Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Winchester franchit une autre étape vers un retour

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le centre des Sénateurs Jesse Winchester, qui est à l’écart du jeu depuis le 20 décembre en raison d’une commotion cérébrale, demeure optimiste sur la possibilité d’effectuer un retour au jeu bientôt. Il a raté les 32 derniers matchs de son équipe (Photo par Rich Lam/Getty Images).
Pour les observateurs, il s’agit d’un signe très positif.


Lorsque les Sénateurs d’Ottawa ont sauté sur la patinoire de la Place Banque Scotia pour la séance de patinage d’avant-match en vue de l’affrontement de vendredi contre les Blackhawks de Chicago, le centre Jesse Winchester a rejoint ses coéquipiers pour l’exercice. Et il ne portait pas le chandail gris désigné pour les joueurs qui ne sont pas tout à fait prêts à reprendre les activités normales.

« Cela signifie qu’il a grandement progressé », a fait remarquer l’entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, au sujet de Winchester, qui est à l’écart du jeu en raison d’une commotion cérébrale subie lors du match du 20 décembre contre les Sabres de Buffalo. « Le fait qu’il s’est présenté sur la glace avec nous est très significatif. »

Alors que Winchester aimerait partager ce niveau d'enthousiasme, il reste prudent au sujet de son état actuel, surtout après avoir raté 32 matchs et en ayant vécu toute sorte d’émotions au cours des deux derniers mois. Mais cela dit, l’attaquant de Long Sault, en Ontario, semble avoir franchi une étape importante.

« Je me sens revivre », a-t-il dit par la suite. « Le fait de retrouver les coéquipiers constitue un pas dans la bonne direction. J'ai encore du chemin à faire, mais je me sens plus près d’un retour et je sens plus heureux.

« Il n’y a pas encore d’échéancier quant à un retour, mais je me sens de mieux en mieux et je travaille fort. »

Winchester, âgé de 28 ans, a recommencé à patiner il y a trois semaines, sous la supervision de l’entraîneur-adjoint Luke Richardson et il affirme : « J’ai été en mesure de pousser la machine depuis la dernière semaine et demie. »

« J’ignore jusqu’à quel point je me sens mieux, mais je sais que je me sens mieux », a-t-il ajouté.

Alors que la période d’attente pour permettre aux symptômes de se dissiper complètement fut longue, Winchester travaille fort pour tempérer le plus possible son niveau de frustration, affirmant qu’il s’agit de sa période la plus difficile de sa carrière.

« C’est frustrant, mais j’essaie de conserver une attitude positive autant que possible, dit-il. J’ai beaucoup progressé et je suis près d’un retour. J’ai très hâte à cette journée (à laquelle il pourra reprendre l’action)... Ce fut difficile au début et pendant une longue période, mais les choses se sont replacées. Je ressens de l’enthousiasme à nouveau, car je sens que cela approche, même si je ne connais pas encore la date exacte.

« J'ai essayé de garder cet optimisme tout le temps. J'essaie de prendre les choses au jour le jour. Aujourd'hui (vendredi), c'était juste une séance légère de patinage et c'était très amusant et agréable. Nous allons voir ce qui se passera au cours de la prochaine semaine. Je veux continuer à progresser et à travailler fort, en espérant de revenir (bientôt). »

Winchester admet que la période d’attente a été facilitée en voyant ses coéquipiers jouer si bien et en bataillant pour une participation en séries éliminatoires, mais il aimerait de toute évidence être impliqué directement sur la glace avec eux.

« Nous nous approchons des séries éliminatoires et les gars jouent bien », a déclaré Winchester, qui ne pourra pas reprendre l'action avant d’avoir passé le test de référence conformément au protocole de la Ligue nationale de hockey sur les commotions cérébrales. « L’ambiance est tellement belle dans le vestiaire. J’aurai aimé être de l’action un peu plus. Mais, c’est plaisant de venir ici et voir tous les sourires et l'enthousiasme sur la patinoire. »



En voir plus