Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Bye bye Boston!

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BOSTON – Un duel fortement attendu entre deux rivaux de toujours. Une seule équipe victorieuse. Les Canadiens passent en finale de l’Est.



Si beaucoup d’analystes ne donnaient cher de la peau des Canadiens face aux Bruins, la plupart d’entre eux devront faire leur mea culpa jeudi matin. Pour devenir numéro 1, il faut battre le numéro 1. Et c’est exactement avec cette idée en tête que Michel Therrien et ses joueurs ont abordé le match numéro 7 contre les Bruins, au TD Garden.

«Nous étions très confortables contre les Bruins. Tout le monde doutait de nous. J’ai entendu un analyste dire à TSN que Boston était l’équipe parfaite. Je ne sais pas ce que ça veut dire à propos de nous », a laissé tomber Dale Weise qui a marqué le premier but des siens après seulement 2 :18 de temps de jeu en première période. «Plus la série avançait, plus on avait de motivation. Je ne crois pas qu’ils avaient beaucoup de respect pour nous en tant qu’équipe. Mais au final, la meilleure équipe a gagné. »

Les Canadiens célèbrent le but de Max Pacioretty.

Si les échos des partisans réunis au Centre Bell pour regarder le match se sont fait entendre jusqu’à Boston, la situation était bien différente pour les 17 565 personnes qui assistaient au match au TD Garden. À chaque but des Canadiens la foule se faisait de plus en plus silencieuse, jusqu’au moment où le cadran a affiché 00:00 et que la marque finale de 3 à 1 trônait au tableau indicateur, signal d’une fin de saison pour les Bruins et d’une formidable réussite pour les Canadiens.

Ayant terminé la rencontre avec une récolte d’un but et une mention d’aide, Daniel Brière est resté sans voix après le match. Mais il avait une bonne raison, lui qui compte maintenant une récolte de sept points en cinq matchs #7 en carrière.

«Il ne me reste plus beaucoup de voix. J’ai crié très fort à chacun des buts et une autre fois quand on a gagné. C’est spécial pour moi personnellement de battre les Bruins, une équipe que j’ai appris à détester en grandissant », a souligné Brière, qui disputait un 118e match en séries éliminatoires. «En plus, avec la façon dont ça s’est passé, dans un septième match et d’être capable de contribuer, c’est quelque chose dont je vais me souvenir longtemps. »

Véritable bougie d’allumage de l’offensive des Canadiens avec une récolte de sept points contre les Bruins, P.K. Subban s’est amusé à narguer les Bruins, autant que les Bruins se sont amusés à narguer les Canadiens tout au long de cette série, poussée à la limite.

«Je crois qu’à un certain point, les gens disaient «Ne réveillez pas l’ours qui dort». Ils nous ont donné pas de raison pour nous battre tout au long de la série. Je suis fier des gars dans ce vestiaire », a lancé P.K. Subban qui a été le joueur le plus utilisé dans la rencontre avec 26:17 de temps de jeu. «Ils se sont battus contre une équipe qui était plus grosse, plus forte et plus expérimentée. Et néanmoins, on ressort avec la victoire. Ce sont des victoires qui démontrent le caractère de notre équipe. »

Et du caractère, la troupe de Michel Therrien en a montré plus souvent qu’autrement au cours de la série contre les Bruins, y allant d’une performance convaincante au Centre Bell dans le match #6 pour égaliser la série à trois partout avant de s’amener au TD Garden et de battre la troupe de Claude Julien dans son propre aréna.

«J’ai toujours eu confiance en notre groupe. J’aime leur éthique de travail, j’aime leur attitude. Le match 6 à la maison a été exceptionnel. Ça nous a donné la confiance nécessaire pour venir jouer ce match-ci, à Boston », a laissé savoir Michel Therrien après la rencontre, soulignant le fait qu’à partir de maintenant, les Canadiens vont peut-être commander un peu plus de respect.
«D’être capable de battre les Bruins dans un match 7, dans leur aréna, ça mérite le respect. Le respect et il faut le mériter et je crois que ce soir, les gars l’ont mérité, ce respect-là », a ajouté le pilote du Tricolore

C’est avec confiance que les Canadiens amorceront la prochaine étape du parcours vers la coupe Stanley.

«Surtout pour les gars qui étaient là en 2010 et qui y étaient quand on perdu le match #7 en 2011, nous sommes un peu tannés que les gens ne nous donnent pas le crédit que nous méritons », a ajouté Subban. « Nous sommes un bon groupe de gars et je crois qu’on a gagné beaucoup de respect avec ce qu’on a accompli aujourd’hui. »

Le prochain adversaire des Canadiens sera les Rangers de New York et pour la première fois lors des séries 2014, la troupe de Michel Therrien aura l’avantage de la glace, disputant donc les deux premiers matchs au Centre Bell. Il s’agira du premier affrontement en séries entre les deux formations depuis les séries de 1996.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants
Sommaire
Centrale des séries 2014

En voir plus