Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir : Match 2

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Hors du cachot : Après avoir vu les Flyers trouver le fond du filet deux fois en six avantages numériques dans le match numéro 1, rester hors du cachot sera probablement la priorité pour les Canadiens dans le match 2. Alors qu’en première ronde, l’attention se trouvait sur la possibilité en avantage numérique des Capitals, les Flyers ne sont pas mal du tout eux-mêmes avec l’avantage d’un homme, montrant la troisième meilleure moyenne de la LNH en saison régulière. Philly a terminé avec une moyenne inférieure de 0,4% par rapport à Montréal, avec 21,4% d’efficacité en avantage numérique et menant présentement la Ligue pour le nombre d’occasion avec 66 jusqu’à présent en séries de fin de saison.


Dans une seconde: Dans la vie, le timing, c’est la seule chose qui importe. Alors que les Canadiens ont fait bon usage de leur avance en début de match au cours des présentes séries, les Flyers préfèrent attendre une vingtaine de minutes avant de fondre sur leurs adversaires. Les Canadiens devront s’assurer de discuter de blocage de tirs et de défensive serrée durant le premier entracte, surtout que Philadelphie a marqué près de la moitié de ses buts – 21 sur 43 -  en deuxième période.

Atteindre la cible du premier coup : Prouvant que ce n’est pas la quantité, mais bien la qualité qui importe à cette période-ci de la saison, les Canadiens ont défié la loi du plus grand nombre depuis le début des séries 2010. Après avoir eu le dessus pour les tirs au but 28-25 dans le match numéro 1 contre les Flyers et subissant la défaire 6 à 0. la fiche des Canadiens est passée à 0-4 lorsqu’ils ont le dessus dans la colonne des tirs. Le Tricolore détient une fiche exceptionnelle de 8-3 lorsque Jaroslav Halak et Carey Price font face à plus de tirs que le gardien opposé. Mais voilà où ça se corse. Les Flyers aussi montrent une fiche excellente de 6-3 lorsqu’ils obtiennent moins de tirs que l’adversaire. On dirait que les positions 7 et 8 du classement se sentent tout simplement plus confortables dans le rôle du négligé…

Page blanche : Ayant été incapables de s’inscrire à la marque lors du match numéro 1 de la série, de nombreuses spéculations existent à savoir qui réussira à percer le mystérieux Michael Leighton. Avant de marquer, les joueurs du Tricolore devraient s’assurer que Tomas Plekanec ou Andrei Kostitsyn touche à la rondelle avant ou encore mieux, que ce soit eux qui marquent. Depuis la saison 2007-2008, les Canadiens ont affronté les Flyers 12 fois en saison régulière. Andrei Kostitsyn a participé au pointage dans six de ces rencontres, qui se sont toutes soldées par des victoires. La fiche est tout aussi immaculée du côté de Tomas Plekanec, avec quatre victoires en autant de rencontres.

Bague au doigt: Le vestiaire des Canadiens étant rempli de gars qui ont déjà passé par là, ne vous attendez pas à ce qu’ils appuient sur le bouton panique après leur défaite dans le match numéro 1. Un seul joueur peut donner des conseils en tant qu’ancien champion de la coupe Stanley dans la chambre des Flyers et il s’agit de Chris Pronger. Le défenseur s’alignait alors avec Anaheim, en 2006-2007 et avait pour coéquipier Travis Moen, qui montre probablement les mêmes trucs dans le vestiaire des Canadiens. Lorsque Moen n’est pas là pour donner des conseils, d’autres peuvent prendre le relais et parler en tant que champions, soit Hal Gill, Brian Gionta et Scott Gomez, qui a deux bagues scintillantes à montrer de son passage avec les Devils.

canadiens.com

À voir également:
De retour au combat
Avant-match Michael Cammalleri
Avant-match Hal GIll
Avant-match Josh Gorges
Avant-match Jacques Martin
L'art de rebondir
Centrale des séries
En voir plus