Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Vers l'alignement final

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Deux décisions et quelques autres à venir alors que les Sénateurs d’Ottawa s’apprêtent à finaliser leur alignement en vue du début de la saison régulière 2009-2010.


L’attaquant Zack Smith, l’un des derniers joueurs à avoir été retranché du camp d’entraînement il y a un an, a été rétrogradé chez les Senators de Binghamton, dans la Ligue américaine. De plus, le vétéran Christoph Schubert a été soumis au ballottage. S’il n’est pas réclamé d’ici mardi midi, il sera aussi cédé à Binghamton.

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, a déclaré que Schubert, qui est âgé de 27 ans et qui évolué autant à la défense qu’à l’attaque au cours des quatre dernières campagnes à Ottawa, était de trop.

« Parfois, il n’y rien qu’un joueur peut faire de plus (au camp d’entraînement). Parfois, d’autres font mieux », a déclaré Clouston à propos de la décision au sujet de Schubert. « Nous avons quelques jeunes joueurs qui ont connu un bon camp et d’autres gars se sont aussi ajoutés à notre alignement. Nous avons ajouté trois nouveaux attaquants en (Jonathan) Cheechoo, (Milan) Michalek et (Alex) Kovalev et nous nous sommes départit qu’un seul, soit Dany (Heatley). 

« En respectant la logique, il y a souvent quelqu’un qui parvient à se démarquer. Ensuite, ajoutez Peter Regin et soudainement la situation devient hors de votre contrôle. Parfois, certains joueurs sont simplement meilleurs que vous. »

L’alignement des Sénateurs compte maintenant 25 joueurs : deux gardiens de but, huit défenseurs et 15 attaquants. Avec le départ de Schubert, qu’il soit réclamé au ballottage ou cédé dans les mineures, l’équipe doit retrancher un autre joueur afin d’entreprendre la saison régulière avec le nombre minimal permis par la Ligue nationale de hockey, soit de 23 joueurs.

Même en plaçant Jesse Winchester (genou droit) sur la liste des blessés permettrait aux Sénateurs de commencer la campagne avec le nombre permis, Clouston n’écarte pas la possibilité de retrancher un ou deux autres joueurs.

« À ce stade-ci, ce sera une question d’argent et de conformité avec le plafond salarial, dit-il. Bryan (Murray, le directeur général des Sénateurs) examinera encore quelques scénarios au cours des 24 à 48 heures, donc nous verrons ce qui se passera par la suite. »

Clouston a aussi indiqué que les décisions d’aujourd’hui signifient que deux des défenseurs qui se battent pour des postes, le flamboyant suédois Erik Karlsson et le robuste Matt Carkner, « font toujours partie de l’équipe » à quatre jours de l’ouverture de la saison, samedi à New York contre les Rangers (19 h, CBC, Team 1200). Mais le sommeil de ces deux joueurs ne sera pas facilité pour autant.

« Peu importe ce qui arrivera, j’ai passé au travers de nombreuses situations au hockey et je suis habitué à ce genre de choses », a déclaré Carkner, 28 ans, qui n’a disputé que deux matchs seulement dans la LNH au cours de ses neufs années chez les professionnels. « Si on me cède dans les mineurs, ce sera du déjà vu pour moi. Cependant, c’est plus difficile d’être entre deux chaises en ce moment, surtout pour ma famille, car elle ne sait pas ce qui m’attend. Je lui dis de faire preuve de patience et que nous connaîtrons bientôt notre sort. »

Karlsson, le premier choix des Sénateurs (15e au total) au repêchage de 2008, souhaite ardemment amener ses parents, Jonas et Ulla-Karen, à Ottawa pour son premier match à domicile dans la ligue. Mais il est conscient qu’il est encore trop tôt pour faire des réservations de vol depuis la Suède en vue du match du 8 octobre contre les Islanders de New York, à la Place Banque Scotia.

« Ce n’est pas facile », a déclaré Karlsson, âgé de 19 ans et qui rend hommage à ses parents en portant le numéro 65 (les deux sont nés en 1965). « J’ignore à quel endroit je vais aboutir. Je pourrais retourner en Suède, je pourrais aller à Bingo ou bien rester ici. Il y a plusieurs options pour moi et je deviens un peu nerveux dans l’incertitude.

« Évidemment, je souhaite rester ici et jouer dans la LNH cette année. La seule chose que je peux faire est de bien jouer et bien me comporter à l’extérieur de la patinoire. Les décisions relèvent de la haute direction. »

Le fait que Regin est constamment utilisé sur le deuxième trio des Sénateurs aux côtés de Mike Fisher et d’Alex Kovalev porte à croire que sa place semble assurée. Mais le centre de 23 ans, qui a disputé 11 matchs dans la LNH, estime qu’il devra continuer à prouver des choses lorsqu’il sautera sur la patinoire contre les Rangers.

« Je pense que j’ai connu un bon camp, mais est-ce que je vais demeurer ici, c’est la grande question », a déclaré Regin, natif de Herning, au Danemark. « S’ils me retournent là-bas, je serai déçu, mais j’aurai fait de mon mieux en espérant que c’est suffisant pour demeurer ici. La saison régulière n’est pas encore commencée et après le premier match, si mon rendement n’est pas à la hauteur, personne ne se souviendra de mes performances au camp.

« La saison régulière, c’est une autre paire de manches. C’est là où il faut que l’on démontre que l’on est de calibre. »

En voir plus