Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Camp des recrues - Jour 3

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTREAL -- En cette troisième journée du camp des recrues, l’entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton, Guy Boucher était à l’honneur. Avec nombre de ses anciens joueurs ou adversaires dans les rangs des espoirs du Tricolore, il est à gager que certains se retrouveront sous ses ordres l’an prochain.


Construire des joueurs

Le nouvel entraîneur des Bulldogs a eu un long entretien avec les médias montréalais en ce jour 3 du camp des recrues où il a discuté de sa vision par rapport aux jeunes qui se trouvent à Brossard cette semaine.

« J’essaie vraiment de ne pas me faire une ébauche précise de ce qu’aura l’air mon équipe. Des jeunes qui ont un camp et qui pensent à la Ligue nationale, il faut avoir le respect de leur laisser la chance de penser qu’ils vont le faire et donc je ne veux pas les aborder comme si c’était mes joueurs. J’espère sincèrement que chacun d’entre eux va se tailler une place le plus rapidement possible dans la Ligue », a affirmé le pilote des Bulldogs, qui mise d’abord et avant tout sur une approche individuelle.

En terrain connu

Évoluant encore pour les Voltigeurs de Drummondville la saison prochaine, Philippe Lefebvre, est le seul joueur « invité » au camp d’entraînement des recrues cette année. Ayant gagné la coupe du Président sous les ordres de Guy Boucher, en compagnie des autres espoirs des Canadiens Dany Massé et Gabriel Dumont, il est bien placé pour parler du nouvel entraîneur des Bulldogs.

«Guy est le meilleur entraîneur que j’ai eu depuis le début de ma carrière dans le hockey. Il a un côté très psychologue qu’il utilise pour aider les joueurs à donner leur maximum. C’est aussi un bon tacticien, il a un bon système de jeu, parfois complexe, mais qui marche très bien », mentionne le jeune homme de 18 ans qui ajoute que la transition de son l’entraîneur vers la Ligue américaine devrait se passer en douceur puisqu’il a une excellente capacité d’adaptation.

Ennemi juré?

Olivier Fortier était capitaine de l’Océanic de Rimouski l’an dernier lorsque ceux-ci ont affronté l’ancienne troupe de Guy Boucher en séries éliminatoires de la LHJMQ la saison dernière, en demi-finale. Malgré que la défaite soit encore amère pour Fortier, il ne tarit pas d’éloge lorsqu’il est question de parler de son ancien «ennemi».

« C’est quand même spécial de penser que Guy Boucher pourrait être mon entraîneur dans la mesure où il était l’ennemi la saison passée. Il ne faut pas oublier qu’il m’a aussi dirigé alors qu’il était avec l’Océanic [à titre d’entraîneur adjoint]. Je le connais bien et je sais quel genre de joueur il aime. Je crois que je rentre dans ce moule là », affirme celui qui a raté de nombreux matchs la saison dernière en raison de blessures.

Malgré cela, celui qui a paraphé son premier contrat professionnel d’une durée de trois ans avec le Tricolore en mars dernier, a réussi à obtenir 35 points en seulement 29 matchs en saison régulière et neuf points en 13 matchs en séries éliminatoires avec Rimouski.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À lire également:
Camp des recrues: Jour 2
Aperçu de la saison: Georges Laraque 
Aperçu de la saison : Carey Price 
Aperçu de la saison: Andrei Kostitsyn 
En voir plus