Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 19 octobre 2011

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Aujourd’hui dans le calepin, Cammalleri prend du mieux, Pacioretty espère garder le rythme et Gill s’apprête à atteindre un important plateau.

Guéris rapidement : À l’écart du jeu depuis le 9 octobre, Michael Cammalleri a pris part à une deuxième séance d’entraînement, mercredi matin. Bien que son état soit évalué sur une base quotidienne, le franc-tireur a accompagné ses coéquipiers à Pittsburgh. Malgré ses progrès, il est encore incertain s’il sera en uniforme face aux Penguins.

« Il n’y a pas encore de réponse définitive, mais je me sens vraiment très bien », confirme le numéro 13. « C’est une question de savoir ce que nous placerons en dessous de mon équipement et voir si ça peut tenir le coup. »

« Je n’ai honnêtement encore aucune idée. Nous allons voir comment tout ça a réagi suite à l’entraînement et nous allons probablement faire la même chose demain. J’aimerais certainement pouvoir revenir le plus vite possible. »

Comme s’il n’avait jamais quitté : Aucun joueur chez le Tricolore n’a connu de meilleur début de saison 2011-2012 que Max Pacioretty. Avec une récolte de cinq points en autant de matchs, l’ailier de 22 ans connait la recette pour que sa séquence d’un point par rencontre se poursuive.

« Je crois que depuis les trois derniers matchs, j’ai vraiment retrouvé ma vitesse de croisière », croit Pacioretty, qui a mené tous ses coéquipiers mardi soir en décochant neuf lancers sur Ryan Miller.« Mon niveau d’intensité est là. Lorsque je dispute un match intense et rapide, c’est là que je suis le plus efficace. Je dois seulement conserver la cadence durant toute la saison. »

Monsieur 1 000 : Les matchs entre le Tricolore et les Penguins ont souvent eu un petit quelque chose de spécial au cours des dernières années. La rencontre de jeudi ne sera pas différente alors qu’Hal Gill atteindra un plateau important. Ce dernier participera en effet à un 1 000e match en carrière dans la LNH. Il le fera en plus face à l’équipe avec laquelle il a remporté sa seule bague de la coupe Stanley.

« Je conserve d’excellents souvenirs de Pittsburgh et je crois que ce sera une belle expérience », admet le défenseur de 37 ans. « Je suis fier de ce que j’ai accompli et de jouer 1 000 matchs est quelque chose que je n’aurais jamais cru possible.

« Je me souviens que par le passé je regardais le calendrier à chaque tranche de 10 parties pour savoir qui nous allions affronter à mon 100e match, à mon 200e match, etc. Mais pour être honnête, je suis plus excité à l’idée d'enregistrer une victoire que de disputer mon 1 000e match. »

Un apprenti fier: S’il y a un joueur qui a pu bénéficier de l’expérience de Gill au cours des derniers mois, c’est bien P.K. Subban. Bien qu’il n’est plus une verte recrue, le joueur de 22 ans est conscient que son mentor réalisera un exploit important.

«  Cela démontre à quel point je suis encore jeune. Je viens de jouer mon 84e match alors que lui arrive à 1 000, c’est beaucoup plus que moi », admet Subban à la blague.

« Il m’a beaucoup aidé. Je sais qu’il vient tout juste d’avoir un petit un garçon, ça a donc été une semaine chargée en émotion pour lui. Je suis certain qu’il voudrait une victoire face à son ancienne équipe. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI
:
Dans la bonne direction
Collecte de sang des Canadiens 
Le dernier mot : Chuck Hughes

En voir plus