Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Zibanejad ne veut « rien de moins » que rester avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'espoir des Sénateurs Mika Zibanejad affirme qu'il entend encore parler de son but marqué en prolongation le 5 janvier pour permettre au Tre Kronor de remporter sa première médaille d'or au mondial junior en 31 ans (Andy Devlin/HHOF-IIHF Images).

Dans l’esprit de Mika Zibanejad, ce n’était qu’une entrée.

Il souhaite avoir droit au plat principal au cours de la prochaine saison.

« Le hockey est amusant et rapide ici », a déclaré le premier choix des Sénateurs au repêchage de 2011 mercredi après une séance intensive sur la patinoire du Bell Sensplex, lors du deuxième jour du camp annuel estival de perfectionnement de l’équipe. « Il y a beaucoup de va et viens et de batailles. C’est amusant de joueur ici et lorsque l’on goûte à cela, on en veut plus.

« Je travaille en fonction de cela et c’est mon objectif, et c'est ce que je veux. »

Seulement quatre mois après sa sélection au repêchage à St. Paul, au Minnesota, l'attaquant suédois a commencé la saison 2011-2012 dans l'uniforme des Sénateurs, en espérant devenir l’un des rares joueurs de 18 ans à percer un alignement dans la Ligue nationale de hockey à sa première tentative. Son moment de gloire n’aura duré que neuf matchs avant que les dirigeants hockey d'Ottawa prennent la décision de le renvoyer à Djurgårdens, dans la Ligue élite de Suède, pour le reste de la saison.

Ce fut sans doute un moment difficile pour un jeune adulte qui caressait un grand rêve. Mais Zibanejad affirme aujourd’hui qu'il lui a fallu peu de temps pour écarter la déception et se concentrer sur la tâche à accomplir.

« Je pense que c’était sur le vol du retour vers mon pays (à Stockholm) », a-t-il dit au sujet du temps qu’il lui aura fallu pour changer son état d’esprit. « Mais une fois que je suis rentré, cela n’était plus une préoccupation. Mon objectif était de faire du mieux que je pouvais dans mon patelin et d’essayer de perfectionner les aspects de mon jeu que je dois améliorer, devenir plus fort, plus gros et meilleur. »

Les choses ne se sont pas déroulées exactement comme prévu en Suède. Au début de janvier, Zibanejad a subi une commotion cérébrale qui l’a forcé à s’absenter du jeu pour une période de temps. Et à la fin de la saison, l’équipe de Djurgårdens — l’une des formations sacrées de la Elitserien — a été reléguée à Hockey Allsvenskan (deuxième division de la Suède) pour la saison prochaine.

Mais en cours de route, Zibanejad estime qu'il a appris beaucoup de choses qui vont l'aider pour l’avenir. Maintenant, il refuse catégoriquement de dire qu’il s’agit d’une saison perdue.

« On fait tout cela pour un objectif, celui de faire l’équipe (à Ottawa), a-t-il dit. L’an dernier fut une bonne année, car j’ai connu des hauts et des bas, ainsi que l’adversité. Ce ne fut pas la meilleure année au chapitre des résultats, mais ce ne sera pas toujours comme ça. C'est bon d'avoir un avant-goût de cette façon alors que je serais en mesure de savoir comment y faire face la prochaine fois. »

Au milieu de tout cela, cependant, on retrouve le moment de gloire de la carrière de hockey de Zibanejad à ce jour, soit le but en prolongation contre la Russie qui a permis à la Suède de remporter le championnat mondial de hockey junior pour la première fois en 31 ans. Il s’agit d’un moment qui continue à faire vibrer la nation scandinave encore à ce jour.

« Quelques personnes dont je n’avais pas vu depuis un certain temps m’en parlaient, a-t-il dit. C'est le genre de souvenir que l’on va conserver pour le reste de nos jours. C'est très plaisant également de se faire remarquer de la sorte. C'est un moment très important et espérons que la Suède pourra gagner encore l’an prochain. »

Il admet qu'il a lui fallu un certain temps pour réaliser l'ampleur de son exploit.

« Cela avait pris des proportions gigantesques pour moi dans un premier temps, mais il a fallu un certain temps pour réaliser ce qui s'était passé », a déclaré Zibanejad, qui a été invité au camp d'été de la Suède en prévision du Championnat mondial junior 2013 à Ufa, en Russie. « Avec un peu de recul, j’ai constaté que cela avait une très grande signification dans mon patelin, à la fois pour moi et pour le hockey suédois. J’ai eu beaucoup de plaisir à vivre ce moment. »

Lorsqu’il aura complété ce camp en août, il reviendra à Ottawa, où il entendra mettre carrément l'accent sur la poursuite du rêve qui a duré seulement neuf matchs il y a un an. Zibanejad croit qu’avec tout ce qu'il a vécu dans la dernière année devrait faire en sorte qu’il sera fin prêt pour la prochaine grande étape.

« J’espère que je pourrai me servir de ce bagage cette année et de perfectionner tous les aspects dont je dois améliorer, a-t-il dit. Je veux m’améliorer dans tous les aspects, c'est mon objectif. Maintenant, je sais ce qu’il faut pour être un pro et je vais travailler en fonction de cela cet été. »

En voir plus