Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De quoi se réjouir

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Brown, Lessio, Dietz, Hanley… autant de joueurs qui ont fait un pas dans le livre d’histoire des Canadiens mardi soir.


Même s’ils ont leur casier dans le vestiaire et que leur nom est dans l’alignement, le sentiment de certains joueurs d’appartenir à une nouvelle équipe est encore plus complet lorsqu’ils noircissent finalement la feuille de pointage, peu importe leur style de jeu. Du bagarreur au fabricant de jeu, du robuste défenseur au plus talentueux des attaquants. Le match contre les Ducks aura permis à bien des joueurs d’accomplir cette étape de plus.

Dans un gain de 4 à 3 face aux Ducks, une des puissances du circuit Bettman, Mike Brown et Lucas Lessio ont marqué leur premier but dans l’uniforme tricolore alors que Darren Dietz et Joel Hanley ont tous deux obtenu leur premier point dans la LNH, même deux en ce qui concerne Hanley.

«C’est incroyable. Nous savions que ça allait être un match âprement disputé et nous ne nous attendions pas à être autant dans le coup en troisième période », avoue Brown qui a obtenu sa deuxième soirée multipoints en carrière après avoir marqué en deuxième période, puis préparé le filet de Lessio en troisième. «Je suis content d’être ici et je suis heureux de jouer pour ces partisans. J’ai souvent joué ici contre les Canadiens et c’est bon d’être de ce côté-ci. Les partisans sont géniaux et nous traitent bien. »

D’ailleurs Brown a donné aux partisans plusieurs raisons de célébrer, y allant lui-même d’une célébration plutôt explosive après avoir marqué.

«Il faut me comprendre, j’étais excité, c’était mon deuxième but de la saison. L’adrénaline était à son maximum. Je voulais juste sauter dans la bande », explique Brown qui a joué avec Lucas Lessio et Jacob De La Rose mardi soir. «Apparemment j’ai presque frappé l’arbitre. »

Si l’émotion de Brown était à son comble à ce moment, elle l’était tout autant lorsqu’il a habilement mis la table pour Lucas Lessio en milieu de troisième période. D’ailleurs le numéro 53 n’avait que de bons mots pour son nouveau coéquipier, les deux joueurs ayant joint les rangs des Canadiens en cours de saison.

«Il a été un de nos meilleurs joueurs, sinon le meilleur. De voir un gars comme ça être récompensé, c’est génial », s’est exclamé Lessio à propos de la première étoile du match qui a avoué de son propre chef obtenir cet honneur pour une première fois en carrière.

 
«Il avait l’air de Joe Thornton sur ce jeu. J’ai demandé la rondelle et il l’a déposée directement sur le bout de ma palette. Je suis reconnaissant qu’elle soit allée dans le filet. Je dois le remercier pour ça», a poursuivi Lessio qui obtenait son premier dans l’uniforme des Canadiens et son premier de la saison. «J’ai eu bien des chances et ça commençait à devenir frustrant de ne pas obtenir de résultats. De voir cette rondelle traverser la ligne a été un soulagement.»

Même si une participation aux séries n’est plus envisageable, Lessio rappelle toutefois l’importance de chaque rencontre et celle de mardi n’y faisait pas exception.

«Chaque présence compte et les gars l’ont vraiment montré ce soir. Beaucoup de jeunes ont élevé leur jeu d’un cran et les vétérans ont aussi été bons », poursuit Lessio. «Si on joue de la sorte, on va en gagner plus qu’on va en perdre. »

Après les marqueurs, il y a les passeurs, Darren Dietz et Joel Hanley, qui noircissaient pour une première fois la feuille de pointage dans la LNH.

«C’est un excellent sentiment. Je ne m’attendais pas à ça. Les deux mentions d’aide étaient des bonds chanceux. Je ne savais même pas que j’avais une mention d’aide sur le premier but », avoue Hanley qui a dû attendre au deuxième engagement pour voir son nom être ajouté à la liste des pointeurs. «C’est très cool. »

Même Alex Galchenyuk, abonné à la lumière rouge et aux célébrations de but dernièrement, a fait quelque chose pour la première fois mardi. Il a disputé une mise en jeu en désavantage numérique. Comme quoi la confiance que l’entraîneur lui voue dépasse les frontières des missions seulement offensives. Et de plus, il a remporté cette mise en jeu face à Shawn Horcoff. De quoi célébrer, surtout que quelques minutes plus tôt, le numéro 27 marquait justement son 27e de la saison.

Avec encore huit matchs à faire au calendrier et un nombre impressionnant de recrues dans l’alignement, ce genre de soirée risque de se reproduire… et ce n’est pas pour déplaire aux partisans de l’équipe qui ont chaleureusement applaudi les joueurs à leur sortie de la glace.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Faits saillants: Canadiens-Ducks
Un premier qui fait du bien
Soirée à oublier
Leçon de courage

En voir plus