Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Andrei Markov de retour pour le long voyage

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Ça y est ! C’est le grand départ. La troupe de Jacques Martin embarque dans l’avion ce vendredi pour un voyage de sept matchs sur la route et Andrei Markov sera plus qu’un simple passager.


Le vétéran défenseur, qui a subi une lacération au tendon du pied gauche lors du match inaugural, effectuera un retour pour le premier arrêt du périple à Long Island. Markov, dont le retour n’était prévu qu’à la fin janvier selon le diagnostic initial, formera un duo avec Ryan O’Byrne, tandis que Marc-André Bergeron sera muté à l’avant. En l’absence de son quart-arrière vedette, le Tricolore a présenté une fiche de 14-18-3 cette saison, tandis que la formation montréalaise n’avait réussi qu’à remporter six matchs sur 27 lorsqu’il n’était pas de l’alignement lors des quatre saisons précédentes.

Encore une fois cette saison, un voyage de longue haleine attend les Canadiens, entre deux morceaux de dinde et de pâté à la viande. Cette séquence de sept rencontres sur les territoires adverses est la plus longue de la saison.

Les destinations de cette année sont assez variées. New York, Atlanta, Raleigh, Toronto et Ottawa seront visités avant que les Canadiens effectuent leur traditionnel voyage en Floride, pour y affronter le Lightning et les Panthers, au grand plaisir des milliers de «snowbirds » et vacanciers de passage.

Ce traditionnel voyage a lieu depuis 1995-1996 alors que le Tricolore devait libérer le Forum et maintenant le Centre Bell pour une séquence d’au moins quatre matchs durant la période des fêtes. Le but de l’opération est de laisser place aux spectacles féériques familiaux qui ont lieu dans l’amphithéâtre. La seule saison où un tel voyage n’a pas eu lieu est en 1999-2000.

Au cours de ces 13 saisons de voyages, les Canadiens ont disputé 68 matchs sur la route. Les adversaires n’ont jamais fait de cadeau au Tricolore, celui-ci obtenant une fiche de 24 victoires, 34 défaites et 10 défaites en prolongation ou en tirs de barrage. Fait encourageant par contre, depuis les deux dernières années, les hommes en bleu-blanc-rouge ont ramené en cadeau aux partisans montréalais une fiche positive avec six victoires, deux défaites et deux défaites en tirs de barrage.

Durant ces deux semaines de festivités, une journée est certainement marquée d’un trait foncé dans le calendrier de l’entraîneur. Le 23 décembre. Les Canadiens n’ont pas enregistré de victoire à l’étranger depuis le 23 décembre 1945, soit depuis un gain à Boston contre les Bruins. Malgré qu’ils n’aient pas connu les joies de la victoire depuis ce temps, huit de ces 18 parties se sont soldées par un verdict nul.

Les Canadiens espèrent certainement faire mentir les chiffres et continuer sur la belle lancée qu’ils ont amorcé la saison dernière avec trois victoires et une seule défaite au cours de son voyage festif.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
Yannick Weber et Tom Pyatt cédés à Hamilton
Ma playlist : Hal Gill 
En voir plus