bons joueurs, les Sharks ont pu compter sur la présence du vétéran de 36 ans Joe Thornton, qui a connu une soirée de travail particulièrement efficace en compagnie de ses compagnons de trios.

« Notre brigade offensive a eu beaucoup de misère tout au long de la soirée, spécialement contre le trio de Joe Thornton », a souligné Michel Therrien qui a vu ce trio cumuler six points dans la rencontre. « Ça va arriver ce genre de match. Nous avons une très jeune équipe. Il y a des soirs où ça va être plus difficile, comme ce soir. Ils étaient supérieurs à nous. »

Après avoir résisté pendant deux périodes aux attaques répétées des Sharks, les hommes de Michel Therrien n’ont pas été en mesure de stopper l’irrésistible poussée de ceux de Peter DeBoer. Deux buts marqués tôt en début de troisième période ont coupé l'inspiration du Tricolore qui luttait à ce moment pour combler un déficit d’un seul but. Au final, un autre filet avec environ cinq minutes à faire a réellement scellé l’issue de la rencontre. Trois buts sans riposte lors de la troisième reprise.

« Nous n’avons pas été assez bons lors du dernier 20. Nous étions toujours un pas derrière », a laissé tomber Lars Eller. « Tu fais ça contre une équipe comme celle-ci et ils te le feront payer. Ils nous ont fait mal paraître en troisième période. »

« Nous devons être au diapason », a lancé pour sa part de défenseur Mark Barberio, qui a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de moins-2. « On a pu le voir à quelques reprises quand on n’était pas en mesure de faire sortir la rondelle de la zone. Ça a tué notre momentum. Notre style est d’avoir de la vitesse. Si nous ne sommes pas en mesure de sortir de la zone en vitesse, ça complique grandement les choses pour nous. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 29 février 2016
Faits saillants: Canadiens-Sharks
Saisir sa chance
Évaluation et expériences

Les Canadiens acquièrent l’attaquant Stefan Matteau des Devils du New Jersey, en retour de Devante Smith-Pelly

En voir plus