Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Zibanejad se met à l'aise dans son nouveau milieu

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Maintenant qu'il sait qu'il va demeurer en Amérique du Nord, Mika Zibanejad estime qu'il ressentira beaucoup moins de pression alors qu'il tentera d'obtenir un poste au sein de l'alignement des Sénateurs pour 2012-2013 (Jana Chytilova/Freestyle Photography/OSHC).

Cette fois, il n’y a pas de mystère.

Il n’y plus aucun doute sur quel côté de l’Atlantique il exercera son métier la saison prochaine.

Et Mika Zibanejad vous dira qu’il s’agit d’un poids considérable qui ne porte plus désormais sur ses jeunes épaules alors qu'il se prépare à plonger dans le prochain chapitre de sa vie de hockeyeur.

Qu’il s’agisse de vivre son rêve dans la Ligue nationale de hockey avec les Sénateurs d'Ottawa ou de descendre dans le club-école pour se perfectionner avec les Senators de Binghamton, le Suédois de 19 ans sait qu'il est en Amérique du Nord pour de bon. Peu importe où il entamera la saison cet automne, il le fera avec le sourire.

« De toute évidence, je souhaite rester ici (à Ottawa) et jouer plus de matchs dans la LNH, car cela a toujours été mon rêve », a déclaré Zibanejad mercredi à la suite d'une séance de patinage au Bell Sensplex. « Mais s’il faut plus de temps et c’est ce dont j'ai besoin afin d’évoluer dans la grande ligue, ce n'est pas grave. J’espère que le fait d’être ici va m’aider. Je sais que je vais demeurer ici et si l’on m’envoi là-bas, je sais que je avoir une chance — ce que je n'ai pas eu l'année dernière —d’être rappelé et récompensé si je joue bien.

« Je pense que c'est bon pour moi aussi, je sais que je vais rester ici et je vais être en mesure de savoir ce qui se passe, donc je n'ai pas à penser à deux scénarios différents. Espérons que les choses iront mieux (à cause de cela). »

Il y a un an, le premier choix des Sénateurs (sixième au total) au repêchage 2011 de la LNH a entamé la saison en sachant qu'il avait neuf matchs pour prouver qu'il méritait de rester dans la LNH. Sinon, les Sénateurs étaient dans l’obligation de le retourner à Djurgarden de la Ligue élite de Suède afin qu’il puisse disputer la dernière année de son contrat là-bas, sans aucune chance d'un rappel à Ottawa, afin d’éviter de faire entrer en vigueur le contrat d’entrée de Zibanejad.

Zibanejad admet maintenant qu'il a laissé l'incertitude au sujet de sa destination finale et la pression qui y est associée gagner un peu trop son esprit au lieu de simplement jouer son jeu habituel. Il a produit un seul point au cours de ces neuf matchs et il a finalement été retourné à Djurgarden, le 26 octobre.

« Plus les jours se succédaient, plus on voyait qu’il perdait confiance », a déclaré le directeur général adjoint des Sénateurs, Tim Murray, à NHL.com lors d’une récente entrevue. « La LNH est un circuit difficile pour tout le monde, en particulier pour un gamin de 18 ans qui arrive ici d’Europe pour la première fois. »

Maintenant qu’il ne sera plus question de cette période d'essai de neuf matchs cet automne, Zibanejad croit qu'il aura un peu plus de liberté pour montrer aux dirigeants des Sénateurs gestion ce qu'il peut faire.

« Maintenant que je n'ai pas à penser à ces neuf matchs, je peux juste me concentrer sur mon jeu et de ne pas trop penser, a-t-il dit. Cela a été mon problème l'année dernière, alors que j’étais passablement préoccupé, à ce qui pourrait arriver ou ce qui ne pourrait pas arriver. Maintenant, je peux prendre les choses comme elles se présenteront. »

De plus, il est vrai aussi qu'il ne se sent plus comme un étranger dans une ville étrangère. Zibanejad se sent plus à l’aise dans la capitale nationale, ajoutant qu'il est heureux d'avoir des compatriotes suédois en Daniel Alfredsson et Erik Karlsson afin de le guider en cas de besoin.

« Je me sens plus à l'aise ici, a déclaré Zibanejad. Je connais plusieurs endroits ici. C’est beaucoup plus facile, aussi, surtout lorsqu’on a quelqu'un qui connait tous les endroits, qui peut nous faire changer les idées afin de ne pas penser tout le temps au hockey. Ça va prendre beaucoup d'énergie. Je suis heureux de ma situation.

« Ils m’ont aidé grandement l'année dernière, même si je ne suis pas resté ici, a affirmé Zibanejad. Cela m’a été d’une aide précieuse, question de discuter de certaines choses et converser. Maintenant, j'ai une petite amie ici aussi, donc cela va faciliter les choses. L’année dernière, je pensais trop. C'est agréable de tourner notre esprit ailleurs (que le hockey) et tout simplement se détendre, question de refaire le plein d'énergie.

La saison 2011-2012 lui a certainement offert plusieurs expériences enrichissantes au hockey — à la fois bonnes et mauvaises — desquelles il peut apprendre en ce moment. Bien sûr, le point culminant fut son but en prolongation marqué pour la Suède dans le match pour la médaille d'or au mondial junior 2012 en Alberta. Mais il y a eu aussi la relégation éventuelle de Djurgarden à la deuxième division du hockey suédois (Allsvenskan) pour la saison à venir.

« J’ai eu une année entière pour m’améliorer, a-t-il dit. Même pour l’équipe (Djurgarden) et moi personnellement les choses ne se sont pas passées comme nous le voulions l'année dernière, il y a toujours une façon de se sortir de cela et en particulier ma participation au mondial junior m’a été bénéfique. Cela fait partie du passé. Je ne peux pas changer cela et je dois apprendre de cette expérience, en tirer les bienfaits et les appliquer cette saison. C'est une nouvelle saison à partir de maintenant. »

Murray a ajouté : « Il a connu quelques soirées difficiles, mais cela dit, cet aspect vous aide à développer votre caractère, à comprendre que ce ne sera pas rose tous les soirs. Il s’agira de voir maintenant de quelle façon il réagira cette année. »

En voir plus