Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une « semaine de rivalités » pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
C’est la semaine des rivalités pour les Sénateurs d’Ottawa.


Même si leurs chances de participer aux séries éliminatoires sont bien minces, les Canadiens de Montréal et les Maple Leafs de Toronto sont deux formations contre qui les Sénateurs n’entendent pas prendre à la légère, alors que ces derniers bataillent pour conserver leur statut en vue de la danse du printemps. Généralement, ces matchs donnent lieux à beaucoup d’intensité autant chez les joueurs que chez les partisans.

La passion sera palpable tout au long de la semaine qui s’amorce, alors que les Sénateurs disputeront une série aller-retour avec le Tricolore, mercredi au Centre Bell de Montréal (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM) et vendredi à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM), avant de terminer la semaine samedi, avec un affrontement contre les Maple Leafs à Ottawa (19 h, CBC, CKOI 104,7 FM) à l’occasion de la Saint-Patrick.

« Elles sont des équipes dangereuses », a déclaré l’attaquant Nick Foligno après la séance d’entraînement plus tôt aujourd'hui à la Place Banque Scotia. « Ils jouent de façon désespérée et elles sont des équipes contre lesquelles il est difficile d’affronter, donc nous devrons être à notre meilleur. Nous savons que ça va être difficile, en particulier à Montréal. La tâche sera ardue alors que nous devrons ensuite disputer deux matchs en deux soirs, contre Montréal et Toronto à la maison.

« Mais nous sommes impatients et nous avons besoin de vaincre ces deux formations de notre section afin de continuer à avoir du succès et être dans la course aux séries éliminatoires. Je pense que nous pouvons relever ce défi. »

Dans la situation actuelle, les Sénateurs pourraient être la seule formation de ce trio à participer aux séries. Ottawa (36-25-9) occupe actuellement le septième rang dans l’Association de l’Est, avec une confortable avance de neuf points sur les Jets de Winnipeg, qui occupent le neuvième rang, avec quatre semaines à disputer dans le présent calendrier.

Les Leafs (30-31-8), quant à eux, sont au 12e rang dans l'Est, huit points derrière les Capitals de Washington, qui détiennent le huitième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires. Les Canadiens (27-32-10) sont dans les bas-fonds du classement dans l'Est, alors que leurs chances d’accéder aux séries ne sont que purement mathématiques aujourd'hui.

Ainsi, les Sénateurs s’attendent à des affrontements corsés contre leurs plus grands rivaux cette semaine.

« Ce sera des matchs excitants, sans aucun doute », a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. Mais les circonstances sont un peu différentes. Les préparatifs ou les appréhensions auraient été plus intenses pour ces deux matchs si ces deux équipes avaient été dans la course pour les séries avec nous. Mais, ce sont toujours des affrontements intenses.

« Ces deux équipes veulent faire tout faire en leur possible pour finir en force et nous voulons voir si nous pouvons gagner du terrain sur les autres équipes au-dessus de nous et maintenir les équipes en dessous de nous (au classement) derrière nous. »

Foligno a ajouté : « Chaque joueur de notre équipe sait que ce sont des matchs importants contre des rivaux de section, de sorte qu'il y aura de l’énergie à revendre dans l’un ou l’autre de ces affrontements. Nous avons hâte à mercredi et connaître un bon début de rencontre. »

Pas encore d’échéancier pour le retour d’Anderson

Le gardien des Sénateurs Craig Anderson —qui est à l'écart du jeu depuis le 23 février après s’être déchiré un tendon à l’auriculaire droit — a sauté sur la patinoire avant la pratique, ce matin, avec l’équipement complet et il a commencé à recevoir des lancers. Alors que les appréhensions augmentent au sujet du retour d'Anderson dans l’alignement, l'entraîneur-chef Paul MacLean a dit qu’il n'y a pas encore d’échéancier d’établi quant à un retour du gardien partant avec ses coéquipiers pour une séance complète.

« Il ya eu quelques progrès. Il a arrêté des rondelles, a déclaré MacLean. Il essaie de se mettre à l'aise avec son gant (bloqueur) et son bâton, ainsi que de s’assurer de retrouver un certain confort avant de recommencer à reprendre l’action. »

Toutefois, les Sénateurs ont réussi à maintenir le cap en l’absence d'Anderson, en grande partie grâce au rendement solide de Ben Bishop et Robin Lehner au cours des sept derniers matchs, au cours de laquelle les adversaires d'Ottawa ont inscrit 15 buts, soit un peu plus de deux par match.

« J'étais comme tout le monde », a dit MacLean lorsqu'il fut questionné sur son niveau de préoccupation au sujet de la réaction de l’équipe en l'absence d'Anderson. « L'incertitude nous rend un peu prudents. En tant qu’entraîneur, on aime savoir, on n’aime pas souhaiter. À l'heure actuelle, nous savons que nous allons obtenir de bons rendements de nos gardiens de but et cela nous permet de respirer un peu plus aisément. »

En bref

Alors que la situation de l’attaquant Jesse Winchester ne cesse de progresser, dans son rétablissement d'une commotion cérébrale qui l'a écarté du jeu depuis le 20 décembre, MacLean a indiqué que son retour au jeu n'est pas imminent. « Cela pourrait prendre encore plusieurs jours, a déclaré MacLean. Il a encore beaucoup de travail à faire, beaucoup plus de temps à passer à l’entraînement sur la glace avant de revenir dans un match. Mais il a fait des progrès et c'est positif. » Il reste moins de 50 billets pour les deux matchs ce week-end contre le Canadien et les Maple Leafs... Les Sénateurs se rendront à Montréal à l’ancienne, en prenant le train, en compagnie d’un grand contingent de fidèles de l'Armée Sens lors d’un « voyage d’époque » demain après-midi.


En voir plus