Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 25 oct. 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui : Pyatt et frère, garder la forme avec Darche, le bond en avant d’Halpern et Cammalleri en veut plus.


Histoire de famille : Il y a aura deux spectateurs très indécis lundi soir dans les gradins. Les parents de Tom et de Taylor Pyatt assisteront à une confrontation qu’ils ne sont certainement pas prêts d’oublier. Il risque même de voir leur plus jeune, Tom, assez souvent sur la patinoire, lui qui évoluera une fois de plus sur le même trio que Brian Gionta et Scott Gomez.

«C’est un peu bizarre. J’espère juste qu’on sera tous les deux sur la glace ce soir et qu’on pourra se chamailler un peu », a mentionné le plus jeune des Pyatt qui a été bon joueur en invitant toute la petite famille à souper dans sa ville d’adoption. «C’est moi qui ai ramassé la facture dimanche soir. C’est [Taylor] qui avait payé quand je suis allé à Phoenix l’an dernier. Par contre, mes parents étaient en ville aussi, alors la facture était un peu plus salée. »

Des jambes fraîches : Ayant réintégré l’alignement des Canadiens samedi contre Ottawa après avoir passé un match sur la galerie de presse, Mathieu Darche lance des fleurs à l’entraîneur de conditionnement physique Pierre Allard, pour l’avoir gardé en bonne condition, prêt à enfiler le chandail de nouveau.

«Quand je suis revenu dans l’alignement, je ne me suis pas senti comme si ça faisait une couple de matchs que je ne jouais pas. Il fait un bon travail, de bons exercices. Il a été joueur, alors il sait sur quoi travailler. Pour l’instant ça va bien», a mentionné Darche qui sera de la formation de Jacques Martin pour le match contre les Coyotes. «Quand tu ne joues pas, si tu boudes et tu es dans ton coin, ça nuit à l’équipe ainsi qu’au joueur. C’est ta responsabilité de rester prêt. J’espère ne pas le voir trop souvent par contre »

Un pas en arrière, deux en avant : Après avoir été blanchi 3 à 0 contre le New Jersey, les Canadiens sont revenus de belle façon en obtenant à leur tout un blanchissage de 3 à 0, contre les Sénateurs. Comme l’a noté le vétéran joueur de centre Jeff Halpern, ce n’est jamais bien positif de perdre comme c’est arrivé contre les Devils, mais c’est beaucoup plus facile quand on peut dire que ça nous a ouvert les yeux.

« On veut toujours connaître une bonne performance durant 60 minutes à chaque match et pour une raison ou une autre, nous ne l’avons pas fait contre les Devils », a dit le spécialiste des mises en jeu, Jeff Halpern au sujet du contraste existant entre les deux derniers matchs. «Parfois, on remporte des matchs, mais on ne le fait pas de la bonne façon. Alors quand on obtient un match comme celui contre Jersey, ça nous force à réfléchir  et à connaître un fort meilleur match contre Ottawa. Je crois que ça nous a aidés à avoir une meilleure équipe au final. »

Fin de la lune de miel : Les Canadiens ont fait deux choses durant les séries de 2009-2010 ; surprendre beaucoup de gens et grimper la barre au niveau des attentes pour cette saison, pas seulement aux yeux des partisans, mais aux yeux des joueurs eux-mêmes. Lorsqu’il est temps de porter un autre regard sur les succès de l’équipe samedi dernier, Michael Cammalleri est convaincu que l’élément clé est la communication.

« Nous commençons à nous demander d’en faire plus, en tant qu’individus, mais aussi en tant que groupe. On pouvait parfois s’en tirer, même si on faisait de mauvaises choses l’an dernier, alors que nous apprenions à nous connaître, mais on ne peut plus accepter ça », a affirmé le tireur d’élite des Canadiens. «Tout est histoire de communication. Nous discutons beaucoup des choses que nous pouvons mieux faire – comme mettre la rondelle dans le filet –, mais aussi de choses que l’on fait bien, pour pouvoir les reproduire et mettre cette énergie et ce souci du détail à profit contre Phoenix ce soir. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Pool de hockey des Canadiens
Face à face : Canadiens-Coyotes
Heureux, ce Andrei
Le Tricolore blanchit les Sénateurs 
En voir plus