Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Vermette prêt à faire face à la pression

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Antoine Vermette ne pourrait vraiment pas demander mieux.


Avec un nouveau contrat de deux ans en poche, l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa a choisi de ne pas se laisser affecter par la pression à laquelle on s’attendrait. Vermette adopte plutôt une approche plus positive et s’apprête à devenir le joueur de hockey qu’il a toujours imaginé être.

« C’est ce que je voulais », dit le joueur de 26 ans originaire de Saint-Agapit, dans la région de Québec, au sujet de cette occasion qui se présentera à lui dans les prochaines saisons.
« Tu veux toujours te forcer à devenir le meilleur joueur possible.

« J’ai hâte de voir ce que cette année me réserve. Je me suis beaucoup entraîné et je suis certain que tous les gars (de l’équipe) ont fait de même. Personnellement, j’ai hâte (de jouer cette saison) et elle devrait être bonne. »

Bien que Vermette formait avec Chris Kelly un duo défensif du tonnerre lors des désavantages numériques dans les saisons précédentes, l’attaquant québécois s’attend à plus de responsabilités cette saison. Mais il est tout à fait prêt à faire face à cette éventualité.

« C’est ce qu’on veut comme joueur de hockey », dit il. « Tu veux toujours te mettre dans une meilleure situation et pousser tes limites. Je pense que ça s’en vient (avec le nouveau contrat) et j’ai vraiment hâte. »

Antoine Vermette a atteint des sommets en carrière au chapitre des buts (24), des passes (29) et des points (53) à sa quatrième saison complète avec les Sénateurs en 2007-2008. Il a toujours souhaité pouvoir jouer plus à l’offensive, et aux dires du directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, Vermette en aura sûrement l’occasion dans un avenir rapproché.

« Nous (la direction des Sénateurs) voyons un certain joueur en ce moment », a dit Murray après avoir complété l’entente visant à retenir les services de Vermette. « Nous devons nous rendre compte qu’il vise un peu plus haut que ça, et ça me fait très plaisir. Je prévois que dans trois ans, vous verrez un joueur qui sera encore supérieur offensivement que ce qu’il est (en ce moment).»

Somme toute, ce sont de bonnes nouvelles pour Vermette, qui est prêt à faire ce qu’il faut pour que cela survienne.

« C’est sans contredit endosser un plus grand rôle et probablement mieux contribuer à l’offensive, et être mis dans de différentes situations », il affirme. « Je suis prêt à relever le défi, et je me suis beaucoup entraîné cet été pour atteindre mes objectifs. » 

Le meilleur dans tout ça pour Vermette, c’est peut-être de pouvoir jouer encore deux saisons dans une ville qu’il adore et dans les rangs de la seule équipe de la Ligue nationale de hockey qu’il ait connue. Vermette était un choix de deuxième ronde pour les Sénateurs lors du repêchage de la LNH en 2000, alors qu’il évoluait pour les Tigres de Victoriaville de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« Je me sens chez moi ici », a dit Vermette lorsqu’il expliquait pourquoi il aime jouer pour les Sénateurs à Ottawa. « J’ai été repêché ici et j’aime bien mes équipiers, l’équipe et l’organisation.

« C’est la ville… je me sens très à l’aise ici. C’est vraiment complètement comme chez moi (au Québec); la même impression. Je suis habitué à la région et aux fans. Je suis attaché à cette ville et c’est une bonne chose. »

Maintenant qu’il est dans un environnement très confortable, Vermette a encore deux autres saisons pour s’améliorer davantage et espérer devenir le joueur qu’il souhaite être. Il s’agissait également d’un facteur majeur, dit-il, au moment de décider s’il allait signer un contrat pour les Sénateurs lors de la saison morte.

« Tu veux te retrouver dans une situation où tu peux optimiser ton potentiel », ajoute Vermette. « Tu dois y penser parce que c’est un point (important) aussi. Ce fut un élément majeur dans ma décision. »


En voir plus