Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Carey est prêt

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Bombardé de tous les côtés par les Penguins, Carey Price a néanmoins lancé un message avant d’amorcer les séries.


Faisant face à un barrage de 41 tirs, dont 17 en première période alors que ses coéquipiers n’en dirigeaient que six en direction de Marc-André Fleury, Price a brillé malgré la défaite.

« Je me sentais très bien ce soir »,a admis Price. « C’est un travail en progression depuis la pause du Match des étoiles. À ce stade-ci de la saison, c’est important d’être à son summum. »

Le jeune gardien des Canadiens a fait soulever le toit du Centre Bell à deux reprises au cours de la seule deuxième période, entraînant une série de « Carey, Carey, Carey » aux quatre coins de l’amphithéâtre en frustrant avec sa mitaine et ce, presque dans la même respiration, Matt Cooke puis Bill Guérin

« C’était de beaux arrêts, mais je déteste perdre », a indiqué Price. « Le nombre de lancers n’est pas toujours un bon indicatif de la rencontre, ça peut parfois être trompeur. Les Penguins ont tout lancé vers moi. »

Nommé première étoile de la rencontre, Carey Price a ainsi terminé la campagne avec une récolte de 53 points au classement de la coupe Molson, succédant ainsi à Alex Kovalev qui avait remporté la palme de Joueur de l’année chez les Canadiens en 2007-2008. Par la même occasion, Price, à l’âge de 21 ans et sept mois, est devenu le plus jeune récipiendaire du trophée depuis son instauration en 1972-1973, déclassant Stéphane Richer qui, en 1987-1988, s’était emparé du titre à 21 ans et neuf mois après avoir connu la première de ses deux saisons de cinquante buts dans l’uniforme montréalais.

« Carey nous a gardés dans la rencontre toute la soirée, il n’y a aucun doute là-dessus », a admis Georges Laraque. « Carey est définitivement prêt pour les séries et il n’est pas le seul. Nous le sommes tous. »

Vous pouvez être certain que la coupe Molson ne sera pas le saladier en argent qu’aura Price en tête la semaine prochaine à Boston.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
Devine qui vient dîner, encore?
Le jeu des chiffres - 11 avril 2009 
Place à la vraie saison
De la bouche de l'ennemi - 11 avril 2009
En voir plus