Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Winchester : « Je l'apprécie différemment »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après avoir été écarté du jeu pendant plus de trois mois en raison de symptômes liés à une commotion cérébrale, l'attaquant des Sénateurs Jesse Winchester est plus que ravi de prendre part aux séries éliminatoires (Photo par Rich Lam/Getty Images).
Même dans les moments les plus difficiles, Jesse Winchester n'a jamais perdu espoir.


Pendant trois mois, l’attaquant des Sénateurs d'Ottawa ne pouvait pas faire beaucoup plus que de regarder ses coéquipiers se battre pour mériter une participation convoitée dans les éliminatoires de la Coupe Stanley. Voilà les effets d'une commotion cérébrale qui l’ont tenu à l'écart pendant 44 matchs, la période la plus frustrante de sa carrière de quatre ans dans la Ligue nationale de hockey.

Cela explique peut-être les raisons pour lesquelles Winchester, 28 ans, savourer cette aventure d'après-saison encore plus que le reste de ses coéquipiers des Sénateurs. Il est revenu au jeu le 1er avril, le jour où les Sénateurs se sont assurés d'une place en séries éliminatoires avec une victoire contre les Islanders de New York. Et depuis, il est comblé de joie sur la possibilité actuelle de jouer avec Ottawa contre les Rangers de New York.

« Je l’apprécie différemment », a admis Winchester, qui a subi la commotion cérébrale après avoir encaissé un coup par le joueur de centre Paul Gaustad, qui était avec les Sabres de Buffalo, lors du match du 20 décembre à la Place Banque Scotia. « Je ne savais pas si j'allais être de retour. On manque tellement de choses qui se passent avec nos coéquipiers, et c'est ce que l’on remarque le plus lorsqu’on arrive dans le vestiaire.

« L'ambiance avant le match et tout cela est spéciale. Revenir en séries éliminatoires et revivre cette expérience, c’est très rafraichissant et je me sens énergisé et j’ai bon d'espoir d’aider mon équipe de la façon dont on me le demandera. Je suis simplement heureux et je vais jouer aussi intensément que je le pourrai. »

Winchester, qui a été utilisé pendant un peu moins de neuf minutes lors du match de jeudi, qui s’est soldé par un revers de 4-2 face aux Blueshirts au Madison Square Garden lors du premier affrontement de la série quart de finale de l’Association de l’Est, a subi d'autres blessures pendant son séjour avec les Sénateurs. Mais aucune comme celle-ci qui l’a limité à 32 matchs cette saison, qui lui a valu des moments d'espoir et de désespoir en cours de route.

« C'était vraiment difficile de devoir regarder l'équipe, surtout qu’elle a bien performé. J’étais tellement heureux pour eux », a déclaré l’attaquant de 6’1’’ et 206 livres. « Mais on veut être de la partie, également. Je n’avais aucun contrôle sur la date de retour au jeu. Je devais me contenter d’espérer le mieux pour l'équipe et pour moi-même, d’obtenir une chance de jouer et faire une différence lorsque viendrait le temps des séries éliminatoires. Je ne pouvais pas demander plus. »

On joue dans le but de se qualifier pour les séries éliminatoires. Mes coéquipiers ont joué incroyablement bien et j'ai eu l’occasion de les regarder amplement. Le fait d’être de retour et de pouvoir réintégrer la formation me fait sentir plus vivant et heureux, mais il ne faut pas tenir tout cela pour acquis. Je vais les aider de quelque façon que ce soit. Nous jouons pour une chance de remporter la Coupe Stanley et l'an dernier, nous n'avons pas eu cette chance. Lorsque le temps chaud s’installe à l'extérieur et que l’on continuer à jouer, c’est extraordinaire. Je me sens très bien, je suis en bonne santé et je suis reposé. Je suis prêt à reprendre le collier. - Jesse Winchester
C'est cette attente, qui semblait interminable à certains moments, qui s’est révélée plus difficile à digérer. Mais aussi frustrant que la situation pouvait l’être par moments, Winchester n’a jamais vraiment douté qu’il allât revenir au jeu un jour. La question était de savoir quand.

« Je savais que tout irait bien et que j'allais récupérer, mais j’ignorais l’échéancier, a-t-il dit. Parfois, on en faisait tout un plat lorsqu’il s’agissait de manquer un match de plus. Mais lorsqu’on y repense, j'ai appris à ne pas précipiter les choses. Je vais être correct. Maintenant, je comprends particulièrement que je peux revenir et être au niveau que je dois être, malgré le temps que j'ai passé à l’extérieur de la patinoire.

« Dire que c'était facile de s'asseoir là et attendre, c’est faux. Mais je savais que ma vie n’était pas en danger. Je voulais juste d'être ici avec les coéquipiers et faire ce que j'aime. C'est l’aspect qui fut le plus difficile, mais j'entretenais toujours plein d'espoir de pouvoir revenir. »

Et, comme Winchester peut l’affirmer encore plus catégoriquement aujourd'hui, rien ne bat une participation aux séries éliminatoires dans la Ligue nationale de hockey. Alors que les Sénateurs ont perdu le match d'ouverture de leur série contre les Rangers, ils ont une chance d’égaliser le tout samedi, alors que le deuxième affrontement aura lieu au MSG (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).

« C'est spécial, a déclaré Winchester. On joue dans le but de se qualifier pour les séries éliminatoires. Mes coéquipiers ont joué incroyablement bien et j'ai eu l’occasion de les regarder amplement. Le fait d’être de retour et de pouvoir réintégrer la formation me fait sentir plus vivant et heureux, mais il ne faut pas tenir tout cela pour acquis. Je vais les aider de quelque façon que ce soit.

« Nous jouons pour une chance de remporter la Coupe Stanley et l'an dernier, nous n'avons pas eu cette chance. Lorsque le temps chaud s’installe à l'extérieur et que l’on continuer à jouer, c’est extraordinaire. Je me sens très bien, je suis en bonne santé et je suis reposé. Je suis prêt à reprendre le collier. »


En voir plus