Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir: match #1

par Staff Writer / Montréal Canadiens

Le porte-bonheur : Si les Canadiens veulent mettre toutes les chances de leur côté en vue de la première ronde des séries contre Ottawa, ils devraient ajouter quelque chose de bien spécifique au plan de match : donner la rondelle à Brandon Prust. Au cours de la saison 2014-2015, les Canadiens présentent une fiche de 13-1-1 lorsque  le robuste attaquant noircit la feuille de pointage. Cette fiche inclut notamment la victoire convaincante de 4 à 1 face aux Sénateurs en décembre, alors que Prust a marqué le but égalisateur en 1ère période avant de voir ses coéquipiers en marquer trois sans réplique. Plus important encore, la touche de marqueur de l’ailier de 31 ans a également garanti du succès durant les séries. Prust a obtenu une passe dans le match 3 contre Tampa et une autre dans le match 7 contre Boston – menant les Canadiens à des victoires respectives de 3 à 2 et de 3 à 1. Toujours pas convaincu? Au cours des séries de 2013 contre les Sénateurs, Prust n’a pas marqué sauf lors d’un match, la seule victoire des Canadiens dans la série, le 3 mai.

La carte cachée : Devante Smith-Pelly n’a peut-être qu’un but à sa fiche depuis son arrivée à Montréal en février, mais si les séries de l’an dernier peuvent être une indication de ce qu’il peut faire, attendez-vous à ce qu’il ouvre la machine au printemps. Meneur chez les Canadiens pour le nombre de buts marqués par match de séries, Smith-Pelly a marqué cinq buts en 12 matchs avec les Ducks l’an dernier à sa première participation et Anaheim a remporté tous les matchs où le natif de Toronto a trouvé le fond du filet.

Hommes masqués : La recrue Andrew Hammond défraie les manchettes dernièrement, arrivant de Binghamton avec une moyenne de buts alloués de 3,51 et un pourcentage d’arrêts de 0,898 et aidant miraculeusement les Sénateurs à combler un déficit de 14 points pour faire les séries. Bien qu’il ne fasse aucun doute que le gardien de 27 ans a été impressionnant au cours des 24 matchs disputés à Ottawa, avec une moyenne de buts alloués de 1,79 et un pourcentage d’arrêts de 0,941, disons que les Canadiens ne sont pas en reste lorsqu’il est question de performances extraordinaires de gardiens. En 66 matchs, Carey Price a mené la LNH pour la moyenne de buts alloués (1,96), le pourcentage d’arrêts (0,933) et les victoires (44). Il a également joué son meilleur hockey depuis le mois de janvier, présentant une fiche de 20-6-4 depuis la pause du Match des Étoiles, avec une moyenne de buts alloués de 1,74, un pourcentage d’arrêts de 0,939 et surtout, un impressionnant total de sept jeux blancs.

Gagner le match numéro 1 : Bien que de gagner le match numéro 1 d’une série puisse sembler évident comme objectif pour gagner, c’est encore plus vrai quand on affronte les Sénateurs d’Ottawa. En 23 séries, les Sénateurs ont perdu leur premier match à 12 reprises et ont fini par perdre 10 de ces 12 séries, réussissant à revenir de l’arrière à seulement deux reprises. Remporter le premier match ne garantit toutefois pas une victoire pour les Sénateurs, alors qu’ils ont présenté une fiche de 7-4 en 11 séries lorsqu’ils ont remporté le premier match.

Les armes secrètes: Le retour de Max Pacioretty étant toujours incertain pour la première danse entre les Sénateurs et les Canadiens ce printemps, les Montréalais devront utiliser tous les effectifs disponibles en attendant le retour de leur meilleur marqueur. L’année dernière, les attaquants Rene Bourque et Dale Weise avaient causé la surprise, récoltant 11 points et 7 points, respectivement. Lars Eller, qui a obtenu 5 points dont 4 buts lors des sept dernières rencontres du calendrier régulier, voudra certainement répéter sa performance des séries 2013-2014, lors desquelles il avait été un catalyseur de l’attaque montréalaise, obtenant 13 points en 17 matchs. En plus de P.K. Subban et d’Andrei Markov, les Canadiens pourraient compter sur une autre arme secrète à la ligne bleue en Sergei Gonchar. Sa réputation n’est plus à faire quant à son apport à l’avantage numérique, mais le défenseur russe compte également un total de 90 points en 141 rencontres en séries. De plus, il s’agira d’une première présence en séries pour le défenseur Jeff Petry, qui compte sept points lors des sept dernières rencontres de la saison.

VOIR AUSSI
La saison régulière en images
Dans la bonne direction
Pourquoi les Canadiens de Montréal remporteront la Coupe Stanley
Affamé et en santé
Horaire des séries 2015, Ronde 1
Un affrontement Canadiens-Sénateurs en première ronde

En voir plus