Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin – 1 nov. 2010.

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui : Cammalleri et l’éternelle question, pour le bien de l’équipe, Halpern produit et Subban vieillit.


Pour le bien de l’équipe : Avec le retour d’Andrei Markov, l’entraîneur est aux prises avec un «beau problème» de personnel, comptant huit défenseurs dans son alignement. Selon toute vraisemblance, les deux défenseurs qui devraient se retrouver sur la galerie de presse à Columbus sont Ryan O’Byrne et Jaroslav Spacek. Questionné à savoir s’il fallait mettre des gants blancs pour prendre une décision de la sorte, Jacques Martin a mentionné que peu importe de qui il s’agissait, la même approche est toujours de mise.

«Il faut être juste et traiter les gens avec respect. Là est la clé. Je crois que Craig Rivet, un vétéran défenseur, a été laissé de côté au cours des dernières rencontres. Je me souviens quand j’étais entraîneur avec les Sénateurs et que Randy Cunneyworth était mon capitaine, il m’est arrivé de le laisser dans les gradins, durant les séries éliminatoires », s’est souvenu l’entraîneur Jacques Martin. « En tant qu’entraîneur, on prend toujours les meilleures décisions pour le bien de l’équipe et on espère que ce le sera aussi pour le joueur. »

Revoyez les buts de Jeff Halpern
De l’inattendu : Fort de ses 731 matchs disputés dans la LNH, Jeff Halpern en connaît tout un rayon sur les différents rôles dans une équipe. Campant un rôle plus défensif que celui auquel il a été habitué dans ses jeunes années, le joueur de centre a toutefois retrouvé une certaine vigueur offensive ces derniers temps. Ses sept points en 11 rencontres le place au troisième rang des pointeurs du Tricolore, derrière seulement Andrei Kostitsyn et Tomas Plekanec.

«Je crois qu’au cours d’une saison, ça va par cycles. Quand on obtient des points, on a tendance à avoir un regain de confiance. C’est toujours possible de marquer 20, 30, 40 ou même 50 buts. Il faut juste attendre les opportunités et en tirer avantage », mentionne Halpern, qui a déjà connu une saison de 21 buts avec Washington, en 2000-2001. «Mon rôle ici est bien différent de ce qu’il était lorsque j’ai eu cette saison. Si ça arrive, ça arrive. Mais sinon, il faut faire son boulot quand c’est le temps. »

Sur toutes les lèvres: Abordez le sujet de l’avantage numérique avec n’importe quelle joueur dans le vestiaire et le constat sera le même : les statistiques ne disent pas tout. Même s’ils occupent le dernier rang de la ligue avec un taux d’efficacité de 7,7 % avec l’avantage d’un homme, Michael Cammalleri mentionne que quand le jeu à forces égales fonctionne bien, l’avantage numérique n’est pas bien loin derrière.

« Croyez-le ou non, mais nous ne sommes pas aussi frustrés que les gens le croient à propos de notre avantage numérique. Nous faisons beaucoup de bonnes choses et nous obtenons de belles occasions, même si les statistiques ne reflètent pas », a laissé savoir Cammalleri qui a obtenu son seul but en avantage numérique lundi dernier, contre Phoenix. « Je crois que ça vaut plus ce que nous avons accompli à cinq contre cinq. C’est une question de temps avant que ce genre de succès ne mène au succès de notre supériorité numérique. »

P.K. l'omniscient: Mardi soir à Columbus, P.K. Subban se retrouvera probablement en compagnie du vétéran Roman Hamrlik, le même qui avait été à ses côtés au cours des séries 2010. Avec autant de joueurs d’expérience de qui tirer des leçons, Subban continue d’apprendre et de transformer son jeu dans un style où la polyvalence est la clé.

«Roman est un bon joueur. Il apporte beaucoup d’expérience, ce qui rend mon travail plus facile sur la glace. C’est comme avec Markov, j’essaie juste de retirer le plus possible de cette expérience et de l’insérer dans mon jeu », a expliqué Subban. «Je m’efforce de travailler sur tous les aspects. Tu ne veux pas être seulement reconnu comme un tireur ou un passeur, tu veux pouvoir t’ajuster à la situation pour pouvoir mettre al rondelle dans le filet. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Votez pour les jeux de la semaine
Canadiens cette semaine
Une de perdue… 
Toute bonne chose a une fin 
En voir plus