Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Zack se sent d'attaque

par Rob Brodie / Ottawa Senators
La troisième fois fut la bonne pour Zack Smith.


Mais ce n’est pas uniquement la chance qui a permis au robuste centre des Broncos de Swift Current de se mériter une occasion de se faire valoir au sein de l’organisation des Sénateurs d’Ottawa. Pour ce joueur des Prairies sélectionné en troisième ronde lors du repêchage 2008, il a dut travailler d’arrache-pied pour devenir un espoir intéressant pour les Sénateurs.
L’espoir des Sénateurs Zack Smith effectue des étirements entre deux exercices de conditionnement physique, à l’ouverture du camp annuel de perfectionnement à la Place Banque Scotia.

« J’ai commencé en bas de l’échelle », a déclaré Smith après avoir passé la ronde de tests de conditionnement physique et d’examens médicaux, à l’ouverture du camp de perfectionnement des Sénateurs, mardi. « À 17 ans, je n’avais pas autant de temps de glace (avec les Broncos de la Ligue de hockey de l’Ouest). J’ai joué le rôle du joueur en apprentissage.

« J’ai passé par cette étape, celle de remplir les rôles dont personne ne veut. Mais c’est le lot de plusieurs joueurs, donc cela ne me dérangeait pas. »

À la fin de sa quatrième campagne à Swift Current, il s’est mérité le titre de capitaine, en plus d’avoir terminé au premier rang des marqueurs des Broncos, avec 70 points, en plus d’avoir inscrit un record d’équipe avec 136 minutes de pénalité. Ce sont quelques points parmi d’autres qui ont attiré l’attention de Bob Lowes, un éclaireur des Sénateurs établi à Regina.

« Il a énormément de caractère », a dit Lowes à propos de Smith. « Il est le meilleur marqueur de son équipe mais il se démarque surtout pour ses qualités de passeur, non pas de compteur. Il est très efficace en désavantage numérique, en défensive en plus d’être robuste et bon bagarreur. »

Smith est le joueur le plus mature de la cuvée de cette année au repêchage. L’athlète de 20 ans de Maple Creek, en Saskatchewan – une localité de 2 270 âmes située à 383 kilomètres au sud-ouest de Regina – avait été ignoré lors des deux dernières séances de repêchage de la Ligue nationale de hockey. Depuis, il est passé d’un petit gabarit de 5 pieds 10 pouces à un imposant 6 pieds 2 pouces et 202 livres.

« Certains diraient que j’ai grandi sur le tard, d’affirmer Smith. Mon physique représentait un problème depuis longtemps. J’ai travaillé sur cet aspect et les entraîneurs de Swift Current m’ont aidé énormément. »

Pendant longtemps, Lowes et les Sénateurs ont craint de le voir partir en troisième ou en quatrième ronde cette année. Le mot a commencé à circuler à propos de Smith lorsqu’il a été mis sous contrat par le Moose du Manitoba dans la Ligue américaine, pour les séries éliminatoires.

« Le Manitoba l’a mis sous contrat à la fin de l’année, ce qui a semé une certaine crainte parmi nous », a déclaré l’adjoint au directeur général des Sénateurs, Tim Murray. « Nous savions que l’intérêt avait diminué à son sujet et nous avions Bobby Lowes à Regina…. Il avait un bon pressentiment à son endroit.

« Tout d’un coup, il s’est retrouvé dans la Ligue américaine et des dépisteurs (de d’autres équipes de la LNH) avaient commencé à se poser des questions sur ce joueur. Cela nous a fait peur, mais nous sommes parvenus à l’obtenir en troisième ronde (79e au total) et nous sommes contents de ce choix. »

Lowes affirme : « S’il n’avait pas été au Manitoba, il aurait peut-être été choisi en quatrième ronde. Mais nous voulions absolument ce joueur. Je pense que Vancouver (endroit où Smith a participé à un camp d’entraînement l’automne dernier) a essayé de l’obtenir par le biais d’une transaction. Nous sommes choyés d’avoir pu le sélectionner. »

Smith devrait disputer d’autres matchs dans la LAH bientôt, car les Sénateurs tenteront de lui dénicher un poste dans leur filiale à Binghamton, ce qui semble plaire à Smith.

« C’est là que je veux aller et ils veulent m’avoir là-bas pour débuter la saison, donc il me reste deux mois à me préparer pour cette aventure », dit-il.

Lowes ajoute : « Nous avons bon espoir qu’il puisse se retrouver à Binghamton la saison prochaine pour se perfectionner. Il se développe tardivement mais nous estimons qu’il pourrait devenir un bon joueur de troisième ou de quatrième trio. »

Smith se dit d’accord.

« Si je veux jouer dans un calibre plus élevé, je sais que je devrais pratiquer un style physique, de dire Smith. Je me plairais sur un troisième ou quatrième trio. Je peux accomplir la sale besogne. »

Il aimerait aussi contribuer à l’avant, lui qui s’est développé un certain talent en ce sens.

« J’ai joué aux côtés de joueurs talentueux la saison dernière (à Swift Current) et cela m’a beaucoup aidé, de confier Smith. Au cours des deux dernières années, j’ai fait tout ce qu’il fallait pour obtenir un poste, en marquant des buts ou en me bagarrant.

« Cette année, j’ai obtenu du succès en offensive, ce que je n’avais pas connu depuis quelques années. J’étais heureux de pouvoir contribuer ainsi. »

Visitez Sens TV en ligne pour des extraits vidéo exclusifs du camp de perfectionnement.


En voir plus