Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De l’électricité dans l’air

par Staff Writer / Montréal Canadiens

TAMPA BAY – En règle générale, les équipes ne regardent pas vraiment le classement avant la nouvelle année, mais pour le Lightning et les Canadiens, chaque point compte.

Les deux équipes n’ont pas connu un début comme ils l’auraient souhaité en 2011-2012 et maintenant, elles se situent respectivement au 12e et au 13e rang dans l’Est. Elles devront toutes deux trimer dur si elles veulent voir un «x» à côté de leur nom au printemps.

Le but égalisateur de Lars Eller.

«Elles sont toutes importantes, alors ce soir, c’est le plus gros match de l’année», a lancé Josh Gorges qui voit son équipe être à cinq points de la huitième position. «Si on prend une équipe comme celle-là à la légère parce qu’ils sont derrière nous au classement, ils vont nous passer sur le corps. Ils ont trop de bons joueurs. Il faudra être alertes, dicter le tempo du match et foncer dans leur zone autant que possible.»

Les Canadiens voudront certainement poursuivre sur leur poussée offensive de la dernière rencontre, alors qu’ils l’ont emporté 6 à 2 contre les Sénateurs. Mais le Lightning également a connu une bonne performance, l’emportant 5 à 1 contre la meilleure équipe offensive de la Ligue, les Flyers de Philadelphie.

«On sait qu’ils traversent le même genre de situation que nous », a expliqué Mathieu Darche, qui a passé la saison 2007-2008 à Tampa Bay. «Ils ont eu une grosse victoire contre une très bonne équipe dans leur dernier match. C’est une équipe qui se cherche et qui veut aussi aligner des victoires. Ce soir, une équipe sera contente et l’autre non. On est prêt, on est enthousiaste. On sait ce qui nous a donné du succès à Ottawa et on est prêts à recommencer.»

Les Canadiens ne s’amènent pas seulement au Tampa Bay Times Forum en espérant reproduire une performance où huit différents joueurs ont obtenus deux points ou plus ; ils savent exactement ce qui a bien fonctionné pour eux mardi soir dernier.

«Même s’ils ont marqué le premier but, nous avons rapidement égalisé la marque. Une fois que c’était 1 à 1, nous avons eu une poussée et nous l’avons tenue jusqu’à la fin », a offert Lars Eller qui a marqué le but égalisateur en désavantage numérique. «Nous foncions au filet. Le but de Pleky et celui de Cammy sont de parfaits exemples de moments où deux joueurs étaient devant le filet et qui ont pu capter les rebonds. On pouvait aussi voir qu’il y avait beaucoup plus de confiance dans notre jeu en général qu’au cours des matchs précédents. »

Ayant vu son équipe gaspiller quelques avances tard dans des rencontres en première moitié de saison, Eller a identifié la plus grosse différence.

«Quand nous avons amorcé la troisième période, la pédale était au fond. Nous n’avions pas peur de perdre ; nous voulions seulement gagner.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Dans le calepin - 28 déc. 2011 
Carnet de route
En vrac
En voir plus