Skip to main content
Официальный сайт Canadiens de Montréal

Déjà vu

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON –  Faire face à l’élimination n’a rien d’étranger pour les Canadiens.


Après avoir forcé mardi la présentation du septième match ce soir à Boston, le Tricolore n’a toutefois pas l’intention de changer son approche.

« L’approche n’est pas différente du dernier match », a indiqué Travis Moen, qui disputera un septième match pour la troisième fois de sa carrière. « Nous savions que nous étions acculés au pied du mur pour le match 6 et nous avons connu un très bon match et Carey a fait de gros arrêts pour nous. Nous devons faire la même chose ce soir. »

Même si les Canadiens semblent être dans leurs pantoufles en pareilles circonstances, ayant survécu cinq fois l’an dernier lorsqu’ils étaient à un revers de plier bagage pour la saison et ayant passé un premier test avec brio mardi soir au Centre Bell, faire face à l’élimination n’est toutefois pas une zone de confort.

« Je ne sais pas si on peut être confortable. C’est très intense à ce stade-ci de l’année », a ajouté Moen. « On se nourrit de cela. Il semble que les gars élèvent leur niveau d’un cran et nous avons eu d’excellentes performances devant les buts –  j’espère que nous pourrons aller chercher la victoire ce soir.

« C’est toujours difficile de dormir », a poursuivi Moen. « Tout le monde est excité et personne ne veut retourner à la maison. Tu veux passer à la prochaine ronde et la prochaine ville et tous les gars de l’équipe se battent pour ça. »

Ayant participé à trois reprises à des matchs ultimes, Brent Sopel n’aura certainement pas besoin de vérifier si des cheveux gris lui ont poussé au cours de la dernière nuit en vue de ce septième match. Bien au contraire, il a pleinement l’intention de savourer chaque seconde de la rencontre.

« Tu dois réaliser où tu es et profiter du moment », a expliqué Sopel. « C’est plaisant de jouer de telles rencontres. En tant que joueur de hockey, tu veux participer à ce genre de matchs. Tu dois y prendre avantage – sauter sur la glace, se laisser emporter par la foule et profiter de chaque présence sur la glace. »

Bien que les effectifs à sa disposition pour ce match ultime ne soient connus qu’après la période d’échauffement, Jacques Martin sait néanmoins qu’il pourra compter sur une chose.

« C’est certain que l’expérience que certains joueurs ont dans ces situations aide », a expliqué l’entraîneur-chef des Canadiens, Jacques Martin. « C’est un gros défi pour nous et nous serons prêts. Le leadership au sein de notre équipe est un gros facteur pour nos succès en de telles situations. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Commentaires d'avant-match
Face à face : Canadiens-Bruins 
Cinq choses à savoir: Match #7 
L’homme des grandes occasions 
On se revoit demain! 
En voir plus