Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Wamsley épaulera les cerbères des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le nouvel entraîneur des gardiens des Sénateurs Rick Wamsley a travaillé étroitement avec Pascal Leclaire lorsque les deux hommes étaient avec les Blue Jackets de Columbus (Mark Buckner/NHLI via Getty Images).
Pour Pascal Leclaire, le début de son deuxième camp d’entraînement chez les Sénateurs en septembre aura des allures de retrouvailles en quelque sorte.


Parmi les membres du personnel d’Ottawa qui l’accueilleront à la Place Banque Scotia, il y aura l’ancien cerbère de la Ligue nationale de hockey Rick Wamsley, qui fut nommé mercredi à titre d’entraîneur des gardiens de but des Sénateurs.

Wamsley occupait les mêmes fonctions chez les Blue Jackets de Columbus il y a neuf ans, lorsque Leclaire fut sélectionné par cette dernière formation au huitième rang au total lors du repêchage amateur 2001 de la LNH. Ils se sont côtoyés dans la capitale de l’Ohio jusqu’en 2006, alors que Wamsley acceptait un poste d’adjoint avec les Blues de St. Louis.

Donc, l’équipe a peut-être la personne idéale pour aider Leclaire à retrouver son aplomb, lui qui a été blessé plus souvent qu’à son tour et qui n’a pas obtenu un rendement constant à sa première saison complète chez les Sénateurs. Toutefois, il s’est repris de belle façon en séries éliminatoires.

« Les qualités que possède Pascal sont des choses qui ne s'enseignent pas », a déclaré Wamsley à propos de son ancien élève à Columbus. « Il (Leclaire) est très rapide devant son filet. Il est très efficace dans ses déplacements latéraux. Il est très bon avec son gant. Il nous faut surtout lui rappeler régulièrement des trucs pour être un vrai gardien, et non pas d’essayer constamment d’arrêter la rondelle.

« Il possède les habiletés pour lui permettre de réussir des arrêts extraordinaires que très peu de gardiens peuvent réussir, mais il doit aussi parvenir à réussir tous les petits arrêts de routine en tout temps. Parfois, il se place dans des positions difficiles ou délicates. Donc, il nous faut déterminer de quelle façon qu’il doit se servir de ses habiletés afin de devenir un bon gardien dans la Ligue nationale. »

Wamsley reconnait que les blessures, qui ont régulièrement affligé Leclaire au cours de sa carrière de cinq ans dans la LNH, ont entravé le développement du gardien.

Les qualités que possède Pascal sont des choses qui ne s'enseignent pas. Il (Leclaire) est très rapide devant son filet. Il est très efficace dans ses déplacements latéraux. Il est très bon avec son gant. Il nous faut surtout lui rappeler régulièrement des trucs pour être un vrai gardien, et non pas d’essayer constamment d’arrêter la rondelle. Il possède les habiletés pour lui permettre de réussir des arrêts extraordinaires que très peu de gardiens peuvent réussir, mais il doit aussi parvenir à réussir tous les petits arrêts de routine en tout temps. Parfois, il se place dans des positions difficiles ou délicates. Donc, il nous faut déterminer de quelle façon qu’il doit se servir de ses habiletés afin de devenir un bon gardien dans la Ligue nationale. - Rick Wamsley
« Je crois que son développement a été considérablement retardé en raison des blessures qu’il a subies à un plus jeune âge, a dit Wamsley. Il est difficile de se remettre d’une blessure à n’importe quel moment, mais c’est encore plus ardu lorsque vous êtes au stade où vous tentez de faire vos preuves. »

Même si l’embauche de Wamsley semble être un geste intentionnel pour aider à améliorer le rendement de Leclaire, le directeur général des Sénateurs Bryan Murray affirme qu’il s’agit bien plus que cela. Non seulement Wamsley a travaillé avec des gardiens dans deux formations de la LNH, il compte aussi une solide carrière de 12 années derrière la cravate, alors qu’il a évolué à Montréal, St. Louis, Calgary et Toronto.

« Nous voulions un type expérimenté, a dit Murray. Nous croyons qu’un gardien qui a connu une bonne carrière dans la ligue serait un candidat idéal et Rick peut faire du bon travail ici et obtenir du respect, afin de ramener une bonne éthique de travail chez nos gardiens.

« Il évolue dans le circuit depuis très longtemps, autant comme gardien que comme entraîneur. Il y a des jeunes qui s’en viennent et nous sentions le besoin d’avoir un entraîneur qui pourra offrir l’enseignement nécessaire pour les jeunes en particulier. »

Murray s’est entretenu avec Leclaire avant d’embaucher Wamsley et il a dit que « Pascal appuyait le geste sans réserve. »

« Il (Wamsley) a été pas mal dur envers Pascal à l’époque, a déclaré Murray. « La première chose qu’il a demandée à Pascal est d’être en meilleure forme. Dans le junior,  il a été un gardien exceptionnel, mais chez les pros, c’est un calibre différent. Il a dû travailler. Mais il a indiqué que Rick a joué un grand rôle dans son développement et qu’il l’a beaucoup aidé. »


En voir plus