Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Wamsley amène de l'expérience

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Rick Wamsley croit qu’il peut amener beaucoup de choses au sein du personnel d’entraîneurs des Sénateurs d’Ottawa.


L’ex-gardien de la Ligue nationale de hockey, qui a évolué avec les effectué des séjours avec les Canadiens de Montréal, les Blues de St. Louis et les Flames de Calgary au cours de sa carrière, est le nouvel entraîneur des gardiens de l’organisation.

Wamsley compte beaucoup d’expérience à ce chapitre, ayant passé les quatre dernières saisons avec les Blues après avoir guidé les gardiens chez les Blue Jackets de Columbus — dont l’actuel cerbère des Sénateurs Pascal Leclaire — et les Maple Leafs de Toronto.

Q : Qu’est-ce qui vous emballe à propos de cette opportunité?

R : Il s’agit d’une occasion de travailler encore avec des gardiens et à nouveau avec une équipe canadienne. Le sport est plus important au Canada et cela m’a manqué à St. Louis. J’ai vécu une très belle expérience avec les Blues, mais St. Louis est une ville de baseball. Je suis ravi de revenir travailler à nouveau dans une ville de hockey.

Q : Qu’est-ce que vous souhaitez apporter au sein de l’organisation des Sénateurs?

R : En tant qu’instructeur de gardiens de but, je pense que mon dossier est bon. Si je peux parvenir à reproduire les succès que j’ai eus avec les gardiens avec qui j’ai travaillé et de transporter cela à Ottawa, comme aider les gardiens à être plus constants et amener un championnat à Ottawa, ce serait excellent.

Q : Comment entrevoyez-vous le fait de travailler à nouveau avec Pascal Leclaire?

R : Il y a des familiarités ici. Je l’ai dirigé très tôt dans sa carrière et j’ai réussi à le propulser à un certain degré avant de quitter pour St. Louis. Je me réjouis de pouvoir travailler à nouveau avec Pascal afin de terminer le travail que nous avions commencé.

Q : Qui a exercé la plus grande influence sur vous en tant que gardien de but?

R : Dans mon cas, ce fut certainement Jacques Plante. Lorsque j’avais 13 ans, j’avais acheté son livre et je le lisais tous les soirs. Je le possède encore aujourd’hui. J’ai eu le privilège de l’avoir comme entraîneur des gardiens pendant mon court séjour à Montréal et à St. Louis comme joueur. Il est celui qui m’a le plus directement influencé dès mon jeune âge.


En voir plus