Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Zibanejad attire bien des regards au tournoi des recrues

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Mika Zibanejad observe ses coéquipiers pendant un exercice à trois contre trois lors d'une séance d'entraînement des recrues des Sénateurs, lundi au General Motors Centre d'Oshawa. Le premier choix d'Ottawa en 2011 vise une participation au camp d'entraînement qui se mettra en branle vendredi (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa)
OSHAWA (Ont.) — Avec un mouvement époustouflant avec son bâton, Mika Zibanejad a donné un autre aperçu de son grand talent.


Avant que la journée de travail du Suédois de 18 ans ne soit terminée, dimanche après-midi, au General Motors Centre — journée entreprise avec une passe de toute beauté sur le premier but du match — il avait fait flèche de tout bois, fidèle à sa belle réputation qu’il traîne au tournoi des recrues de la Ligue nationale de hockey.

De toute évidence, le premier choix des Sénateurs d’Ottawa (sixième au total) au repêchage amateur de la LNH de 2011 a été un jeune homme à surveiller depuis le début de cette compétition, qui inclut aussi les espoirs des Blackhawks de Chicago, des Penguins de Pittsburgh et des Maple Leafs de Toronto, les hôtes. Que ce soit par son coup de patin ou par son habileté avec la rondelle, Zibanejad attire déjà bien des regards à ses débuts dans le hockey nord-américain.

« Le mot que nous cherchons pour décrire la première expérience de Mika en Amérique du Nord serait fort », a dit Pierre Dorion, le directeur du personnel des joueurs des Sénateurs, après avoir vu Zibanejad inscrire trois points dans la victoire de 6-5, dimanche contre les Hawks. « Il a été efficace avec la rondelle. Il fonce et il domine dans la zone offensive. Il va au filet et fait des jeux.

« Je pense qu’il a peut-être essayé d’en faire un peu trop par lui-même (dans la victoire de 4-0 de samedi contre les Penguins), mais, maintenant, nous voyons le véritable Mika, celui qui génère de l’attaque tout en étant une nuisance pour l’adversaire. »

L’entraîneur-chef des Senators de Binghamton, Kurt Kleinendorst, qui dirige les recrues des Sénateurs dans ce tournoi, ne tarissait pas d’éloges à l’endroit de Zibanejad après avoir ce dernier vu enfiler l’éventuel but vainqueur contre les Hawks avec un puissant lancer du poignet.

« Il a capté une passe, s’est retourné et a rapidement expédié la rondelle vers le filet, a décrit Kleinendorst. Ensuite il a suivi pour récupérer son propre retour. Même si je le dirige depuis quelques jours seulement, je peux affirmer qu’il n’y a pas beaucoup de raccourcis dans son jeu. Il est un joueur honnête. Il ne triche pas. Il exécute les choses de la bonne manière et c’est probablement pourquoi il est là où il est présentement.

Même si Zibanejad aurait pu retourner jouer une autre saison avec l’équipe de Djurgarden, dans la Ligue élite de Suède, il a signé un premier contrat avec les Sénateurs en juillet dans l’espoir de se tailler une place avec l’équipe. Il a toujours fermement l’intention de passer à la prochaine étape et, étant donné que les Sénateurs sont en processus de rajeunissement de la formation, il croit que le moment est propice.

« Je suis venu ici pour décrocher un poste, reconstruction ou pas, dit-il. Mais peut-être que les possibilités sont plus grandes (maintenant) pour me tailler une place au sein de l’équipe. »

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a dit la semaine dernière qu’il garde l’esprit ouvert au sujet de Zibanejad et qu’il aura toutes les chances de décrocher un poste de recrue à Ottawa quand le camp d’entraînement débutera, vendredi. Mais Dorion fait remarquer que, même s’il paraît bien dans le tournoi des recrues, Zibanejad devra en faire encore plus pour se tailler une place dans l’équipe.

« Le calibre est plus fort que le hockey junior, a dit Dorion. C’est probablement le niveau le plus intense pour lui jusqu’à présent. C’est une coche plus élevée et il fait très bien. Mais le camp principal sera un niveau encore plus élevé qu’ici, donc ce sera à lui d’élever encore davantage son jeu. »

Parce qu’il lui reste encore un an à écouler à son contrat avec Djurgarden, Zibanejad ne peut être envoyé à Binghamton dans l’éventualité où la direction juge qu’il n’est pas prêt pour la LNH. Les Sénateurs seraient obligés  de le renvoyer à son  club suédois s’ils ne gardent pas le joueur originaire de Stockholm avec eux.

Zibanejad dit qu’il sera satisfait du résultat, peu importe ce qui se produira.

« J’ai eu cette conversation (avec les Sénateurs) et nous nous sommes entendus là-dessus, a-t-il dit. Il n’y a que deux options — ou je fais l’équipe ici et je joue dans la LNH, ou je retourne en Suède. Mais je pense que c’est une situation gagnante pour moi, peu importe le scénario. »


En voir plus