Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Victoire pour Kovalev à son retour

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Alex Kovalev salue la foule du Centre Bell après avoir été choisi la troisième étoile, dans la victoire de 3-1 d'Ottawa sur les Canadiens, samedi à Montréal. Kovalev a marqué un but et obtenu une passe (Getty Images).
MONTRÉAL — Il y avait beaucoup d’effervescence avant la première mise en jeu au Centre Bell.


Lorsque la foule de l’amphithéâtre, bondé, a entendu le nom d’Alex Kovalev — le héros des cinq dernières saisons chez le Tricolore — lors de l’annonce de l’alignement partant des Sénateurs d’Ottawa dans le cadre d’un affrontement très attendu, la réponse fut unanime.

Celui qui a été surnommé L’Artiste a eu droit à un accueil chaleureux, digne de son séjour avec la formation montréalaise.

Malgré une soirée riche en émotions, l’attaquant russe de 36 ans a été autant applaudi que hué qu’il était difficile de déterminer quel groupe de partisans criait le plus fort. La réaction fut semblable à 4:44 de la deuxième période, lorsque Kovalev a effectué une passe précise au capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson pour que ce dernier inscrive en avantage numérique ce qui allait devenir le but vainqueur, dans un gain de 3-1 des Sénateurs.

Devinez qui a inscrit le but d’assurance? Nul autre que la vedette de la soirée. Lorsque le tir du poignet de Kovalev eut pénétré dans la cage du gardien des Canadiens Carey Price à 11:28 de la troisième période, de nombreux partisans du Tricolore se sont levés. Encore une fois, cela était accompagné d’une chaleureuse ovation debout, question de saluer leur ancienne vedette.

Il est parti, mais il ne sera pas oublié de sitôt. Difficile d’effacer cinq années de bons souvenirs.

« Cela a une énorme signification », a déclaré Kovalev, qui a été choisi la troisième étoile du match, à propos de cette grande ovation. « C’est une marque de reconnaissance pour ce que j’ai fait dans cette ville. J’apprécie beaucoup l’appui que les amateurs (de Montréal) m’ont accordé.

« Il n’y a pas de mots pour décrire les émotions vécues lorsqu’on vous réserve un tel appui. »

Le but, le troisième cette saison pour Kovalev, était la cerise sur le gâteau.

« C’est toujours toute une sensation lorsqu’on parvient à marquer un but, a-t-il dit. Que ce soit contre votre ancienne équipe ou non. Qui ne veut pas marquer de buts? Tout le monde aime marquer des buts. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, a apprécié l’importante contribution de Kovalev sur la feuille de pointage pour les Sénateurs, ce qui a permis à Ottawa (5-2-0) de remporter une victoire importante sur la route contre leurs rivaux de la section Nord-Est.

« Au niveau des émotions, ce fut une soirée difficile pour lui, déclarait Clouston. Juste à le regarder, on pouvait deviner à quel point il était nerveux. Il a quand même trouvé un moyen de faire la différence dans ce match. Nous avions besoin d'un gros but en troisième période. Il l'a marqué. Nous avions besoin de marquer lors de notre supériorité numérique à cinq contre trois en deuxième. Il a fait une superbe passe à Alfie pour lui permettre de marquer. Alex a fait tout ce qu'il a pu pour nous aider à l'emporter. »

Lorsqu’il s’est dirigé vers l’amphithéâtre où il a évolué pendant plus de cinq ans, Kovalev ne savait toujours pas à quel genre d’accueil que les partisans du Canadien lui réservaient. C’était la question qui était sur toutes les lèvres, mais Kovalev était conscient que les 21 273 amateurs, passionnés comme on les connait, ne cacheraient pas leurs sentiments.

« Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais cela importe peu, a-t-il exprimé. « Qu’ils m’aient applaudi ou hué, j’ai senti qu'ils ont voulu souligner mon passage. Ce fut une belle marque de reconnaissance. Je tiens à mon tour à remercier les partisans (ici) qui m'ont soutenu durant toutes mes années passées ici. Ils m'ont permis de passer une autre belle soirée. »

Clouston a procuré immédiatement aux partisans ce dont ils souhaitaient, en désignant Kovalev, Alfredsson et le centre Mike Fisher au sein de l’alignement partant.

« Il méritait cela, a dit Clouston. Que le match ait lieu ici ou ailleurs, il aurait possiblement commencé le match de toute façon, mais c’était une bonne occasion pour lui d’être sur la glace pendant l’hymne nation et d’avoir l’accueil de la foule. »

Pour sa part, Kovalev avait juste hâte de voir la rondelle sur la patinoire.

Qu’ils m’aient applaudi ou hué, j’ai senti qu'ils ont voulu souligner mon passage. Ce fut une belle marque de reconnaissance. Je tiens à mon tour à remercier les partisans (ici) qui m'ont soutenu durant toutes mes années passées ici. Ils m'ont permis de passer une autre belle soirée. - Alex Kovalev
« Que le match commence le plus rapidement possible », a-t-il exprimé par la suite, pour décrire les émotions qu’il vivait.

Ses coéquipiers ont compris qu’il ne s’agissait pas d’un match ordinaire pour Kovalev.

« Je crois que c’était une soirée particulière, a déclaré Alfredsson. Il dispute un match dans une ville comme Montréal, qui a une riche histoire. De gagner devant ces amateurs, il a certainement laissé sa marque. Il est certainement heureux d’une telle reconnaissance. »

Kovalev a admis qu’il n’est pas prêt à oublier cette soirée.

« C’est quelque chose dont je n’oublierai pas de sitôt. Ce fut très particulier, a-t-il affirmé. J’ai apprécié ma soirée, mais je dois très vite oublier ce qui vient de se passer. Nous allons encore les affronter à cinq reprises, d'ici la fin de la saison. »

Les choses devraient être plus faciles lors des prochains affrontements.

« Je veux toujours en terminer et passer à autre chose, a dit Kovalev. La prochaine fois, je crois que je vais constater que je ne suis plus à Montréal. Je joue pour l’équipe adverse et je dois oublier l’endroit où j’évoluais auparavant. La vie continue. »


En voir plus