Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une opportunité pour un duo défensif

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Jared Cowen a été exceptionnel pour les Sénateurs lors des deux premiers matchs du tournoi des recrues à London. Ensuite, il prendra part au camp d'entraînement avec l'équipe (Claus Andersen/Getty Images).
Kurt Kleinendorst sait très bien que la décision ne viendra pas de lui.


Toutefois, l’entraîneur-chef des Senators de Binghamton se dit impressionné par les efforts déployés par le plus gros espoir à la défensive Jared Cowen pendant le tournoi des recrues, qui se déroule au John Labatt Centre à London, en Ontario. Cowen et son collègue défenseur Patrick Wiercioch sont considérés comme des candidats sérieux qui pourraient impressionner lorsque le camp d’entraînement des Sénateurs se mettra en branle vendredi à la Place Banque Scotia.

Même si le dernier mot revient au directeur général des Sénateurs Bryan Murray dans le cas de l’un ou de l’autre (ou des deux), Kleinendorst n’a que de bons mots au sujet du rendement de Cowen au cours des deux premiers matchs des Sénateurs au tournoi des recrues.

« Je peux vous dire que je suis très impressionné par son jeu », a déclaré l’entraîneur des B-Sens alors que les recrues des Sénateurs profitent d’une journée de congé à London. « Lorsque vous le regardez jouer et que vous observez notre défensive, il est le seul qui ressort du lot. Il est possiblement le joueur le plus près (d’atteindre la Ligue nationale de hockey). Mais est-il prêt? Il est un jeune joueur. »

Cowen est loin de cacher son intention de livrer une chaude lutte pour espérer obtenir un poste au sein de l’alignement. À 19 ans, Cowen ne dispose que deux options pour la prochaine campagne, soit de jouer dans la LNH avec les Sénateurs ou de retourner dans le junior, avec les Chiefs de Spokane dans la Ligue de l’Ouest.

« Je crois que, présentement, j’ai autant de chances que quiconque », a déclaré Cowen à propos de ses chances de rester à Ottawa. « Je suis dans une forme splendide, j’ai passé un bel été et je pense avoir une bonne chance pour le camp. Si ce n’est pas cette année, ce sera pour l’an prochain, mais j’espère que ce sera cette année. »

Kleinendorst voit aussi en lui un joueur qui possède le niveau de confiance nécessaire pour s’attaquer à ce genre de défi.

« Honnêtement, je n’ai jamais considéré qu’il manquait de confiance », a-t-il dit au sujet de Cowen, qui fut le capitaine des Chiefs la saison dernière. « Je l’ai observé à l’entraînement, pendant des matchs et j’ai constaté qu’il avait beaucoup de confiance. Il est le type de joueur que vous voulez voir sur la patinoire lorsqu’il reste 30 secondes à faire dans la période.

« Entre les deux oreilles, il est très à l’aise avec la situation actuelle. »

Pour sa part, Wiercioch a quitté l’Université de Denver après deux saisons afin de poursuivre son rêve de jouer dans la LNH. Les Sénateurs disposent de l’option de le céder à Binghamton pour du perfectionnement dans la Ligue américaine, mais le défenseur de 20 ans entend faire tout ce qu’il peut pour demeurer dans le grand club. Même s’il est conscient qu’il y a sept défenseurs avec de l’expérience dans la LNH chez les Sénateurs qui se dressent sur son chemin.

« Je ne m’attarde pas à la profondeur, a-t-il dit. Si j’étais si préoccupé par cet aspect, je n’aurais pas quitté l’école tout de suite. Il semble qu’il y avait une meilleure ouverture le printemps dernier que cet automne. Mais je vais lutter pour un poste et ils vont constater que je suis ici pour réussir. »

Les Sénateurs termineront le tournoi des recrues mardi soir, alors qu’ils affronteront les hôtes, les Maple Leafs de Toronto (19 h, Rogers Television, Team 1200). Le match sera aussi diffusé sur le Web avec un décalage d’une heure sur www.mapleleafs.com.


En voir plus