Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Zibanejad impatient de faire sa marque avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Mika Zibanejad, le premier choix des Sénateurs au repêchage de 2011, veut lutter intensément pour se tailler un poste au sein de l’alignement à Ottawa au camp d’entraînement en septembre (Photo par Nick Laham/Getty Images).
Son large sourire résume assez bien l'histoire.


Mika Zibanejad est de retour à Ottawa, impatient de frapper un grand coup dans l’espoir de se tailler une place au sein de l’alignement des sénateurs au camp d'entraînement. Et le mois de septembre n’arrivera certainement pas trop pour l'athlète de 18 ans de Stockholm, le premier choix d'Ottawa (sixième rang) lors du repêchage 2011 de la LNH.

« Je suis vraiment excité », a déclaré Zibanejad au Bell Sensplex mercredi, après une apparition aux camps de hockey des Sénateurs d'Ottawa. « C'est mon premier camp d’entraînement (dans la Ligue nationale de hockey), donc je suis vraiment heureux. »

Mais le centre de 6’2’’ et 195 livres n'est pas venu ici juste pour l'expérience. Bien qu'il ne s’opposerait pas à un retour à Djurgarden dans la Ligue élite suédoise, il préfère néanmoins entamer sa carrière dans la LNH immédiatement et il a bien l'intention de le faire sentir.

« Je veux faire en sorte que les entraîneurs se retrouvent devant un choix difficile, à savoir s'ils me gardent ou me renvoient chez moi, dit-il. Moi, j'espère demeurer ici à Ottawa. »

Même si Zibanejad est le joueur qui a été réclamé au plus haut rang dans un repêchage par les Sénateurs depuis Jason Spezza au deuxième rang en 2001, il ne ressent aucune pression de devoir absolument avoir un impact majeur dans l’immédiat.

« Je vais simplement tenter d'avoir du plaisir, a-t-il dit. C'est pourquoi je joue au hockey. Ils m'ont choisi pour une raison. Et je n'ai pas l'intention de changer quoi que ce soit sur la glace. Je vais être le même Mika et c’est ce que je vais essayer d’amener à Ottawa. »

Il y a un an, Zibanejad n'occupait pas un rang élevé sur l'écran radar des éclaireurs dans la LNH. Mais son jeu tout au long de la saison a eu pour effet d’augmenter sa valeur en prévision du repêchage de juin à St. Paul, au Minnesota. Tant et si bien que les Sénateurs ne pouvaient pas ignorer le dynamique Suédois lorsqu’il était encore disponible au 6e rang.

Quand il regarde le cheminement qu’il a fait au cours des 12 derniers mois, Zibanejad secoue la tête.

« Mon objectif était simplement de me tailler une place dans mon pays au sein d’une équipe de la Ligue élite (de Suède), a-t-il dit. Donc, c'est incroyable d'être ici aujourd'hui. J’ai peine à le croire. »

Depuis qu'il est arrivé à Ottawa plus tôt cette semaine, il a pris part à des séances informelles de patinage au Sensplex aux côtés du capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson et des vétérans Chris Neil et Matt Carkner. De plus, Zibanejad a été surpris que constater que certains amateurs l’ait reconnu, alors qu’il n’avait pas encore enfilé un chandail des Sénateurs.

« C'est assez spécial. Ce sont des gars que je voyais il n'y a pas si longtemps à la télé. Là, je patine avec eux», a dit Zibanejad, qui voue un attachement particulier pour le numéro 93 qu’il portera. « J'avais demandé pour le 93. C'est mon numéro favori. C'est mon année de naissance, donc pourquoi pas? »

La semaine dernière, Zibanejad a pris part à un mini-tournoi à Lake Placid (N.Y.) avec les espoirs de la Suède, la Finlande et les États-Unis, en vue du Championnat mondial de hockey junior. Il a trouvé cette expérience très enrichissante.

« Surtout contre les États-Unis... les Américains évoluent sur de petites patinoires et c’est plus difficile (pour moi) que dans mon pays, a-t-il dit. Ce fut une bonne compétition et un bon test pour moi, car j’ai dû ajuster mon jeu pour une surface plus petite et une vitesse plus élevée. C’était vraiment bien. »

Zibanejad pourrait réaliser un autre rêve en représentant la Suède au Championnat mondial junior de 2012 à Edmonton et à Calgary. Mais s'il devait être plutôt occupé avec les Sénateurs, il en serait tout aussi ravi.

« Cela dépendra si je perce l’alignement de l'équipe, a-t-il dit. Je ne sais pas s’ils (les Sénateurs) me laisseront y aller. Mais participer au mondial junior constitue un rêve depuis quelques années maintenant. »

Mais le rêve de jouer dans la LNH l’habite autant. Lorsque le camp des recrues se mettra en branle au début de septembre, Zibanejad entamera sa quête afin de le réaliser. Il attend impatiemment ce moment.


En voir plus