Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans la pure tradition

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Les fameux matchs du samedi soir entre les Canadiens et les Maple Leafs ont toujours quelque chose de particulier, la rencontre de ce samedi n’a pas échappé à la règle.


Les attentes sont hautes lorsque le pays en entier a les yeux braqués sur vous. Le match entre le Tricolore et les Leafs n’a certainement pas laissé indifférents les millions de téléspectateurs assis devant leur écran.

Cependant, les partisans des Maple Leafs ont peut-être moins apprécié le spectacle lorsqu’ils ont vu le Tricolore profiter d’un départ canon en marquant après seulement 58 secondes et voyant un but de leur capitaine Dion Phaneuf être refusé quelques minutes plus tard suite à de l’obstruction faite à l’endroit de Carey Price.

« Lorsque tu as un avantage numérique et que tu marques aussi tôt dans un match, ça tue littéralement le momentum de l’équipe adverse », explique l’auteur du premier but du match, Max Pacioretty. «Tu sens que tu aides tes coéquipiers pas seulement en marquant ce genre de but, mais également en procurant une poussée d’énergie à ton équipe.  »

Pour sa part, l’entraîneur-chef Michel Therrien était fier de ses hommes qui ont pu dicter le rythme dès les premières secondes de la rencontre. Lorsque tu es en mesure de jeter une douche froide à ton adversaire dans les premiers moments de la rencontre, c’est le moment rêvé de mettre son empreinte sur l’allure du match.
« C’est nous qui avons imposé le rythme dans ce match-là. Beaucoup de crédit revient à notre équipe » louange l’entraîneur-chef.

Un match Canadiens-Maple Leafs n’est pas un match Canadiens-Maple Leafs sans quelques bons coups d’épaule. Notons le combat revanche entre George Parros et Colton Orr depuis l’incident du 1er octobre, plusieurs escarmouches et gants au visage devant les filets ainsi que trois mises en échec dignes des ligues majeures gracieuseté de Douglas Murray. Therrien en a fait l’éloge après la rencontre.

« Il est solide. C’est ça qu’on aime de lui », admet Michel Therrien, le sourire en coin, à propos de son robuste défenseur. « Il est bon en désavantage numérique, il est difficile à affronter dans les coins de patinoire et devant le filet. Il fait de l’excellent boulot sur les tirs bloqués. On peut sentir sa présence lorsqu’il est de la formation et il est un très bon coéquipier. »

Personne ne peut le nier, Pacioretty est sur une lancée depuis quelques matchs. Avec sept buts en six rencontres, Pacioretty a retrouvé ses repères sur la patinoire, lui qui n’avait atteint le fond du filet qu’à deux reprises lors de ses douze premières joutes de la saison. Selon P.K. Subban, tout est une question de confiance dans son cas.

«Quand il est confiant, il est l’un de nos meilleurs attaquants, c’est la raison pour laquelle il domine l’équipe au chapitre des points depuis quelques années. », affirme celui qui a ajouté deux points à sa fiche reluisante. « Il peut tout faire : il est rapide, costaud, robuste, il possède probablement l’un des meilleurs tirs du poignet de la Ligue. Quand il est confiant comme il l’a été ce soir, c’est une source de motivation pour l’équipe. »

La confiance qu’a acquise Max Pacioretty au courant des dernières semaines a convaincu Michel Therrien de lui donner du temps de glace à court d’un homme. Pour l’attaquant américain, c’est un nouveau rôle qui lui plaît beaucoup, mettant à profit son jeu physique et sa vision du jeu.

« J’adore jouer lors des infériorités numériques! », avoue sincèrement le numéro 67 des Canadiens. « De la façon dont nous jouons en appliquant beaucoup de pression à court d’un homme, ça me permet de m’impliquer davantage dans le jeu. Je suis content d’avoir cette nouvelle tâche cette saison et je suis à l’aise dans ce rôle. »

L’histoire entre les Canadiens et Maple Leafs continuera de s’écrire dès le 18 janvier alors que la troupe de Michel Therrien visitera l’équipe torontoise au Air Canada Centre pour la 722e fois de leur histoire.

Philippe Frenette-Roy écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI
Faits saillants
Commentaires d'après-match
Le jeu des chiffres - 30 novembre 2013


En voir plus