Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une marque pour une recrue et un vétéran

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur des Sénateurs Sergei Gonchar disputera son 1 100e match dans la LNH ce soir au HP Pavilion de San Jose, tandis que Mark Borowiecki disputera son premier match dans l'uniforme des Sénateurs et dans la LNH (Jamie Sabau/NHLI via Getty Images).
Ils ont une différence de 15 ans et ils ont grandi dans un continent différent.


Mais deux défenseurs des Sénateurs ont des raisons de ressentir une certaine nervosité ce soir, alors qu’Ottawa se mesurera aux Sharks à San Jose (22 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM) dans le premier d’une séquence de quatre matchs dans l’ouest américain.

Pour Mark Borowiecki, un défenseur de 22 ans, dont la maison familiale est située à quelques minutes seulement de la Place Banque Scotia, le rêve d'enfiler un jour l’uniforme de son équipe préférée dans la Ligue nationale de hockey est sur le point de devenir une réalité. Il disputera son premier match avec les Sénateurs contre les Sharks et ce sera toute une soirée pour celui qui a été choisi en cinquième ronde (139e au total) par Ottawa au repêchage de la LNH en 2008.

« Je suis vraiment très emballé », a déclaré Borowiecki, qui va porter le chandail numéro 74, après la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui. « J’ai consacré une bonne partie de ma vie pour obtenir ce moment et c'est plaisant d’avoir cette chance maintenant. J’ai hâte. »

Le défenseur de 6’1’’ et 185 livres espère être en mesure d’évacuer rapidement la nervosité ce soir.

Je l'ai ressenti pendant toute la séance d’entraînement », a déclaré Borowiecki lorsqu’il fut questionné sur sa nervosité en prévision de l’affrontement de ce soir au HP Pavilion. « Je flageolais un peu sur mes jambes lors de mes premières enjambées autour de la patinoire, mais je me sens bien maintenant. Je vais tenter de faire les choses simplement. Obtenir la rondelle, effectuer une passe à ma première option et ne pas essayer de trop en faire.

« Je sais qu’ils (les Sharks) forment une bonne équipe, mais chaque équipe à ce niveau l’est également. Je vais juste essayer de faire ce que l’on me demande de faire. »

Comme par hasard, il profitera aussi des encouragements de ses plus grands admirateurs, en l’occurrence ses parents, Tom et Cindy, et sa sœur, Diana, qui seront présents dans l’assistance. Cette occasion viendra agrémenter leurs projets de vacances en Californie.

« Ils ont fait de ce moment une occasion pour prendre un peu de vacances, a déclaré Borowiecki. Tout cela a bien adonné, n’est-ce pas? »

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, est heureux d’accorder cette chance à Borowiecki.

« Nous avons estimé qu’il a connu une très belle saison l’année dernière, a déclaré MacLean. Lorsque Binghamton a remporté la Coupe Calder, il a été l’un des joueurs-clés. Il avait connu un bon camp d'entraînement et un bon calendrier préparatoire avec nous, et il a vraiment bien joué pour eux là-bas. Nous voulons vraiment le voir jouer ici dans la Ligue nationale et lui donner cette opportunité. Nous avons hâte de le voir en action. »

Le match de ce soir à San Jose marque également une étape importante Sergei Gonchar. Le défenseur de 37 ans disputera son 1 100e match en carrière dans la LNH, quelque chose qu'il croyait à peine possible lorsqu’il était un jeune aspirant dans l'ancienne Union soviétique.

« C'est réellement incroyable », a déclaré Gonchar, qui en est maintenant à sa 17e saison dans la LNH. « Je n'ai jamais pensé que je pourrais jouer dans la LNH pendant mon enfance. À l'époque, en Russie, peu nombreux étaient les joueurs qui évoluaient dans la LNH. Le plus grand rêve était de jouer pour l’équipe locale.

« Puis, j'ai commencé à jouer dans la LNH (avec les Capitals de Washington en 1995) et je n'ai jamais osé rêver que je jouerais aussi longtemps. Disputer 1 100 matchs, c’est assez particulier. Peu de joueurs l'ont fait, et surtout peu de Russes. C’est une belle réalisation pour moi. »

Gonchar, qui a enregistré seulement 27 points à sa première saison avec les Sénateurs en 2010-2011, a déjà presque égalé ce total (2-22-24) avant la pause du match des étoiles. Il admet que « le temps passe très vite » et qu'il ne se sent pas comme s’il avait disputé 1 100 matchs, pour l'instant. Le natif de Chelyabinsk, en Russie, se sent en grande forme et il n'a pas l'intention d'accrocher ses patins de sitôt.

« Il semble que je viens juste de commencer à jouer dans la LNH, qu’il n’y a pas si longtemps, a-t-il dit. Et puis tout d'un coup, c'est le plateau des 1 100 matchs. Je m’amuse toujours en appréciant le jeu. Alors, tant que cela va continuer ainsi, je vais continuer à jouer. »

En bref


Le match de ce soir aura des allures de retrouvailles en quelque sorte, alors que MacLean et l’entraîneur-chef des Sharks, Todd McLellan — les deux étaient des adjoints de Mike Babcock avec les Red Wings de Detroit — s’affronteront pour la première fois en tant qu’entraîneur-chef. « Nous avons tous deux pensé que nous avions les capacités pour diriger nos propres équipes et nous avons tous les deux hâte à cette occasion », a déclaré MacLean, qui tentera de remporter une victoire contre son vieil ami. « Mon grand frère et moi avons encore envie de nous livrer une compétition lorsqu’on joue à quelque chose. Lorsque vous travaillez avec quelqu'un pendant un certain temps, l’esprit de compétition vient avec cela. ». Avec Borowiecki, l’alignement des Sénateurs ce soir comprendra sept joueurs qui ont contribué à la conquête du championnat de la Ligue américaine à Binghamton, il y a un an... Craig Anderson effectuera un 11e départ de suite devant le filet… Le défenseur Matt Carkner est laissé de côté ce soir... Le voyage des Sénateurs se poursuivra samedi contre les Ducks d'Anaheim au Honda Center (16 h, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM), et ensuite à Los Angeles (lundi) et Phoenix (mardi).


En voir plus