Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Comme le bon vin

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Alex Kovalev deviendra très le quatrième joueur d'origine russe à amasser 500 mentions d'aide dans la LNH.

MONTRÉAL -- Alex Kovalev a souvent déclaré qu’il désirait jouer dans la LNH jusqu’au vénérable âge de 50 ans. À le voir aller, il faudrait commencer à le prendre au sérieux.

Le 24 février dernier, Kovalev a soufflé 35 bougies sur son gâteau d’anniversaire. De toute évidence, au rythme où il mange les minutes sur la patinoire, l’attaquant le plus utilisé par Guy Carbonneau cette saison avec une moyenne de 19 :24 minutes par match n’a certainement pas eu besoin d’aide pour toutes les éteindre.

Connaissant déjà un début de saison fulgurant, le Russe a véritablement pris son envol depuis le congé bien mérité du Match des étoiles, lui qui ne montre aucun signe de ralentissement alors que les choses se corsent dans la Conférence de l’Est.

À la pause du Match des étoiles, le talentueux ailier russe occupait le 38e rang des pointeurs du circuit grâce à une récolte de 45 points en 49 rencontres. Avance rapide au 4 mars et voilà que le numéro 27 des Canadiens se retrouve au 16e échelon après avoir récolté huit buts et 16 passes à ses 18 derniers matchs depuis la classique annuelle. D’ailleurs, en compagnie de Mats Sundin et Daniel Alfredsson, Kovalev, grâce à sa récolte de 69 points, est le seul autre joueur parmi les 30 premiers compteurs à être né avant le scandale du Watergate.

À sa 15e saison dans la LNH, Kovalev a établi une marque personnelle vendredi dernier à Buffalo en amassant quatre mentions d’aide au cours d’un match, abaissant sa précédente marque de trois qu’il avait réalisée 14 fois au préalable. Ainsi, avec deux autres mentions d’aide lors des deux derniers matchs, le premier joueur d’origine russe repêché en première ronde est sur le point rejoindre un club sélect parmi ses compatriotes ayant évolué dans la LNH : le club des 500 mentions d’aide. Avec maintenant 499 mentions d’aide à son actif en 1 058 matchs en carrière, Kovalev retrouvera donc d’ici peu Sergei Federov (664), Sergei Zubov (615) et Alexander Mogilny (559) qui ont tous atteint ce plateau avant lui. 

Sera-t-il en mesure de les dépasser? Chose certaine, plus Kovalev prend de l’âge, plus on y prend goût.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

En voir plus