Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

De la parole aux actes

par Staff Writer / Montréal Canadiens

UNIONDALE – Le thème de jouer pendant 60 minutes a souvent été mentionné dans l’entourage des Canadiens dernièrement. Les joueurs sont passés de la parole aux actes samedi soir face aux Islanders.


 
La défaite de jeudi face aux Sénateurs, alors que Montréal avait laissé filer une avance de deux buts en début de rencontre, avait laissé un goût amer à tous et chacun chez le Tricolore. Si le fait de voir l’adversaire inscrire cinq buts sans riposte devant ses partisans fait mal, échapper de précieux points à ce moment de la saison alors que la course au classement dans l’Est est à son plus fort est encore plus douloureux.
 
Faisant face à une des puissances de son association seulement deux jours plus tard, ce sont des Canadiens avec le couteau dans les dents qui se sont présentés pour possiblement la toute dernière fois au Nassau Veterans Memorial Coliseum. Les Islanders ont tenté de s’imposer physiquement dès le départ, mais les montréalais ont répliqué coup pour coup et même plus, quittant Long Island avec une victoire de 3 à 1 en poche.
 

« Nous aimons la performance que nous avons offert ce soir. Nous tentons toujours de nous améliorer, peut-être jouer un peu mieux avec l’avance et de mettre davantage de pression sur l’adversaire plutôt que de protéger l’avance », mentionne Max Pacioretty, qui a inscrit son 34e filet de la saison samedi, son deuxième filet en infériorité numérique en deux rencontres. « Mais nous ne pouvons pas être trop gourmands. C’était un bon match pour notre équipe, surtout contre une équipe désespérée sur la route. Mais nous devons naturellement donner beaucoup de crédit à Pricer. »
 
Parlant de Carey Price, il a été fidèle à lui-même dans cette victoire face aux Islanders, qui sont maintenant trois points derrière le Tricolore au classement dans l’Est. S’il a de nouveau effectué de gros arrêts durant toute la soirée (parlez-en à Matt Martin qui croyait assurément avoir déjoué Price en deuxième période, mais ce dernier a réussi à mettre le gant sur la rondelle à la ligne des buts), son équipe devant lui a permis d’avoir une certaine marge de manœuvre en marquant au moment opportun et en ne se laissant pas intimider face aux robustes joueurs adverses. Il a peut-être perdu son huitième jeu blanc de la saison avec moins de trois minutes à écouler dans la rencontre, mais le gardien étoile préférait de loin quitter avec deux points dans un endroit où il n’est jamais facile de l’emporter.
 
«Mettre la main sur deux points sur la route est toujours bien. C’est bon pour la confiance. C’est un amphithéâtre où il n’est pas facile de gagner cette saison. La foule était impliquée mais nous avons bien joué ce soir », indique Price, qui a stoppé 35 des 36 tirs dirigés vers lui samedi soir. « Nous avons été compétitifs durant toute la saison. Cette 38e victoire a été difficile à obtenir. Je pense déjà à la prochaine. »
 
Avec encore deux matchs à disputer sur ce difficile voyage de trois parties qui se conclura en début de semaine en Floride, le Tricolore ne pouvait demander de meilleure manière d’amorcer ce périple face à trois adversaire coriaces. La victoire de samedi contre les Islanders était peut-être seulement qu’une victoire, mais elle aura permis de démontrer que lorsque l’effort y est durant toute la rencontre et pas par intermittence, aucune équipe n’est trop imposante ou trop redoutable lorsque la rondelle est déposée sur la glace.
 
« Il y avait beaucoup d’intensité de la part des deux équipes. J’ai beaucoup aimé notre niveau de compétition, surtout qu’on connaissait quelques difficultés à ce niveau dernièrement. J’ai beaucoup apprécié le niveau de compétitivité de notre équipe. Quand tu compétitionnes, l’émotion vient avec. Tu ne peux pas avoir d’émotion si tu ne compétitonnes pas », a conclu Michel Therrien au terme de la victoire des siens. « On est très conscients que c’était un gros match et à ce moment de la saison, ce sont tous de gros matchs. On a bien entamé ce voyage-là. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

LIRE AUSSI
Le jeu des chiffres - 14 mars 2015
Le plein d'émotions

La leçon

Le Club de hockey Canadien annonce le transfert de son club-école

En voir plus